Conduire sous la neige : quelques règles de prudence

Conduire sous la neige : quelques règles de prudence
Les rues de Paris étaient couvertes de neige mercredi matin. - © Gonzalo Fuentes – Reuters

Les personnes contraintes d’utiliser leur voiture malgré les intempéries doivent respecter quelques conseils et règles, pour leur sécurité et celle des autres usagers de la route. 

Face aux tempêtes de neige qui frappent la moitié nord du pays, les autorités déconseillent aux Français de prendre leur véhicule. Dans la capitale, le préfet de police de Paris invite les « usagers des véhicules particuliers » à « limiter leurs déplacements routiers » et à privilégier « les transports en commun »

Voici quelques recommandations et règles à suivre par les personnes contraintes de faire un trajet en voiture.

Avant et lors du démarrage

« À la veille d’un trajet, vous pouvez mettre de l’huile sur les serrures », indique Yves Carra, porte-parole de l’Automobile Club Association (ACA), une structure défendant les intérêts des automobilistes.

« Juste avant le démarrage, déneigez les phares, les vitres, bien sûr, mais également le toit, pour éviter que de la neige accumulée tombe sur le pare-brise pendant votre trajet », précise ce spécialiste de la conduite.

Votre voiture ne dispose de systèmes antipatinage et antiblocage des roues (ABS) ? Votre véhicule, fonctionnant avec une boîte de vitesses mécanique, patine au démarrage ? « Vous pouvez démarrer en seconde plutôt qu’en première », préconise Yves Carra.

Vous devez traverser des routes très enneigées ? Le porte-parole de l’ACA vous invite à « équiper les roues motrices de chaussettes, qui malheureusement s’usent vite sur le goudron ».

Pendant le trajet

En présence de neige, comme le rappelle Bison Futé dans une brochure, la chaussée étant mouillée, les limitations de vitesse sont abaissées à :

  • 110 km/heure sur autoroute (au lieu de 130 km/heure) ;
  • 100 km/heure sur les rocades (au lieu de 110 km/heure) ;
  • 80 km/heure sur les routes hors agglomération (au lieu de 90 km/heure).

Votre visibilité est inférieure à 50 mètres ? Votre vitesse ne doit pas dépasser 50 km/heure. Mais « c’est un grand maximum », souligne Yves Carra. Il faut plutôt rouler à 30 ou 40 km/heure au plus.

« Respectez des distances de sécurité avec les véhicules situés devant le vôtre bien au-delà du raisonnable », ajoute le porte-parole de l’ACA. Bison Futé rappelle qu’en cas de visibilité réduite, la distance entre deux véhicules doit être d’au moins 50 mètres.

Votre conduite doit être souple. « Soyez léger sur le volant et les pédales, évitez les gestes brusques », détaille Yves Carra. Les dépassements intempestifs sont également à bannir, selon Bison Futé.

« S’il y a de fortes chutes de neige, allumez vos feux de brouillard », recommande l’expert. 

Votre voiture dérape ? « Pour reprendre de l’adhérence, levez le pied de l’accélérateur et débrayez si nécessaire. »