Convention collective nationale de l'édition du 14 janvier 2000

IDCC : 2 121 - N° de brochure : 3103

Période d'essai.


La période d'essai a pour objet de permettre à l'employeur d'apprécier les aptitudes professionnelles du salarié, et à celui-ci les conditions de travail et le contenu de sa fonction.


A cet effet, une lettre d'engagement est remise au salarié dès le début de la période d'essai fixant les principaux éléments des droits et obligations réciproques.


La durée de la période d'essai est de :


- 1 mois pour les employés ;


- 2 pour les agents de maîtrise et les techniciens ;


- 3 mois pour les cadres.


Au cours de la période d'essai, le salarié peut recevoir ou donner congé à tout moment.


La période d'essai se trouve prolongée :


- du temps des congés annuels du salarié ;


- de la durée de fermeture annuelle de l'entreprise ;


- de congés éventuels pour événements familiaux ;


- des absences pour maladie et accidents du travail ;


- des jours fériés.


La prolongation doit correspondre au nombre de jours de la période d'absence.


Toutefois la période d'essai pourra être renouvelée une seule fois d'une période égale au plus à sa durée initiale après notification écrite au salarié.


Lorsque la période d'essai a fait l'objet d'un renouvellement, le salarié bénéficie, sauf faute grave de sa part, d'un préavis calculé en fonction de la durée du renouvellement :


- 1 semaine lorsque le renouvellement est d'un mois ;


- 2 semaines lorsque le renouvellement est de 2 mois ou plus.


Le congé pouvant être donné jusqu'au dernier jour de la période d'essai, la partie du préavis qui excéderait la durée de la période d'essai restant à courir donne lieu au versement de l'indemnité compensatrice de préavis correspondante.


Dans l'hypothèse où l'employeur ou le salarié donne congé pendant la période d'essai renouvelée, le salarié a droit à 2 heures par jour de recherche d'emploi pendant la période de préavis prévue aux paragraphes précédents.


Aucune clause contractuelle de non-concurrence n'est pas applicable si la rupture intervient pendant la période d'essai initiale ou renouvelée.