Comment lire les nouvelles étiquettes des pneus

Comment lire les nouvelles étiquettes des pneus

Les pneus de voitures arborent, depuis le 1er novembre 2012, un nouvel étiquetage. Objectif : guider les automobilistes dans leur achat.

L’impact du pneu sur la consommation

La résistance au roulement, notée de A à G, permet d’évaluer l’impact du pneu sur la consommation de carburant : plus le chiffre de résistance au roulement (kg/t) est important, plus la consommation sera élevée. Un train complet de pneus noté A consommerait ainsi 7,5 % de moins qu’un autre noté G. Les pneus « taille basse » et les pneus larges sont donc défavorisés.

La sécurité des pneus sous la pluie

Le coefficient d’adhérence sur sol mouillé, noté aussi de A à G, permet d’évaluer la distance de freinage sous la pluie à 80 km/h : plus ce coefficient est élevé, plus la distance de freinage sera courte. On peut constater des différences de l’ordre de 30 % entre un pneu noté A et un autre noté G, qui ne pourra d’ailleurs être commercialisé.Là encore, les pneus larges seront moins bien placés.

Le bruit des pneus mesuré

Le bruit de roulement (en décibels), exprimé par une à trois bandes noires, est relevé à l’extérieur du véhicule. Plus le pneu a de bandes noires, plus il est bruyant, avec des écarts allant jusqu’à 3 décibels entre deux bandes. En 2016, le maximum autorisé sera de deux bandes noires. Dommage que le bruit à l’intérieur de l’habitacle ne soit pas mesuré lui aussi, pour le confort des passagers.

Rien pour les motos !

Seuls les pneumatiques de voitures et de véhicules utilitaires doivent comporter cette étiquette de performances. En revanche, les pneus de motos (comme les pneus non routiers professionnels et les pneus rechapés) ne sont pas soumis à cette obligation. Autre regret : l’absence d’information sur les qualités d’endurance, donc de longévité, du pneu.