Neige : ne vous laissez pas piéger en voiture

Neige : ne vous laissez pas piéger en voiture

Un épisode neigeux a été annoncé ? Quelles sont les précautions à prendre pour circuler en voiture sans encombres ?

Comment équiper votre voiture pour la neige ?

Bison futé préconise de préparer votre véhicule en vérifiant son état général et plus particulièrement :

- les pneumatiques et leur pression (la diminuer de 0,2 barre par rapport à la pression normale indiquée sur le livret du véhicule) ;
- les feux de signalisation ;
- les balais d’essuie-glace ;
- l’antigel du lave glace.

Nettoyez le pare-brise, les vitres et les rétroviseurs avant de démarrer.

Les équipements suivants doivent être facilement accessibles :

- Raclettes et balayettes ;
- une lampe torche, des ampoules et des fusibles de rechange qui seront très utiles en cas de panne ;
- un pelle pour pouvoir déblayer la neige sous les roues.

Il est important d’avoir à bord de votre véhicule, des vêtements chauds, des gants, des couvertures, de l’eau et de quoi vous restaurer pour les longs trajets ou en cas d’immobilisation forcée du véhicule.

Vérifiez la présence dans votre véhicule du gilet de sécurité et du triangle de présignalisation qui sont obligatoires. Le plein de carburant doit être fait pour éviter de tomber en panne lors des longues attentes intempestives.

Idées reçues :

  1. Je peux faire fondre le gel qui se trouve sur votre pare-brise grâce à de l’eau chaude. Faux ! Il est fortement déconseillé de verser de l'eau chaude sur un pare-brise pour le déneiger ou le dégivrer. Cela pourrait le fissurer si un impact était déjà présent. Mieux vaut utiliser une raclette anti-givre.
  2. Rouler avec des pneus neige est dangereux lorsque les routes sont dépourvues de neige. Faux ! L’adhérence est aussi efficace même s’il est vrai que la particularité d’un pneu neige est d’être plus tendre qu’un pneu normal.

Pneus neige ou chaînes ?

Si vous habitez dans une commune qui est rarement enneigée, inutile d’engager des frais en achetant des pneus neiges. Des chaînes suffiront, explique Grégory Allali, responsable de l’auto-école Carpeaux dans le 18e arrondissement à Paris.

Il est recommandé de s’équiper de pneus neige lorsque vous avez prévu de vous rendre en montagne lors de vos congés d’hiver ou lorsque vous y habitez. Les chaînes restent le moyen le plus efficace face aux routes enneigées car elles permettent une meilleure adhérence et une meilleure motricité.

Elles se montent sur les roues en cas de neige abondante et lorsque la signalisation vous y oblige. Montez-les en dehors des voies de circulation, sur les espaces prévus à cet effet en montagne ou sur terrain plat et dégagé en plaine.

L'usage d'une paire de gants en caoutchouc est conseillé pour installer les chaines plus aisément sans vous blesser. Enfin, n’attendez pas d’être bloqué pour agir. Il est recommandé de s’exercer au montage avant le départ.

Deux roues, cyclistes et piétons

Il est recommandé de ne pas utiliser de deux roues (moto/scooter) lorsque le verglas ou la neige vient tapisser le sol. Les motards qui prennent tout de même la route en hiver doivent vérifier l’état de leurs éclairages, de leurs pneumatiques et porter des vêtements chauds aux couleurs voyantes ou mieux, des vêtements rétro-réfléchissants.

Il est fortement conseillé aux cyclistes et piétons de porter des vêtements clairs pourvus de dispositifs réfléchissants ou lumineux (lampe torche) pour être bien vus par les usagers de la route.

Le port du gilet de sécurité est obligatoire la nuit, pour tout conducteur ou passager d’un cycle circulant hors agglomération, et le jour, lorsque la visibilité est insuffisante. Il est vivement recommandé en toutes circonstances.

Comment adapter sa conduite sur une route enneigée ?

En cas de vigilance météo rouge (phénomène climatique très dangereux d'intensité exceptionnelle) ou si vous constatez que la circulation est bloquée, Bison futé préconise de ne pas prendre la route.

Si vous êtes déjà en route par temps de neige ou lorsque les températures sont négatives ou proches de zéro, "il faut adapter votre vitesse aux circonstances et allonger de façon significative, en doublant voire triplant les distances de sécurité. Il faut être plus souple sur la conduite et anticiper le plus tôt possible.

La meilleure précaution est de ne pas freiner brusquement car vous risqueriez de glisser. Efforcez vous de rétrograder pour freiner.

Au démarrage, enclenchez la seconde vitesse car la voiture sera beaucoup mieux tractée qu’en première. Lorsque vous abordez un virage, tournez doucement le volant et évitant tout geste brusque", indique Grégory Allali, responsable de l’auto-école Carpeaux dans le 18e arrondissement à Paris.

Soyez vigilants en présence de verglas et ne relâchez pas votre attention lors des petits trajets, particulièrement sur les routes secondaires et en agglomération.

Les mauvaises conditions météorologiques amoindrissent la visibilité : assurez-vous en permanence de bien voir (en enlevant la buée présente sur les vitres) et d’être vu (en allumant vos feux de croisement et vos feux antibrouillard, si le brouillard persiste).

Panne d’essence ou immobilisation du véhicule : comment réagir ?

N’oubliez pas en cas de panne ou d’immobilisation sur la chaussée ou ses abords :

  • d’allumer vos feux de détresse ;
  • d’endosser votre gilet de sécurité avant de sortir du véhicule ;
  • de placer le triangle de pré-signalisation environ 30 mètres avant l’obstacle à signaler, sauf si cette opération met manifestement votre vie en danger.

Pour connaître l'état des routes et la circulation en France :