Téléphone mobile : faut-il passer à la 4G ?

Téléphone mobile : faut-il passer à la 4G ?

Avec la 4G, tout va plus vite sur votre mobile ! Bouygues en tête, tous les opérateurs ont concocté de nouvelles offres alléchantes. Mais doit-on vraiment céder aux sirènes de ce nouveau réseau ?

La 4G est le réseau mobile de quatrième génération. Ce qui a changé avec les générations successives, c’est la quantité d’informations pouvant transiter par le réseau.

La 4G, qu'est-ce que c'est ?

La 3G actuelle permet d’atteindre des débits allant de 3,3 à 25 Mbps (mégabit par seconde).

Avec la 4G, ce chiffre va être multiplié environ par 10 (maximum 150 Mbps). Toutefois, ces performances sont relatives puisqu’elles dépendent du nombre d’utilisateurs connectés en même temps au même relais.

Plus de débit pour quoi faire ?

Les Français ont-ils vraiment besoin de la 4G ? Si l’on en croit le volume mensuel moyen de données consommées, qui s’élève à 164 Mo par client et par mois (données Arcep, 2e trimestre 2013), la réponse est non !

Pourtant, le cumul des données consommées par tous les utilisateurs de mobiles (et via les clés internet) atteint 35 000 téraoctets (To), soit une croissance annuelle supérieure à 60 %. Il y a donc fort à parier que la 4G va créer de nouveaux besoins !

Visioconférence, jeux en ligne, télévision à la demande…

La 4G pour le mobile est comparable à l’arrivée de l’ADSL à domicile. Quand il faut aujourd’hui une dizaine de secondes pour télécharger un morceau de musique, avec la 4G, c’est quasi instantané.

Pour un film de 5 Go en haute définition (HD), il suffit d’une quinzaine de minutes, contre plus de deux heures aujourd’hui. Cette augmentation de débit va permettre de pratiquer la visioconférence en HD entre deux smartphones ou deux tablettes, ou le jeu en ligne en HD comme sur une console de jeux.

La 4G permet aussi d’accomplir plusieurs tâches en même temps : télécharger une vidéo tout en téléphonant, en consultant un site internet ou en regardant la télé…

La 4G  va-t-elle modifier les offres des opérateurs ?

Ils vont pouvoir commercialiser de nouveaux services, comme la vidéo à la demande (VAD), la télévision HD ou le jeu en ligne.

Tous vos fichiers seront consultables en temps réel car ils seront stockés sur votre cloud (stockage de fichiers dans un serveur sur Internet). Ainsi, ces applications, la musique, les photos n’auront plus besoin d’être enregistrées sur votre mobile.

Peut-on recevoir la 4G partout  ?

Tout un chacun peut tester la qualité de réception de la 4G à son domicile en tapant son adresse ou son code postal sur le site d'Orange ou de Bouygues.

En octobre dernier, Bouygues Telecom couvrait 2 000 villes en France, soit 40 millions de personnes, Orange 500 villes et SFR 256.

Tous les mobiles sont-ils compatibles avec la 4G ?

Pour bénéficier de la 4G, il faut disposer d'un smartphone ou d’une tablette compatible. Plus d’une trentaine de modèles sont disponibles sur le marché français, proposés par toutes les grandes marques. Parmi les derniers modèles, citons :

  • le Samsung Galaxy S4 ;
  • l’iPhone 5 (le 5S et le 5C) ;
  • l’Xperia Z ou SP ;
  • l’HTC One Silver ;
  • le Lumia 625 (820 ou 925) ;
  • le LG Optimus F5 ;
  • le Blackberry Q10.

Bouygues Telecom a lancé en octobre le mobile 4G le moins cher du marché, le BS 472 à 9,90 €… mais à condition de souscrire un forfait Sensation 8 Go (39,99 € par mois sans engagement de durée).

Les forfaits 4G sont-ils plus chers ?

Le développement du réseau 4G nécessitant de lourds investissements, le coût en est répercuté sur le prix du forfait.

  • Bouygues Telecom : de 29,90 € (Sensation 3 Go) par mois à 34,90 € (Sensation 8 Go), et 59,90 € (Sensation 16 Go) sans engagement.
  • Orange : la formule Origami Play, à 30,90 € par mois, inclut Deezer.

Mais les forfaits proposant un mobile subventionné grimpent au-delà de 60 € par mois. Dans tous les cas, vérifiez bien le contenu des offres avant de souscrire.