Comment effacer vos traces sur Internet

Comment effacer vos traces sur Internet

Votre connexion Internet est loin d'être anonyme. Vous divulguez sans cesse, et à votre insu, des informations personnelles.

En quelques clics, vous pouvez vous rendre sur n'importe quel site, télécharger des fichiers, participer à des forums… Toutes ces activités laissent des traces. En effet, les informations collectées lors de vos connexions à Internet (adresse électronique, centres d'intérêt, sites et pages visités…) servent souvent à alimenter les fichiers clientèle d'entreprises commerciales.

Des informations personnelles en liberté

Chaque fois que vous vous rendez sur un site, votre navigateur (Internet Explorer, Chrome, Firefox…) lui communique l'adresse IP (Internet Protocol), l'identifiant de votre connexion au réseau Internet. Ce numéro IP permet de connaître votre fournisseur d'accès, les caractéristiques de votre ordinateur, etc.

Par ailleurs, dans la "mémoire cache" de votre ordinateur sont stockées les données auxquelles le système fait le plus souvent appel, ce qui permet de réduire les temps d'attente du microprocesseur. Ce sont souvent les images volumineuses de certains sites. La "mémoire cache" garde aussi la trace de tout l'historique de votre navigation sur le Web. Dans un cybercafé, l'utilisateur suivant peut ainsi voir quels sont les sites que vous avez consultés.

Des débats peu confidentiels

Tous les propos que vous avez tenus sur les forums de discussion sont archivés et accessibles. Les moteurs de recherche permettent de retrouver toutes les interventions de tous les internautes.

Pour participer à des débats sur la politique, la religion ou la musique, mieux vaut donc utiliser un pseudo, car n'importe qui peut collecter des précisions sur vos centres d'intérêt et obtenir un profil de votre personnalité.

Attention aux "cookies"

Lorsque vous vous connectez à Internet, des fichiers d'informations - on les appelle "cookies" - sont enregistrés et stockés, sur votre ordinateur par votre navigateur à la demande du site Web que vous visitez.

Ils permettent de vous attribuer un profil, le temps de la connexion ou parfois indéfiniment. Ils peuvent contenir vos pseudonymes et mot de passe, un numéro de session (pour conserver le contenu de votre "panier" d'achat virtuel) ou des informations que vous avez transmises au cours d'une commande (numéro de carte bancaire, centres d'intérêt…).

Ces fichiers sont très utiles pour mémoriser vos achats sur un site marchand, mais leur contenu peut être utilisé à des fins commerciales, pour vous adresser de la publicité ciblée par exemple.

Des logiciels installés à votre insu

Plus dangereux et illégal, l'"adware" est un logiciel qui s'installe, souvent à votre insu, en même temps que vous téléchargez, entre autres, des programmes gratuits. Il délivre des informations personnelles (sites visités, liste de vos logiciels, centres d'intérêt…) à un serveur distant qui alimente les fichiers d'agences spécialisées dans le marketing.

Détourné de cette finalité par une entreprise ou un individu malhonnêtes, l'"adware" devient un "spyware", qui vole des données sensibles comme le numéro de licence d'un logiciel ou le code d'une carte bancaire. Vous pouvez également être victime d'un "keylogger ", un logiciel qui enregistre toutes vos frappes au clavier. Sa fonction est de mémoriser vos pseudonymes et vos mots de passe pour les transmettre à un pirate.

Comment se protéger ?

La première précaution consiste à utiliser la version récente d'un navigateur. Les éditeurs ont compris que l'internaute cherche à se protéger. Les dernières versions bloquent les “pop-up”, ces fenêtres publicitaires qui apparaissent à l'ouverture d'une page Web.

Dans le menu “Préférences” du navigateur, on peut vider l'historique de navigation, supprimer les “cookies”, limiter la capacité de stockage de la “mémoire cache“ et la vider complètement.

Il est primordial d'équiper votre machine de versions à jour de logiciels antivirus et pare-feu qui bloquent les "spywares" et les "adwares". Pour augmenter la protection, on peut installer sur son ordinateur un “proxy d'anonymat”, un logiciel qui supprime toutes les informations nominatives que l'utilisateur laisse fuir sur Internet sans le savoir.

Il faut bien réfléchir avant d'installer des outils destinés à améliorer les fonctionnalités des moteurs de recherche (Yahoo barre, Google barre…) ou certains logiciels gratuits de source inconnue. Lorsque l'on reçoit des courriels indésirables, il faut jeter la pièce jointe à la poubelle sans l'ouvrir.

Enfin, créer deux adresses, une privée et une publique, permet de filtrer les messages non souhaités. L'adresse publique, qui sert à acheter en ligne, à discuter sur les forums, est souvent capturée. Aussi, n'utilisez votre adresse électronique personnelle que pour votre correspondance privée et vos connexions importantes (impôts, banque en ligne…).