L’accès à la profession de VTC facilité

L’accès à la profession de VTC facilité
Les candidats peuvent préparer l’examen dans un centre agréé de formation de VTC. - © Newnow

Les personnes souhaitant conduire un véhicule de transport avec chauffeur doivent réussir un questionnaire à choix multiples. Jusqu’au 31 décembre, il fallait justifier de 250 heures de formation ou d’une expérience d’un an dans le secteur des transports.

Réussir un questionnaire à choix multiples (QCM) permet désormais d’accéder à la profession de conducteur de véhicule de transport avec chauffeur (VTC). Le gouvernement a publié mercredi 3 février un arrêté sur cet examen, qui comporte 110 questions et six épreuves :

  • réglementation des transports publics particuliers et des transports collectifs assurés sous la forme de services occasionnels ;
  • sécurité routière ;
  • gestion d’entreprise ;
  • relation client ;
  • français ;
  • anglais.

Une préparation possible dans un centre agréé

Les candidats peuvent préparer l’examen dans un centre de formation agréé de VTC.   

Jusqu’au 31 décembre, pour devenir conducteur, il fallait justifier de 250 heures de formation ou d’au moins un an d’expérience de chauffeur professionnel de transport de personnes.

En outre, l’arrêté fixe à sept heures la durée minimale du stage de formation continue que les exploitants de VTC doivent suivre tous les cinq ans dans un centré agréé.

Un autre texte paru mercredi définit les conditions d’agrément des centres de formation.

Et aussi sur Dossier familial