Acheter une voiture d'occasion

Acheter une voiture d'occasion

Un examen minutieux du véhicule vous évitera les mauvaises surprises à retardement. Mais il faut aussi s'intéresser de près au vendeur et à ses papiers.

"Ne vous emballez pas, prévient Alexandre Gomez, inspecteur à

la direction départementale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DDCCRF) de la Vienne, spécialiste du marché automobile de l'occasion. Certaines personnes achètent un véhicule sans même pouvoir en ouvrir une porte ni l'essayer ! C'est le cas dans les ventes aux enchères. Il faut vraiment que le prix vaille la peine d'une telle prise de risque."

Certaines filières sont déconseillées

Vous voilà prévenu, certaines filières sont conseillées aux seuls adeptes du poker ! Prudence aussi dans les ventes organisées sur les parkings de centres commerciaux le dimanche, très prisées des revendeurs de voitures volées.C'est sans doute du côté des professionnels que vous pourrez acheter le plus en confiance, car en cas de déconvenue ultérieure votre recours sera facilité.Mais ce confort a un coût : concessionnaires de marques ou spécialistes de l'occasion ne sont pas les moins chers.

Menez l'enquête sur le passé du véhicule

Vérifiez que la carte grise est bien au nom du vendeur, dont vous vous assurerez de l'identité sur un document officiel avec photo.Puis renseignez-vous sur l'histoire du véhicule : nombre de propriétaires, usage, problèmes mécaniques déjà rencontrés, etc.

Cette discussion se tiendra carnet d'entretien et factures de réparation en main.Jetez un coup d'œil sur la date de délivrance de la carte grise (en haut à droite) afin de vérifier depuis quand le vendeur est réellement propriétaire du véhicule.

Première main ?

On vous affirme qu'il s'agit d'une première main ? Alors, cette date d'immatriculation doit être identique à celle de première mise en circulation.Sauf si le propriétaire a déménagé, mais dans ce cas la case des taxes comporte des zéros ou le mot "gratuit".

Examen à la loupe

Procédez ensuite à un examen soigneux du véhicule. De préférence à la lumière du jour pour vérifier l'état de la carrosserie.Si vous décelez d'éventuelles traces de peinture d'une couleur différente, notamment sous le joint du pare-brise, redoublez de prudence, car un véhicule repeint a souvent été accidenté.

Traces de rouille et usure des pneus

Observez bien les bas de caisse pour y déceler d'éventuelles traces de rouille. Prenez le temps d'ouvrir toutes les portes du véhicule et n'oubliez pas l'examen des pneus. Une usure irrégulière par plaques n'est pas bon signe. À l'intérieur, n'hésitez pas à soulever la moquette pour vérifier l'état du plancher.

Essayez longuement le véhicule

Essayez le véhicule sur route. Mettez-vous dans toutes les conditions de route (ville, nationale, autoroute) et n'hésitez pas à solliciter le véhicule. La voiture doit freiner dans l'axe de la route et, à vitesse soutenue, sur autoroute elle ne doit pas trop dévier de son cap. Passez tous les rapports de la boîte de vitesses, sans oublier la marche arrière à l'occasion d'une manœuvre.