Prime à l’achat d’une voiture hybride rechargeable : le retour ?

Prime à l’achat d’une voiture hybride rechargeable : le retour ?
Le gouvernement envisage de rétablir un bonus écologique de 1 000 à 2 000 euros pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable. - © Tomwang112

Supprimé depuis le 1er janvier dernier, le bonus écologique accordé pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable pourrait être rétabli en 2019. Son montant serait compris entre 1 000 et 2 000 euros.

Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, s’est déclaré favorable au retour d’une prime à l’achat pour les voitures hybrides rechargeables, à moteurs thermique et électrique. « Nous allons en discuter au sein du gouvernement, nous allons en discuter avec les constructeurs, il faut qu’il y ait une subvention à l’achat », a-t-il déclaré dimanche lors du Grand Jury pour RTL, Le Figaro, LCI.

Depuis le 1er janvier 2018, le bonus écologique de 1 000 € accordé pour l’achat d’une voiture particulière ou d’une camionnette neuve hybride rechargeable a été supprimé alors que le bonus de 6 000 € pour l’acquisition d’un véhicule 100 % électrique neuf a été maintenu.

Or, les véhicules hybrides rechargeables bénéficient d’une plus grande autonomie par rapport à ceux 100 % électriques grâce à l’appoint du moteur thermique. Ils sont capables de rouler en tout électrique sur plusieurs dizaines de kilomètres et la batterie peut être rechargée sur le réseau électrique classique.

> A LIRE : Voiture : quelle alternative au diesel pour vous ?

Une prime écolo de 1 000 à 2 000 euros

Le montant du bonus écologique pourrait aller de 1 000 à 2 000 €. Son coût serait financé par le malus automobile qui sera durci en 2019 et qui a jusqu’ici rapporté bien plus que prévu. Les hybrides classiques, qui ne se rechargent qu’en roulant et disposent d’une faible autonomie, ne seront pas concernés par l’aide financière.

A LIRE AUSSI :

- Comment bénéficier de la prime à la conversion ?

- Voiture : les obligations du vendeur à un particulier

- Équipement auto : l’utile, l’agréable et le superflu

-  L’essence et le diesel changent de nom dans les stations-service