Téléphonie mobile : quel abonnement pour un ado ?

Téléphonie mobile : quel abonnement pour un ado ?

Plus de 80 % des adolescents âgés de 12 à 17 ans utilisent un téléphone mobile. Quel que soit le forfait choisi, cela représente un budget qui ne peut pas laisser les parents indifférents.

"Je suis plus tranquille depuis que je sais qu’Arthur peut me joindre à tout moment et vice versa, notamment sur le chemin de l’école ou quand il va chez ses copains. C’est une question de sécurité", explique Christine, qui a équipé, comme beaucoup de parents, son adolescent d’un téléphone mobile lors de son entrée au collège.

Si, à l’Union nationale des associations familiales (Unaf), on reconnaît que la sécurité est un élément important, pour Olivier Gérard, coordonnateur du Pôle médias et nouvelles technologies à l’Unaf, "l’usage d’un téléphone mobile n’est pas toujours nécessaire. Il appartient aux parents d’en apprécier l’intérêt. Ensuite, ils doivent dialoguer avec leur enfant, lui expliquer la meilleure façon de s’en servir et les dangers auxquels il peut être confronté".

Le contrôle parental pour le téléphone mobile de votre ado

Les ados utilisent leur mobile pour téléphoner, prendre des photos ou écouter de la musique, mais ils se connectent aussi à Internet. Lors de la souscription de l’offre et de l’achat du téléphone, pensez à activer le logiciel de contrôle parental. "Il est gratuit et le niveau de protection peut varier en fonction de l’âge de l’enfant", précise Olivier Gérard.

Deux sortes d’offres sont particulièrement adaptées aux adolescents, car elles permettent de maîtriser le coût des appels : la carte prépayée et le forfait bloqué. "Si le téléphone reste juste un outil de communication entre votre enfant et vous, la carte prépayée semble préférable. Si votre enfant s’en sert pour appeler ses amis à longueur de journée, le forfait bloqué avec SMS illimités représente une meilleure solution", analyse Nadia Ziane, chargée de mission à la fédération nationale de l’association Familles rurales.

Téléphone mobile : comment fonctionnent les cartes prépayées ?

Dans le cas des cartes prépayées, les communications sont réglées d’avance. Vous achetez un kit d’ouverture, comprenant une carte SIM et un crédit de communication. Vous devez vous procurer un téléphone ou l’acheter avec le kit d’ouverture (La Poste propose un pack à 34 €, dont 5 € de crédit offert). Ensuite, vous rechargez votre appareil en achetant une carte, dont le prix varie en fonction du temps de communication, de 5 à 100 €.

Chaque carte, en fait un coupon papier sur lequel figure un code à activer en appelant un numéro spécial fourni par l’opérateur, présente une durée de validité limitée. Ainsi, le crédit de communication est perdu s’il n’est pas utilisé pendant cette période. Vous pouvez continuer à joindre votre enfant uniquement si la ligne est encore valide.

Une solution onéreuse

"Il ne faut pas négliger le coût induit pour conserver un numéro", met en garde Nadia Ziane. Effectivement, en l’absence d’utilisation du mobile pendant un certain temps (en général six mois, mais cela peut être une semaine), vous perdez l’usage de votre ligne et vous êtes obligé de racheter un kit.

Ce système s’avère onéreux lorsque votre enfant est bavard, mais « cela peut avoir une valeur éducative pour l’adolescent, qui prend conscience du coût d’un service », ajoute Nadia Ziane. Attention, rien ne l’empêche de piocher dans son argent de poche pour s’acheter des recharges supplémentaires : les bornes de téléchargement sont en libre-service dans les magasins de téléphonie.

Les avantages des forfaits prépayés des téléphones portables

Le système des forfaits bloqués ne laisse place à aucune mauvaise surprise : le montant de la facture est établi lors de la souscription de l’abonnement et il n’y a pas de dépassement possible. Quand le forfait est épuisé, les numéros d’urgence restent accessibles et vous pouvez continuer à appeler votre enfant. Certains parents préfèrent ce type d’abonnement, car, comme ils reçoivent la facture détaillée, ils peuvent exercer un contrôle.

Depuis peu, les acteurs traditionnels du marché de la téléphonie mobile (Orange, Bouygues, SFR) ont été rejoints par des opérateurs virtuels, qui redoublent de créativité pour capter de nouveaux abonnés : Carrefour offre 30 min pour 8,90 € et Coriolis 1 heure pour 15 €. Certains forfaits bloqués (Bouygues, Carrefour et SFR) comportent un volet "SMS illimités" à privilégier si votre enfant est un gros consommateur de textos.

Attention, ce type d’offre ne fonctionne souvent que sur des plages horaires définies. Enfin, vous ne devez pas oublier que vous avez souscrit un abonnement d’une durée de douze ou vingt-quatre mois. Depuis le 1er juin 2008, en application de la loi Chatel, vous pouvez résilier votre contrat de vingt-quatre mois à partir du treizième mois, à condition de payer une somme (dédit) plafonnée au quart des mensualités restant dues