Achat d'une voiture neuve : diesel, essence ou hybride ?

Achat d'une voiture neuve : diesel, essence ou hybride ?

Diesel ou essence ? Voitures électriques ou hybride ? Selon son utilisation ou ses moyens, quel modèle de voiture privilégier ?

Plus de 70 % du parc français roule au diesel. Cette tendance recule lentement, mais vendeurs poussent toujours à l'achat de ce type de véhicule.

Un diesel à partir de 20 000 km par an

Une motorisation Diesel pré­sente de réels avantages. D’abord, compte tenu de l’engouement pour ce type de moteur, sa revente est plus aisée et sa cote résiste mieux.

Ensuite, c’est avant tout pour l’économie d’usage. Une même voiture consomme environ 2 litres aux 100 km de moins lorsqu’elle est équipée d’un moteur Diesel et les prix à la pompe affichent un écart moyen de 20 centimes en sa faveur. Résultat : des ravitaillements moins nombreux.

Revers de la médaille, en général, hors promotion, une voiture Diesel neuve coûte près de 1 500 € de plus à l’achat qu’un modèle essence. Il faut donc réaliser un calcul de rentabilité pour s’assurer que c'est financièrement plus intéressant.

Pour beaucoup d’utilisateurs, l’investissement ne sera pas ­rentabilisé avant plusieurs années, voire jamais.

Constat : en deçà de 20  000 km par an, l’achat d’un diesel est à écarter.

Dernier élément à prendre en compte : le budget entretien, qui est majoré d’environ 20 à 30 % par rapport à celui d’un modèle à essence.

Des moteurs essence plus propres

Ces dernières années, l’apparition de nouvelles générations de moteur à essence, plus sobres et plus agréables à conduire, a changé la donne au détriment du diesel.

De plus, certains moteurs Diesel ont rencontré des soucis de fiabilité, notamment sur de très courts trajets en ville.

Par ailleurs, les futures normes antipollution (Euro VI applicable au 1er septembre 2014 et obligatoire à la vente au 1er septembre 2015), plus sévères avec les rejets polluant des diesels (particules et NOX), vont peser sur les prix et pénaliser ces modèles.

Modèles électriques et hybrides

Faut-il acheter un véhicule propre ? Les prix des voitures électriques ont baissé et, grâce à la prime écologique, leurs prix avoisinent ceux des modèles classiques.

Deux inconvénients du 100 % électrique  : l’autonomie et la recharge.

En effet, le véhicule électrique nécessite de ne pas parcourir plus de 80 km par jour et d'avoir accès à une prise de courant.

Alternative au tout électrique, les modèles hybrides se développent chez presque tous les grands constructeurs. Leur principe : coupler un moteur électrique à un moteur thermique (essence ou Diesel), de façon à diminuer la consommation de carburant.

Certains autorisent même une conduite en mode tout électrique, exclusivement en ville, à vitesse réduite et sur de courtes distances.

Les modèles les plus performants dans ce domaine – les hybrides dits « plug-in » – permettent de parcourir 50 km sans consommer une goutte de carburant. Dès que l’on quitte la ville, le moteur thermique prend le relais.

Le GPL est-il encore rentable ?

Oui, et de loin. Le litre de GPL est vendu quasiment moitié moins cher que le sans-plomb 98.

Bémol : avec le GPL, la surconsommation peut atteindre 20 %.

La conduite doit être mieux gérée car l’autonomie est limitée à environ 300 km, avant que l’alimentation en essence – plus onéreuse – prenne le relais. 

En outre, le marché du GPL en France est aujourd’hui en panne.

Et la suppression du bonus écologique pour les voitures neuves fonctionnant avec ce carburant n’arrange rien. Cette prime permettait en effet de rembourser le surcoût, de 1 500 à 2 000 € selon la marque, lié à l’installation d’un tel système d’alimentation.