Piratage informatique : les précautions à prendre lors d’un séjour à l’étranger

Piratage informatique : les précautions à prendre lors d’un séjour à l’étranger
Des risques pèsent sur la sécurité informatique des voyageurs. - © ridvan_celik

L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) publie des recommandations pour protéger vos données et documents en cas de voyage professionnel.

Vous prévoyez de partir en voyage à l’étranger ? L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a mis en avant le 7 février, à l’avant-veille des Jeux olympiques de Pyeongchang auxquels des milliers de Français se sont déplacés pour leur travail (sportifs, encadrement, etc.), sa brochure de conseils pour protéger vos données et documents lors d’un déplacement professionnel à l’étranger.

En préambule, l’ANSSI rappelle que « les cybercafés, les hôtels, les lieux publics et les bureaux de passage n’offrent aucune garantie de confidentialité ». Et « dans de nombreux pays étrangers, quel que soit leur régime politique, les centres d’affaires et les réseaux téléphoniques sont surveillés ». Autre éventualité, votre chambre d’hôtel peut « être fouillée sans que vous vous en rendiez compte ».

Avant de partir en voyage

L’Agence préconise notamment :

  • d’emporter du matériel (ordinateur, smartphone, disques durs, clés USB) spécifique pour votre travail ;
  • de sauvegarder les données que vous emportez et de laisser la sauvegarde en lieu sûr. En cas de perte, de vol ou de saisie de vos équipements, vous aurez la possibilité de récupérer ces informations à votre retour ;
  • d’utiliser un filtre de protection écran pour votre ordinateur, grâce auquel vous pourrez travailler à vos dossiers pendant vos trajets sans que des personnes malintentionnées puissent lire ou photographier vos documents derrière vous ;
  • de marquer vos appareils et les housses de ceux-ci d’un signe distinctif, tel qu’une pastille de couleur, vous permettant de surveiller votre matériel et de vous assurer qu’aucun échange n’a été fait, notamment pendant un transport.

Pendant votre voyage

L’Agence indique plusieurs recommandations, dont les suivantes :

  • protéger l’accès de vos appareils par des mots de passe forts ;
  • ne pas vous séparer de ses équipements, ou conserver au moins la carte SIM et la batterie ;
  • effacer l’historique de vos appels et de vos navigations ;
  • ne pas utiliser les équipements qui vous sont offerts, tels que les clés USB, propres à contenir des logiciels malveillants ;
  • ne pas connecter votre matériel à des postes ou à des périphériques informatiques qui ne sont pas de confiance.

À votre retour

L’ANSSI conseille de changer tous les mots de passe utilisés pendant votre voyage, susceptibles d’avoir été interceptés.

Vous devez également analyser ou faire analyser vos équipements, en les soumettant au moins à « un test anti-virus et anti-espiogiciels »

Et aussi sur Dossier familial