Apprentissage anticipé de la conduite (à partir de 16 ans)

Apprentissage anticipé de la conduite (à partir de 16 ans)

Vous venez d’avoir 16 ans, vous pouvez suivre un apprentissage anticipé de la conduite.

La formation de l'apprentissage de la conduite anticipée

À 16 ans, il est possible de suivre un apprentissage anticipé de la conduite (il n’existe pas de limite d’âge). .Des mesures sont en discussion qui devraient autoriser la conduite accompagnée à partir de 15 ans.

La formation comprend trois étapes :

  • formation initiale dans une auto-école (elle ne peut être inférieure à vingt heures),
  • conduite accompagnée d’un (ou plusieurs) adulte(s) avec un suivi pédagogique par l’auto-école,
  • présentation au permis de conduire (si le candidat a 18 ans au moins).

À l’issue de la formation initiale, vous devez réussir l’épreuve théorique générale de l’examen du permis de conduire (Code de la route). Vous recevez alors l’attestation de fin de formation initiale. La réussite au code est valable trois ans.

Vous devez suivre une formation de conduite accompagnée durant laquelle vous devez parcourir 3000 km, accompagné d’un ou plusieurs accompagnateurs titulaires du permis B depuis au moins cinq ans sans interruption. La durée minimale de cette période de conduite accompagnée est d’une année à compter de la remise de l’attestation de fin de formation initiale (il n’y a pas de durée maximale).

Le véhicule doit être équipé de deux rétroviseurs latéraux. Un signe distinctif "conduite accompagnée" doit être apposé à l'arrière du véhicule.

La vitesse est limitée :

  • à 110 km/h sur les sections d'autoroutes où la vitesse est limitée à 130 km/h,
  • à 100 km/h sur les autres sections d'autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central,
  • à 80 km/h sur les autres routes,
  • à 50 km/h en agglomération (sauf zone 30).

La circulation est interdite en territoire étranger.

Trois rendez-vous pédagogiques sont obligatoires :

  • le premier, d’une durée minimale de deux heures, avec le ou les accompagnateur(s) et le moniteur,
  • le second après six ou huit mois de conduite accompagnée et environ 1 000 km parcourus,
  • le troisième lorsque l’élève a parcouru au moins 3 000 km.

Les résultats des évaluations sont transcrits sur un livret d’apprentissage remis par l’auto-école. Quand vous obtiendrez le permis de conduire, l’auto-école vous délivrera une attestation de fin de conduite accompagnée.

Cette attestation doit être remise à l’assureur afin d’obtenir des rabais sur la surprime jeune conducteur.

Les titulaires d’un permis de conduire obtenu selon la formule conduite accompagnée bénéficient d’une période probatoire de deux ans (contre 3 ans habituellement). Ainsi à l’issue de deux ans de permis sans infraction ayant entrainé une perte de points, le conducteur bénéficie d’un permis doté d’un capital de 12 points.

La conduite supervisée à partir de 18 ans

Les personnes âgées d’au moins 18 ans, ayant obtenu leur code et ayant suivi 20 heures de conduite dans une auto-école peuvent opter pour la formule de la conduite supervisée.

Généralement les personnes qui choisissent d'entrer dans le processus de la conduite supervisée sont :

  • les candidats qui n’ont pas réussi l’épreuve pratique du permis de conduire, ce qui leur permet à moindre coût de ne pas perdre leurs acquis  ;
  • les postulants au permis de conduire de 18 ans révolus, qui souhaitent acquérir une expérience de conduite avant le passage de l’examen.

C’est le moniteur de l’auto-école qui autorise le candidat à opter pour cette formule. L’avantage par rapport à la conduite accompagnée est la durée plus courte : 3 mois (au lieu d’un an) et la distance à parcourir : 1000 km (au lieu de 3000).

Deux rendez-vous pédagogiques sont prévus : le premier avant de commencer la conduite avec le ou les accompagnateurs et un second en cours de formation.

Le conducteur doit produire un accord préalable écrit de la société d'assurances auprès de laquelle a été souscrit le contrat pour le ou les véhicules utilisés pendant l'apprentissage sur l'extension de garantie nécessaire. Cet accord précise le ou les noms des accompagnateurs autorisés par la société d'assurances à assurer cette fonction.

Le ou les accompagnateurs doivent, comme pour la conduite accompagnée, être titulaire de leur permis depuis au moins 5 ans.