Comment acheter une bonne voiture d'occasion

Comment acheter une bonne voiture d'occasion

Avant d'acheter une voiture chez un concessionnaire, un spécialiste de la vente d'occasion, un organisme de leasing ou lors d'enchères publiques, quelques éléments sont à vérifier pour éviter les arnaques.

Si les prix chez un professionnel sont en général plus élevés que ceux du marché, ce qui lui permet de prendre une marge, ses véhicules sont en principe en bon état. Ils ont été révisés et bénéficient d’une garantie conventionnelle d’au moins six mois.

Autre atout : le professionnel pourra reprendre l’ancien véhicule.

Enfin, la négociation sur le prix est parfois plus aisée en fin de mois (trimestre ou année), au moment où sont calculées les primes de vente du commercial ou du point de vente.

Le choix d’un concessionnaire

La première piste à explorer est celle du concessionnaire qui revend les véhicules repris à ses clients. Ils sont récents (moins de deux ans en général), toujours révisés et proposés avec des garanties étendues à tous les distributeurs de la marque en France.

Le concessionnaire organise des journées portes ouvertes pour écouler ses stocks, et les offres y sont intéressantes.

Les véhicules non vendus au bout d’un certain temps ou constituant des stocks trop importants sont cédés par lots à des garages spécialisés dans la vente d’occasion. Les bonnes affaires sont à saisir juste avant cette étape.

Spécialistes ou indépendants ?

Installés en périphérie des villes, les spécialistes de la vente d’occasion n’ont pas d’activité en mécanique ou carrosserie, mais :

  • Ils distribuent des véhicules n’ayant pas plus de huit ans dont les prix et les caractéristiques doivent être obligatoirement affichés, 
  • Ils fournissent les documents d’entretien sur demande.

La garantie commerciale proposée étant parfois minimale, il importe de bien lire les clauses et les exclusions. Et éventuellement de souscrire une extension sous forme d’assurance mécanique couvrant certaines pannes, telle qu’en proposent des organismes comme La Centrale ou Direct garantie (compter de 300 à 600 € pour 6 mois).

Autre interlocuteur intéressant, le garagiste indépendant distributeur représente un marché de proximité qui inclut des services.

Les clients qu’il connaît déjà seront mieux traités et obtiendront bien plus qu’une garantie contractuelle, un vrai service de professionnel. On trouve chez lui des modèles de plus de dix ans au très bon rapport qualité-prix, surtout dans les petites villes.

Le réseau des assureurs et des loueurs

Les assureurs, les banques ou autres organismes de crédit proposent aussi des véhicules d’occasion. Ils travaillent avec des prestataires spécialisés dans les occasions, qui sont souvent leurs filiales ou qu’ils ont labellisés.

Ce service gratuit et sans obligation d’achat est réservé aux particuliers, à qui sont proposées des offres d’assurance ou de crédit conjoints.

De même, les organismes de leasing automobile commercialisent les véhicules qu’ils ont financés et dont ils sont propriétaires.

Utilisés par les loueurs, les entreprises ou les auto-écoles, ces voitures peuvent constituer de bonnes affaires. Avis ou Hertz les proposent, révisés et sous garantie, en direct sur leurs sites avis-occasions.com ou hertz-occasions.fr.

Les enchères publiques

Tous les ans, près de 150 000 véhicules sont vendus aux enchères à des tarifs de 20 à 30 % moins élevés que la cote. Le prix moyen était de 6 615 € en 2013. L’hebdomadaire Le Moniteur des ventes (disponible en kiosque ou sur moniteur.net) dresse la liste exhaustive de ces ventes.

On trouvera d’autres enchères sur les sites généralistes (interencheres.com ou ventes-domaniales.fr) ou sur les sites spécialisés (australe.fr, fiveauction.fr, bcautoencheres.fr ou vpauto.fr).

L’essai du véhicule n’étant pas possible dans ce type de transaction, mieux vaut lire attentivement les documents liés à la vente et au contrôle technique.

À savoir : aucun recours sur les vices cachés n'est possible en cas de ventes judiciaires (article 1649 du Code civil).

En revanche, les ventes volontaires conduites par les loueurs ou les domaines peuvent être garanties. Dans tous les cas, le jour de la vente, il est conseillé de se faire assister par un proche ayant des connaissances en matière automobile.

Négocier avec un particulier

La vente entre particuliers présente plusieurs avantages :

  • Le choix est plus étendu car l’offre est abondante ;
  • Les prix peuvent être inférieurs à la cote pour certains modèles ;
  • La négociation est ouverte, ce qui rend les « bonnes affaires » possibles.

Enfin, avec l’accord du vendeur, on peut essayer le véhicule ou le soumettre à un garagiste pour avis.

Revers de la médaille avec ce type de vente : l’état du véhicule. Les recours restent limités, même s’il est toujours possible de faire appel à la garantie légale ou encore de pallier l’absence de garantie vendeur par une garantie conventionnelle.

Un foisonnement de petites annonces

Les supports de petites annonces entre particuliers sont nombreux, notamment les journaux spécialisés grand public, comme L’Argus, Auto plus, Auto Journal, Annonces automobile, où les offres sont classées par marques, puis par types ou par prix.

Toutefois, la plus grande offre en matière de petites annonces se trouve désormais sur Internet, sur les sites des journaux ou les sites spécialisés en automobile. Plus de 900 000 annonces sont en outre proposées sur leboncoin.fr, 180 000 sur ebay.fr (rubrique Auto) et 150 000 sur paruvendu.fr.

SOCIÉTÉ

ADRESSE DU SITE CONTENU
Argus de l’automobile largus.fr 100 000 annonces neuves

et d’occasions. Partenaires :

321auto.com, auto-evasion.com, neowebcar.com
Annonces Automobiles annonces-automobile.com 40 000 annonces.

Partenaires : auto-selection.com,
annonces-auto-pas-cher.com
Autoscout24 autoscout24.fr 150 000 annonces.

N° 1 en Europe avec plus de 2 millions 
de véhicules en vente
Auto Occasion auto-occasion.fr 180 000 annonces.

Partenaires : quad-planete.fr,

achat-moto-occasion.com
Auto Plus autoplus.fr 180 000 annonces.

Partenaires : autoreflex.com, autojournal.fr, sportauto.fr, turbo.fr
La Centrale, Caradisiac lacentrale.fr 280 000 annonces. Partenaires : tf1.fr/auto-moto, automobile.challenges.fr
 

Attention aux ventes sur parking

Périodiquement, surtout le dimanche, les parkings de centres commerciaux servent de points de rencontre entre acheteurs et vendeurs particuliers.

Organisés par des associations ou des amateurs et baptisés « auto marchés », ils constituent le moyen de choisir rapidement un véhicule, de l’essayer, de discuter avec le vendeur, sans rendez-vous.

Longtemps décriés à cause des escroqueries ou des fraudes qui s’y sont produites, les « auto marchés » sont désormais réglementés par le biais de la Fédération nationale des auto marchés (Fnam), dont le site marche-auto.fr publie la liste. On y trouve des conseils utiles (cliquer sur Guide de l’acheteur).

Au même titre que pour une vente aux enchères, il reste toutefois vivement conseillé de se faire assister par une personne du métier.

Vérifier la cote du véhicule

Avant tout achat, il faut pouvoir estimer si le prix proposé par le vendeur est raisonnable, en vérifiant la cote du véhicule.

Les cotes ne sont valables que pour les véhicules de moins de dix ans. 

Depuis 1944, la cote publiée toutes les semaines par L’Argus de l’automobile – utilisée à l’origine comme base pour indemniser les véhicules automobiles réquisitionnés par l’autorité militaire – est la référence des tribunaux, des notaires, de l’administration fiscale et des assureurs. 

La cote de l’Argus tient compte :

  • De la valeur d’achat,
  • De l’usure,
  • De l’avis des experts et des assureurs. 

C’est le prix bas du marché, utilisé par les professionnels lorsqu’ils achètent. 

D’autres cotes sont apparues, comme celles de La Centrale ou du groupe Auto Plus/Auto Journal, qui font la moyenne des prix affichés dans les petites annonces. Il s’agit donc là du prix haut du marché, proposé par les vendeurs. 

À lire aussi : Voiture d'occasion : achat chez un professionnel