Retrait de permis : visite médicale imposée

Retrait de permis : visite médicale imposée

Avant de récupérer son permis de conduire, il faut voir un médecin. Rendez-vous à la préfecture, car c’est là que ça se passe !

Visite médicale contre permis… les professionnels de la route et les particuliers présentant un problème de santé connaissent la routine. Mais c’est un nouvel exercice pour les personnes dont le permis est suspendu voire annulé.

Averti par recommandé

La préfecture notifie par lettre recommandée la suspension ou l’annulation du permis de conduire. Que vous alliez la chercher ou pas, vous êtes considéré comme averti.

Lorsque vous déposez votre permis, un récépissé vous est remis : ce n’est qu’à partir de cette date que débute la durée d’interdiction de conduire.

Isabelle D., qui a dû rendre son permis, a déjà franchi toutes les étapes médicales. Elle espère passer le code au terme des six mois de suspension. « Le jour où j’ai remis mon permis à la préfecture de Paris, j’ai demandé un ­rendez-vous avec la commission médicale pour entamer les démarches le plus rapidement possible. » Sans « avis d’aptitude » de la commission, elle ne peut pas s’inscrire dans une auto-école pour ­repasser le code.

Visite médicale à la préfecture

Si vous vous soumettez à un examen médical dans les locaux de la préfecture, le délai pour obtenir un rendez-vous peut atteindre trois mois. Coût : 33 €. Le cas échéant, l’avis d’un spécialiste peut être demandé.

Le Dr Marie-Thérèse Giorgio, qui anime un blog sur www.visite-medicale-permis-conduire.org précise :

Nous rendons un avis immédiatement après avoir procédé à l’examen clinique. Si nous concluons à l’inaptitude, nous pouvons expliquer pourquoi. »

Analyse de sang ou d’urine

Si le permis est retiré pour une durée d’un an ou pour une conduite sous l’empire de stupéfiants ou d’alcool, vous devez présenter les résultats d’une analyse de sang ou d’urine réalisée dans le laboratoire de votre choix. Coût : autour de 30 €.

Avec des résultats « perturbés », les candidats risquent d’être déclarés inaptes à la conduite. De ce fait, certains attendent le résultat pour savoir s’ils produisent le document ou patientent pour présenter un profil plus favorable.

Tests psychotechniques

Si votre permis a été annulé, vous prenez rendez-vous dans l’un des centres de tests psychotechniques (liste fournie lors du dépôt du permis).

À l’issue des tests, l’examinateur adresse son rapport au Centre médical des permis de conduire ; vous pouvez en demander une copie. Coût : libre (compter de 80 à 150 €). À propos de ces tests, le Dr Giorgio déclare :

Ils ne répondent pas à un protocole standardisé ; nous ne sommes pas tenus de suivre leurs conclusions. »

Repasser le code ou/et la conduite

Si vous avez obtenu votre permis depuis moins de trois ans ou s’il vous a été retiré pour un an ou plus, vous repassez le code et la conduite ; sinon, vous ne repassez que le code.

Attention ! Effectuez cette démarche au plus tard trois mois après la fin de l’annulation du permis : au-delà il faudra aussi repasser la conduite. Coût : libre (compter de 400 à 600 €).