Entretien de la voiture : réduire la facture

Entretien de la voiture : réduire la facture
Les lycées professionnels cherchent des véhicules sur lesquels leurs élèves peuvent exercer leurs futurs talents. - © Monkey Business

Les dépenses d’entretien d’une voiture ont augmenté de plus de 50 % en vingt ans. Ce qui pousse les Français à rogner sur ce poste. Voici cinq conseils pour faire des économies.

Ces dernières années, les dépenses d’entretien d'une automobile ont flambé pour atteindre, en 2012, en moyenne 756 € pour une voiture essence et 1496 € pour un diesel, indique l’Automobile club association. Pour optimiser son budget auto sans rogner sur la sécurité, il existe des solutions.

  • Les concessionnaires sont de plus en plus boudés au profit des petits garages ou des spécialistes des prestations basiques au forfait attractif (Norauto, Feu vert, Speedy ou Midas).

     

  • Les garages en libre-service se développent. Ils permettent aux bricoleurs de louer le matériel nécessaire pour mettre tranquillement les mains dans le cambouis. Chacun peut alors effectuer sa vidange ou changer une pièce.

1. Faire venir un carrossier à domicile

Faire une petite réparation de carrosserie est contraignant : il faut déposer sa voiture chez le carrossier et trouver un véhicule de remplacement pendant le temps d’immobilisation.

La carrosserie à domicile, elle, permet de faire effectuer ses petites réparations à la maison, sur son lieu de travail ou de vacances.

La société existe depuis 1995, mais nos unités ne tournent chez les particuliers que depuis deux ans, précise Alexandre Sabet d’Acre, directeur de Dentmaster, groupe comprenant la société Carméléon, débosselage à domicile. Nous intervenons pour des petites rayures, des chocs sur les ailes ou des portes enfoncées, sur tous types de véhicule, motos et scooters compris. 

Un atout en cas de vente :

J’avais une bosse sur l’aile de ma berline, témoigne Stéphane Delorme. Sur les photos que j’envoyais pour la vendre, ça se voyait. Mon concessionnaire a chiffré la réparation à 900 €. J’ai envoyé les clichés au site Carméléon et reçu un devis cinq fois moins cher. 

La réparation a duré un peu plus d’une heure, sur le parking de la résidence de Stéphane, qui a trouvé le résultat « bluffant ».

26 véhicules-ateliers sillonnent déjà la France, 150 sont prévus d’ici cinq ans. Ils assurent :

  • le débosselage,
  • la rénovation des phares, du pare-brise ou des jantes,
  • la réparation des brûlures de cigarettes ou des accrocs sur les sièges.

Mais, si le véhicule est cabossé en plusieurs endroits, mieux vaut passer par un carrossier classique.

2. Réparer sa voiture soi-même

Depuis deux ans, je répare moi-même les trois voitures de la famille. J’ai dépensé 1 900 € en tout, alors que j’en aurais eu pour 5 800 € dans le circuit traditionnel. 

Gérard Quite est l’un des fidèles clients du Garage libre de Saint-Jean-de-Védas, près de Montpellier. Il profite du pont élévateur, de l’outillage et, chaque fois qu’il en a besoin, des conseils d’un pro.

Ouvrir un garage en libre-service (ou « self garage »), l’idée trottait dans la tête de Franck Bruyère depuis un moment. Dans le garage où il travaillait, de plus en plus d’automobilistes demandaient qu’on leur monte des pneus achetés sur Internet. Alors que bien des garagistes s’y refusaient, lui décide alors d’ouvrir un self garage et de proposer ce service pour 9 €.

 La plupart de ceux qui viennent me voir n’ont que quelques notions de mécanique. Nous faisons les premières interventions ensemble. Ils regardent, apprennent et, après, ils le font tout seuls. 

En effet, des notions de base permettent :

  • d’effectuer seul sa révision (vidange, filtres à air/huile, balais d’essuie-glace),
  • de changer les plaquettes de freins, l’échappement, les suspensions ou l’embrayage.

La location du pont revient à 12 € de l’heure.

Pour tout faire soi-même, les fiches du site aidetechniqueauto.fr, les cours de mécanique sur mecaniq.blogspot.com et plusieurs guides à télécharger sur caradisiac.com. Et vous trouverez le B.A.-BA de la mécanique pour les femmes sur le site carkoo.com !

Pour les opérations plus délicates, vous pouvez repasser en mode classique et confier le travail au garagiste pour 30 à 35 € de l’heure.

3. Faire réparer sa voiture par des apprentis

Sur le principe des écoles de coiffure qui font appel à des modèles, les lycées professionnels cherchent des véhicules sur lesquels leurs élèves peuvent exercer leurs futurs talents. Dans des garages pédagogiques, ceux-ci, supervisés par un professionnel, s’occupent de votre voiture : ils établissent le diagnostic et effectuent la réparation.

La priorité est donnée à l’enseignement, aussi devrez-vous faire preuve de patience avant de récupérer votre véhicule et ne pas oublier que les écoles ferment pendant les vacances scolaires.

Votre récompense sera une facture allégée de 50 % sur la main-d’œuvre (40 € de l’heure, contre 75 € à 95 € dans les réseaux traditionnels).

Mais attention, vous devrez fournir vous-même les pièces – et seules les neuves sont acceptées – ou elles seront commandées directement par le centre de formation.

4. Acheter des pièces auto en ligne

En dix ans, le prix des réparations a augmenté de 30 %, selon l’Insee. Pour l’Autorité de la concurrence, la raison principale est l’augmentation du prix des pièces détachées.

En cause : les constructeurs, qui détiennent un monopole sur plus de 70 % des pièces : ailes, capots, rétroviseurs… Ils en fabriquent entre 30 % et 40 % et font appel pour le reste à des équipementiers.

C’est auprès de ces équipementiers que se fournissent les vendeurs en ligne, comme oscaro.com, mister-auto.com ou 123pieceauto.com, où l’on trouve des pièces d’origine entre 20 et 60 % moins chères. 

Les bricoleurs sont aussi de plus en plus nombreux à penser à l’occasion, notamment pour les pièces comme la carrosserie, les phares ou les vitres, mais également les rétroviseurs.

Plus besoin d’arpenter les casses pour dénicher le bon modèle. Désormais, c’est derrière leur écran qu’ils choisissent chez careco.fr, opisto.fr ou francecasse.fr.

Sur toutes les pièces, hors carrosserie, il y a une garantie de trois mois, fait valoir Gérard Rueda, cogérant de France Casse. Nous servons de plate-forme de mise en relation. Nous enregistrons 10 000 clics par jour, dont 70 % proviennent de particuliers. Une demande en hausse de 20 % par an depuis quatre ans. 

5. Rester prudent pour la partie électronique de la voiture

Les véhicules récents bardés d’électronique supposent souvent un passage chez un professionnel équipé d’une valise électronique, pour dépister les anomalies, souligne Céline Kastner, responsable du service juridique à l’Automobile club association. Pour réduire la facture, mieux vaut se conformer aux prescriptions d’usage du constructeur pour les révisions et l’entretien, cela évite des pannes importantes et précoces.

Toutefois, comme le coût de la main-d'œuvre peut varier considérablement d'un garagiste à un autre, rien ne vous empêche de demander plusieurs devis chaque fois que vous devez faire appel à un professionnel.