Convention collective de travail de l'encadrement de la presse quotidienne régionale du 12 décembre 1995.

IDCC : 1 895 - N° de brochure : 3141

Congés pour événements familiaux


Sous réserve d'application des dispositions législatives et réglementaires en vigueur, après un an d'ancienneté dans l'entreprise, les congés exceptionnels suivants, exprimés en jours ouvrables non fractionnables, sont accordés sur justification dans les cas suivants :


- mariage de l'intéressé (e) : une semaine (six jours ouvrables)


- mariage d'un enfant : deux jours


- naissance ou adoption d'un enfant : trois jours (sans condition d'ancienneté)


- décès du conjoint, enfant, père, mère : quatre jours


- décès de frère, soeur, grand-parents, père ou mère du conjoint, petits-enfants : deux jours.


Ces congés doivent être pris dans les jours mêmes où ils sont justifiés par les événements familiaux.


Lorsque les nécessités de l'entreprise le permettent, le salarié peut bénéficier d'une autorisation d'absence, sans retenue de salaire, d'une durée maximale de six jours par année civile, pour maladie justifiée par un certificat médical de un ou plusieurs enfants de douze ans au plus. Cette autorisation ne pourra être accordée que si la présence du salarié aux côtés de l'enfant est jugée médicalement nécessaire.