Exclus du numérique : l’Etat veut former 1,5 million de personnes par an

Exclus du numérique : l’Etat veut former 1,5 million de personnes par an
L’Etat veut distribuer des Pass numériques pour former gratuitement les 13 millions de personnes qui ne sont pas à l’aise sur Internet. - © KatarzynaBialasiewicz

L’Etat lance un plan d’action pour aider les 13 millions de personnes qui ne sont pas à l’aise avec Internet. Il prévoit notamment la distribution de Pass numériques pour suivre entre 10 et 20 heures de formation.

Environ 13 millions de personnes en France utilisent peu ou pas Internet et se sentent en difficulté face au développement des usages numériques, selon le baromètre 2017 de l’Agence du numérique. Parmi eux, 6,7 millions ne vont jamais sur le Web, faute d’équipement, de compétences ou d’intérêt. Une situation problématique alors que de plus en plus de démarches administratives sont dématérialisées comme l’obtention de la carte grise.

Pour éviter l’exclusion de ces personnes, le secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjoubi, a dévoilé jeudi 13 septembre le plan d’action pour un numérique inclusif. Le gouvernement appelle à un co-financement entre l’Etat, les collectivités territoriales, les opérateurs sociaux et les entreprises à hauteur de 75 et 100 millions d’euros dans l’optique de former 1,5 million de personnes par an aux outils numériques.

> A LIRE : Les solutions pour maîtriser Internet

Des Pass numériques pour suivre des formations

Principale mesure : la création de Pass numériques. D’une valeur de 50 à 100 euros, ils permettront de suivre entre 10 et 20 heures de formation à Internet dans des lieux labellisés. Ceux qui en profiteront apprendront par exemple à se créer une boîte mail, faire une recherche d’emploi, etc. Ces Pass seront distribués par Pôle emploi, la Caf, l’assurance maladie, les villes et les départements. Mounir Mahjoubi aimerait qu’1,5 million de Pass soient distribués en 2019. L’Etat va mobiliser 10 millions d’euros pour lancer ce dispositif et attend 40 millions d’euros supplémentaires de la part des autres acteurs.

Des structures en région pour encadrer la médiation

La Banque des Territoires (groupe Caisse des dépôts) va mobiliser 5 millions d’euros pour constituer une dizaine de hubs en région en 2019 et 2020. Ces structures seront chargées de « recenser, conseiller et outiller les acteurs de terrain pour accueillir et dispenser des ateliers numériques ».

Encadrer les aidants qui font « à la place de »

L’Etat compte également créer un outil « France Connect Aidants » pour permettre à un professionnel habilité à faire une démarche administrative en ligne à la place d’une personne de s’identifier comme aidant numérique et de bénéficier d’une connexion sécurisée. Le dispositif permettra un suivi des actions réalisées et une protection de l’aidant en cas d’erreur.

A LIRE AUSSI :

- Tablettes simplifiées pour seniors : quel modèle choisir ?

- Facil’iti : un nouvel outil pour adapter Internet à votre handicap

- Internet : créer des mots de passe sûrs

- Une plateforme en ligne unique pour accomplir vos démarches d’entrepreneur