Location de véhicules : les vrais bons plans

Location de véhicules : les vrais bons plans
Les tarifs des loueurs ont tendance à baisser en dehors des vacances scolaires et des ponts. - © REDPIXEL

La bataille des prix faisant rage parmi les loueurs, attention à mesurer la qualité du service rendu et à éviter les suppléments qui ne sont pas affichés. Petit tour d’horizon des offres pour rouler économique, en toute sécurité.

Les promesses des loueurs sont légion : louer une voiture dès 5 euros, 7 euros ou 10 euros par jour,
 100 euros la semaine, économiser jusqu’à 30 %... Concurrence oblige, les tarifs ont tendance à baisser en dehors des vacances scolaires et des ponts.

« Les suppléments payés pour les options, parfois une dizaine d’euros par jour, paraissent donc exorbitants », fait remarquer Matthieu Nanni, directeur général du courtier BSP-Auto.

Où trouver les meilleurs prix ?

Pour répondre aux nombreux clients à l’affût d’une location pas chère, les grandes enseignes ont créé des filiales qui écrasent un peu ou beaucoup les tarifs (voir tableau). Du côté des opérateurs exclusivement discount, citons Ada, Rent a Car (uniquement en France, outre-mer compris), ou deux loueurs espagnols, Goldcar et AutoClick Rent a Car. Fraîchement débarqués dans l’Hexagone, ils proposent leurs services principalement près des aéroports très touristiques.

Gare aux surcoûts !

Ces offres de premier prix ne sont pas toujours au top, côté services :

  • nettoyage facturé de 20 à plus de 30 euros si la voiture n’est pas rendue totalement propre ;
  • forcing au guichet pour souscrire les suppléments d’assurance ;
  • refus des cartes bancaires de débit ;
  • blocage d’une caution énorme ;
  • politiques de carburant « flex fuel » ou « plein-vide » (le loueur s’occupe de l’essence, qu’il facture au prix fort) ;
  • attente trop longue pour prendre livraison du véhicule, etc.

Louer entre particuliers : pas de surprise

Sur des plateformes comme Drivy (dans six pays européens), OuiCar (en France et bientôt en Espagne) ou Koolicar (en France), les tarifs les plus bas avoisinent les 10 ou 15 euros la journée pour les véhicules les plus anciens. Avec un service d’assistance en cas de panne
 et une assurance tout risque comprise pour
 ne pas mettre en cause celle du particulier qui met son véhicule à disposition. Le paiement s’effectue dès la réservation sur le site.

« En moyenne, on peut économiser 30 % par rapport à l’offre des professionnels, et il n’y a pas de frais cachés », souligne Claire Mangin, en charge de la communication de Drivy.

« Ces économies sont plus notables en période de pointe, quand il n’y a plus de disponibilités 
chez les pros. Les particuliers n’ont pas encore l’habitude de moduler leurs tarifs en fonction de la demande », précise Benoît Sineau, directeur général de OuiCar.

Passer par des intermédiaires ?

Les courtiers (ou brokers), tels Autoescape, Auto Europe, BSP-Auto, Rentalcars, les agents de voyages spécialisés en location de véhicules, comme Carigami, et généralistes, comme Expédia, Go Voyages, Oui.sncf, négocient
 des prix auprès des marques. Ils comparent les offres de plusieurs partenaires. Les sites comparateurs (Easyvoyage, Kayak, Liligo, Skyscanner, etc.) répertorient les propositions de leurs seuls partenaires. Vous gagnez à naviguer sur les sites des comparateurs, courtiers ou agents de voyages pour trouver un prix intéressant. Ensuite, rapprochez le prix et les conditions de location de ceux annoncés directement par les loueurs sur leurs sites pour choisir le meilleur rapport qualité-prix.

8 astuces pour limiter l’addition

  1. Réserver longtemps à l’avance en mesurant les pénalités d’annulation

  2. Prépayer sa réservation en ligne pour gagner 5 à 15 % sur la facture finale
  3. Penser aux sites de location entre particuliers, surtout en période de forte demande
  4. Éviter le « ex fuel » ou « plein-vide »
  5. Apporter un siège bébé

  6. Utiliser le GPS de son smartphone partout en Europe
  7. Confier le volant aux plus de 25 ans qui ont un à trois ans de permis

  8. Rendre le véhicule à l’heure

Questions à se poser face à un très bon prix affiché

  • Quel est le kilométrage inclus ? 

  • Quelles sont les assurances incluses ? 

  • Le carburant vous sera-t-il facturé ? 

  • L’agence se situe-t-elle vraiment dans l’aéroport ? 

  • Le paiement par carte de débit est-il accepté ? 

  • Quel est le tarif par jour de chaque option (siège enfant, GPS, conducteur additionnel, etc.) ? 

  • À combien s’élèvent les « frais d’abandon » si vous prenez et rendez la voiture à deux endroits différents ?
  • L’agence sera-t-elle ouverte à l’heure où vous prévoyez la restitution ?
  • Le rachat de franchise proposé est-il partiel ou total ?

Deux scénarios pour prendre le large

Quelles que soient la destination et la durée prévues, mieux vaut effectuer votre réservation de France, pour bien comprendre tous les paramètres et avoir le temps de comparer les offres.

Louer à partir d’une gare pour un week-end de 3 jours

Désormais, en passant par un professionnel, vous n’avez plus de surtaxe « gare ». 
Les loueurs particuliers proposent souvent d’amener le véhicule jusqu’à la gare. Et « depuis une petite année, en partenariat avec OuiCar, la SNCF propose ses véhicules de service, du vendredi soir au lundi matin, dans 16 gares, dont certaines sont ignorées des grandes enseignes (Agen, Briançon, Gap, Vierzon, etc.), pour 15 à 26 euros par jour », signale Benoît Sineau.

Tableau de relevé de prix. Location du vendredi 8 juin, 12 h, au lundi 11 juin, 12 h, à partir de la gare de Brest pour une voiture citadine économique de 4 places.

Louer à l’étranger pour 2 semaines

« Pour une location à l’étranger, mieux vaut réserver, avant son départ, à partir de la France que sur place dans une langue pas toujours bien maîtrisée, conseille Glynnis Makoundou, directrice France de Carigami. On a ainsi le temps de comparer plusieurs offres entre elles, de bien comprendre ce qui est inclus ou non, puisque la transaction se déroule en français. De plus, on a un interlocuteur, toujours dans sa langue, qui pourra jouer l’intermédiaire avec le loueur sur place en cas de questions ou d’un litige. » Lorsqu’on loue en direct à un loueur ou à un intermédiaire étranger, attention aux prix qui ne sont pas toujours annoncés TTC.

À noter : les loueurs de premier prix ont rarement des agences dans les aéroports. Il faut alors emprunter une navette pour prendre livraison du véhicule.

Tableau de relevé de prix. Du samedi
 7 juillet, 12 h, au samedi 21 juillet, 11 h 30, à partir de l’aéroport de Valence (Espagne) pour une voiture familiale intermédiaire de 5 places.

Immobilier, droit au travail, retraite...
Besoin d’une réponse personnalisée ?
Nos experts sont là pour vous accompagner.

J'appelle au 0 890 712 713

Du lundi au samedi de 9h à 20h.
0,15 €TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C’est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

X