Où acheter une voiture neuve ?

Où acheter une voiture neuve ?

À moins de profiter d’une prime exceptionnelle pour la reprise d’un ancien véhicule ou de tomber au bon moment, acheter une voiture neuve chez un concessionnaire reste la voie la plus simple, la plus sûre mais pas la moins chère.

Avant d'acheter un véhicule neuf, renseignez-vous sur Internet, comparez et pistez les meilleures affaires.

Les constructeurs automobiles rivalisent d’innovation pour présenter leurs modèles sur la Toile. Ils proposent des configurateurs pour choisir la couleur (options, calculateur de prix, détails techniques, vidéos, adresses des concessionnaires…).

Sur les sites gratuits latribuneauto.com ou choisir-sa-voiture.com, l’internaute peut détailler et comparer les caractéristiques techniques de plusieurs véhicules. Et sur voiture.kidioui.fr, il accède à des enchères inversées et à une rubrique d’offres déjà remisées en achat immédiat.

Remises chez le concessionnaire

Inutile de se leurrer, aucune remise sur une voiture branchée n'est accordée. La marge de négociation est quasi nulle sur les modèles les plus recherchés.

Seule piste pour espérer un geste commercial : ne pas être trop exigeant sur la couleur ou l’équipement, et accepter une voiture en stock.

Les politiques de remises des différents constructeurs se sont rapprochées. On obtient assez facilement une ristourne de 10 % sur un modèle de grande diffusion, qui n’est pas confronté à un problème de capacité de production, et donc de livraison.

Il ne faut pas hésiter à marchander, se montrer intéressé tout en insistant sur le fait que la concurrence est prête à consentir des efforts.

Opter pour un modèle passé de mode ou qui n’a jamais eu de succès reste la solution idéale pour réaliser une bonne affaire : jusqu’à 20 % sur les invendus. Les vilains petits canards se repèrent facilement. On n’en voit que très rarement dans la rue mais ils sont toujours chez le concessionnaire !

Le ralentissement des ventes a poussé les constructeurs à multiplier les opérations spéciales : journées portes ouvertes, ventes privées... C’est l’occasion pour le concessionnaire de se débarrasser de ses invendus (modèle immatriculé 0 km, grêlé sur parc et remis en état…). Là encore, il n’y a pas de miracle, seuls quelques modèles sont bradés.

On peut obtenir jusqu’à 35 % de réduction lors des ventes privées.

Prix plancher chez les mandataires

Intermédiaires indépendants entre les acquéreurs et les constructeurs, les mandataires ont gagné en visibilité grace à Internet ; et les constructeurs leur ont fourni les stocks qui leur manquaient.

Sur leurs sites, ils promettent des économies de 15 à 35 % sur des modèles neufs. Pour obtenir de tels taux :

  • Ils proposent aux concessionnaires de les débarrasser de leurs invendus.
  • Ils jouent sur les différences de prix pratiqués dans l’espace européen.

Bien qu’importées, leurs voitures sont conformes à l’homologation européenne et peuvent être vendues dans l’Hexagone.

Acheter chez un mandataire, s’il a pignon sur le Web (auto-ies.com, aramisauto.com, elite-auto.fr, etc.) ne présente aujourd’hui plus aucun risque. La voiture est garantie par le constructeur pour la même durée et selon les mêmes conditions que chez un concessionnaire.

L’aspect administratif, désormais simplifié, permet aux mandataires d’effectuer eux-mêmes les démarches.

Pour se préserver de certains désagréments, il faut toutefois prendre quelques précautions :

  • Vérifier la liste des équipements souhaités.
  • Rester ferme sur la date de livraison.
  • Bien lire le contrat de vente, surtout en ce qui concerne le règlement de la TVA.

À noter : la TVA pour une voiture neuve, achetée dans un pays de l'Union européenne, doit être acquittée en France. Il suffit de remplir le chèque à l’ordre du Trésor public pour parer à tout problème.

Des économies à l'étranger

En Europe, la monnaie unique cache des disparités fiscales. Au Danemark, au Portugal ou en Pologne par exemple, les voitures sont fortement taxées. Au point que les constructeurs réduisent leurs prétentions et leurs prix hors taxes pour rester compétitifs.

Sachant que la TVA n’est, en théorie, réglée qu’au moment de l’immatriculation en France, on peut espérer une bonne affaire.

Sur certains modèles, l’économie totale, rabais compris, peut atteindre 35 %.

Pour éviter toute mauvaise surprise, ce type d’achat réclame une préparation minutieuse. Grâce à Internet, même s’il n’est pas facile de comparer les prix sur les sites internationaux des constructeurs, il est possible de configurer sa voiture sur chaque portail national.

On obtient aussi de nombreuses informations sur le site du Centre européen des consommateurs (europe-consommateurs.eu).

Louer sa voiture pour faire baisser les coûts d'entretien

Si les prix à l’achat ont tendance à baisser, circuler, garer, assurer et entretenir une voiture coûte de plus en plus cher. Selon l’Automobile club association (ACA), le budget annuel d’un automobiliste s’élève à 5 705 € pour une Renault Clio roulant à l’essence et à 7 687 € pour une Peugeot 308 Diesel.

Louer une voiture au mois revient trop cher. Cette option est envisageable pour les urbains n’utilisant un véhicule que quelques semaines par an.

Depuis quelques années, les formules de location en libre-service ou à la demande se développent dans les grandes villes (citiz.coop, mobizen.fr, avisondemand.fr…).

En contrepartie d’un abonnement mensuel ou annuel, l’adhérent dispose d’une carte magnétique pour se rendre dans l’une des stations de location et repartir au volant du véhicule de son choix.

À noter : Facturée à l’heure et au kilomètre, cette offre correspond à des besoins ponctuels. Elle se révèle rentable puisque la tarification comprend tous les frais d’usage : carburant, assurance, entretien…

Formule idéale pour les vacances ou les week-ends, la location sur Internet réclame un peu d’organisation pour rester compétitive. Avec la multiplication des courtiers en ligne, les prix ont fondu.

L’idéal en la matière consiste à réserver un mois à l’avance, sachant que la plupart des courtiers prévoient un remboursement total en cas d’annulation au moins 24 heures avant le jour J.

Achat d'une voiture : les démarches administratives

Concessionnaires et mandataires proposent souvent de gérer la partie administrative de la vente d’une voiture.

Dans le cas contraire, il faut présenter en préfecture un certificat de demande d’immatriculation (formulaire Cerfa n° 13750*03), accompagné de la facture d’achat.

Pour les véhicules achetés hors Union européenne, il faut prévoir un certificat de dédouanement. Le manuel de bord, le carnet d’entretien et la garantie sont les autres documents fournis par le vendeur d’une voiture neuve. Vérifier qu’ils sont édités en langue française.

À lire aussi : Bons plans pour acheter une voiture neuve

Et aussi sur Dossier familial