Partager ses photos sur Internet

Partager ses photos sur Internet

À peine transférées sur l’ordinateur, les photos des vacances sont déjà accessibles sur le Net. Des logiciels disponibles sur de nombreux sites Web permettent d’effectuer l’opération en quelques clics.

Plus de 60 % des photographes amateurs français utilisent un appareil photo numérique, selon une étude Ipsos réalisée en 2007. Aujourd’hui, comme il n’existe ni limite de stockage ni frais d’impression, les centaines ou milliers de clichés pris tous les ans dorment, enregistrés sur des CD-Rom, des clés USB ou des disques durs externes.

Les albums de famille disparaissent, remplacés par les cadres photos numériques, dont les ventes ont été multipliées par dix entre 2006 et 2007. Pourtant, de nombreux particuliers souhaitent partager leurs photos avec leurs proches.

Cyber stockage

Beaucoup ont passé des heures à envoyer leurs clichés en pièces jointes par courrier électronique. Souvent, à bout de patience, ils ont tempêté contre le message d’erreur "image trop lourde" qui s’affichait à l’écran. Tout le monde ne sait pas facilement compresser les données… Et si l’on réduit taille et résolution, la qualité des photos devient insuffisante pour que le destinataire puisse les imprimer, même en les confiant à un laboratoire.

Désormais, il existe de multiples sites Internet qui proposent gratuitement de stocker et de partager les photos. Ils sont faciles à utiliser, à la condition de choisir le plus adapté parmi le nombre croissant de propositions.

Les sites des laboratoires

Le site de Kodak (www.kodakgallery.fr) est simple à utiliser. Il suffit de s’inscrire gratuitement - ce qui prend cinq minutes -, puis de télécharger ses images, et la mise en page s’effectue toute seule. Il devient aisé de partager les clichés de ses vacances avec ses proches. Ils peuvent visualiser "en grand" toutes les images et commander celles qui leur plaisent.

Le développement demeure payant, comme sur les autres sites professionnels, mais la qualité

d’impression et le suivi des commandes sont garantis. Il faut compter environ 0,15 € par photo (format 10 x 13 cm) en intégrant des offres gratuites (de 20 à 30 tirages lors de l’inscription).

Les laboratoires Kodak, mais aussi Photoways (www.photoways.com) ou Photoservice (www.photoservice.com), proposent des suppléments en tout genre : édition d’albums, outils spéciaux pour transformer l’image en tirage sépia, corriger les défauts, recadrer…

Les sites des laboratoires présentent toutefois deux inconvénients majeurs : le nombre de photos est limité (par exemple, 200 clichés sur le site de la Fnac) et l’espace offert n’est accessible que pendant deux mois. Après ce délai, l’album est retiré du site. Certes, on est prévenu et il est possible de recréer son album à volonté, mais cela n’augmente pas la capacité de stockage !

Les sites communautaires

Sur Picasa (http://picasa.google.fr), l’espace alloué atteint 4 000 photos (1 Go) en résolution standard, un niveau de qualité suffisant pour imprimer les clichés. Une solution que préfèrent les passionnés de photographie, qui prennent des centaines de clichés.

Une jeune femme, attirée par le genre animalier et qui photographie les chats sous toutes les coutures, trouve que ce site lui permet de classer et conserver facilement ses images. Elle peut également choisir celles qu’elle souhaite montrer à tout le monde et celles qu’elle réserve à ses amis. Effectivement, Picasa dispose d’un accès "public" ou "privé".

Si de nombreux sites offrent cette possibilité, d’autres prônent la mise en avant, comme www.clic-images.com sur lequel chacun peut feuilleter les albums les plus visités. Certains photographes semi-professionnels, qui espèrent diffuser et vendre leurs œuvres via le Net, préfèrent la confidentialité offerte par Flickr (www.flickr.com) : le copyright est protégé et aucun cliché ne peut être publié sans l’accord de l’auteur.

Les photoblogs

Plus facile à créer qu’un site Web, le photoblog est en plein essor. Plusieurs sites, tels Famili (www.photoblogs.famili.fr), Iziblog (www.iziblog.net) ou Photoblog (www.photoblog.com), mettent à la disposition des particuliers un logiciel qui les guide pas à pas dans la mise en ligne.

Rapidement, on est à la tête d’un espace dont on peut protéger l’accès à l’aide d’un mot de passe. Chaque visiteur "autorisé" peut y ajouter ses photos. Par exemple, les membres d’une famille dispersée aux quatre coins de la France peuvent enrichir le blog photo familial, télécharger les clichés, écrire des commentaires…

Créer son livre de photos

De nombreux sites Web proposent de réaliser des diaporamas sur DVD, des calendriers, des cartes postales, des puzzles, etc. Mais le grand luxe, c’est le livre, le vrai : à l’aide d’un logiciel à télécharger, chacun peut devenir son propre éditeur, choisir la mise en page, les textes, les couleurs… Voici quelques exemples.

Le livre de poche. D’un format très compact, à peu près celui d’une carte de visite (8,5 x 6,4 cm), ce livre comprend 22 photos imprimées recto verso. L’étui résistant, élégant, peut être glissé dans un sac à main. Prix : 6,90 € l’unité (+ 1,59 € de frais d’envoi) sur www.photoweb.fr.

Le livre doudou. En tissu molletonné 100 % coton, lavable en machine, il contient de 4 à 16 pages (9 coloris de couverture disponibles) et présente une photo légendée par page (21 x 21 cm). Prix : à partir de 24,95 € (+ 6 € de frais d’envoi) sur www.photoways.com.

Le livre d’art. Les photos ont trouvé leur écrin ! Ce livre comporte de 24 à 100 pages et des photos de toutes dimensions. Dans la collection Prestige, la reliure est en dos carré collé et la couverture rigide. Prix : de 25 à 45 € (+ 6 € de frais de livraison ou retrait gratuit en magasin) sur www.photoservice.com.

La retouche d’images comme les pros

Si la plupart des sites de partage offrent des fonctions basiques de correction d'images (réglage de la luminosité, du contraste, retouche des yeux rouges, passage au sépia ou noir et blanc), des logiciels à télécharger gratuitement permettent un travail plus complet, tout en restant simples d’utilisation.

Avec Faststone Image Viewer (www.faststone.org), il suffit, par exemple, d'approcher le pointeur de la souris des bords de l'image pour accéder à des outils de navigation qui permettent toutes sortes de retouches sur une photo en plein écran. Un inconvénient cependant : le programme est en anglais, mais il existe une version française à télécharger sur www.colok-traductions.com.

Avec le logiciel Galerie de Photos Windows Live (www.windowslive.fr/galerie), les fonctions s’enrichissent d’une possibilité nouvelle : le panoramique. On juxtapose plusieurs photos prises d'un même lieu afin de créer une vue à 360°.

Paint (www.getpaint.net), outre des outils classiques, propose une "baguette magique" qui simplifie la sélection d'objets. Son tampon de clonage facilite la suppression des défauts, la fonction "recolorier" permet de corriger la couleur dominante d'un cliché et d’utiliser une batterie d'effets spéciaux.

Picnik (www.picnik.com) met à disposition sur le Net une version gratuite de son logiciel de retouche. Très simple d’utilisation, il permet non seulement de corriger les défauts de l’image, mais aussi de rectifier les yeux rouges et de blanchir les dents. On peut aussi incorporer du texte dans l’image, choisir un cadre et utiliser des effets spéciaux. Les images "retravaillées" seront enregistrées sur l’ordinateur.