Voyager avec un animal de compagnie

Voyager avec un animal de compagnie

Votre chien ou votre chat ne vous quittent jamais ? Selon le mode de transport, adaptez et préparez minutieusement votre voyage.

Chaque année, beaucoup de Français empruntent le train avec leur animal de compagnie : "Nous avons vendu 500 000 forfaits petit animal en 2007", souligne Lara Actis-Perino, du pôle tarification de la SNCF. Voyager avec un animal demande que l’on prenne certaines précautions : quel que soit le moyen de transport, vous devez vous renseigner avant de partir et respecter certaines règles.

Voyager avec un animal de compagnie en train

Si votre animal pèse moins de 6 kg, vous devez le transporter dans un sac ou un panier fermé dont les dimensions n’excèdent pas 45 x 30 x 25 cm. Un chien de plus grande taille, pesant plus de 6 kg, doit être muselé et tenu en laisse. Il doit aussi rester à vos pieds ; vous ne pouvez pas l’installer à côté de vous ni le laisser divaguer dans le couloir. Sachez que le voyageur ne peut imposer son animal.

Il ne s’agit que d’une tolérance. Le maître doit faire en sorte que son animal ne dérange personne, il lui appartient de le maîtriser et de prévoir le matériel nécessaire pour éviter les souillures. Si un passager est gêné par la présence de l’animal, le contrôleur vous demandera de changer de siège. En l’absence de place, vous serez contraint de rester sur la plate-forme entre deux voitures.

Le coût du voyage est de 6 € (somme forfaitaire) pour les animaux de moins de 6 kg et de 50 % du prix du billet au tarif loisir 2e classe pour les plus de 6 kg (même si vous voyagez en 1re classe). Cependant, les chiens d’aveugle ou accompagnant une personne titulaire de la carte d’invalidité 80 % ne paient pas. Il n’est plus exigé que le propriétaire du chien dispose d’un titre de transport gratuit avant de monter dans le train.

Selon le train que vous prenez, des différences de réglement et de tarifs existent.

Pour les TGV Lyria (voyage vers la Suisse) : les petits animaux domestiques transportés dans des contenants (sac ou panier fermé d’une dimension maximale de 45 x 30 x 25 cm) peuvent voyager gratuitement. Si votre animal de compagnie fait plus de 6 kg, vous devrez vous acquitter d’un tarif spécial Animaux. A noter, vous pouvez voyager avec 2 animaux maximum.

Pour les trains IDTGV, sachez que si votre animal de compagnie pèse de moins de six kilos, le voyage est gratuit. Dans les autres cas, il vous faudra payer un supplément animal de 35 €. Votre chien devra voyager attaché et porter une muselière.

Dans les Thalys (voyage vers la Belgique et les Pays-Bas), les animaux domestiques peuvent voyager gratuitement dans un contenant dont les dimensions ne dépassent pas 55 x 30 x 30 cm. Les autres chiens ne sont admis dans les voitures que s’ils voyagent attachés ou muselés.

Enfin, à bord de l'Eurostar, les animaux de compagnie ne sont pas acceptés, à l'exception des chiens "guide d'aveugle".

Voyager avec un animal de compagnie en voiture

Si aucune contrainte ne semble être imposée, vous devez veiller, toutefois, à ce que votre animal voyage dans des conditions correctes. Il est interdit, par exemple, de l’enfermer dans un coffre qui ne serait pas équipé d’un "système d’aération efficace". Si vous laissez votre animal à l’intérieur, pensez à garer votre véhicule à l’ombre.

Lorsque vous empruntez un taxi, le chauffeur peut refuser de vous charger avec un animal, sauf s’il s’agit d’un chien d’aveugle. Signalez sa présence lors de la réservation. Un supplément (prix fixé par arrêté préfectoral) vous sera demandé.

Si vous partez en Corse en optant pour la compagnie maritime SNCM, les animaux devront être laissés au chenil situé sur le pont du bateau, ou voyager en restant aux côtés de leurs maîtres, comme cela est désormais précisé dans les règlements respectifs des compagnies de transport maritime.

Vous devrez alors acquitter 17 € pour un box individuel. Pensez à vous munir de son carnet de vaccination permettant de justifier du vaccin antirabique.

Vous trouverez toutes les informations sur le site Internet de la SNCM.

Voyager avec un animal de compagnie en avion

Renseignez-vous préalablement auprès de la compagnie aérienne afin d’obtenir la confirmation que votre animal peut partager votre vol. Demandez des précisions quant aux modalités et au prix. Chaque compagnie édicte ses propres règles. En principe, les animaux domestiques voyagent au prix du bagage supplémentaire.

Sur Air France, vous pouvez voyager en cabine avec votre chien ou votre chat, sous réserve qu’il pèse moins de 6 kg, poids du sac ou du panier inclus (dimensions maximales : 55 x 35 x 25 cm). Au-delà de 6 kg et jusqu’à 75 kg, il devra aller en soute, dans une caisse adaptée dont le prix varie de 30 à 180 €. Côté prix :

  • Vols en France métropolitaine : 20 €
  • Vols en Europe ou entre l´Europe et l´Afrique du Nord ou Israël : 75 €
  • Vols entre la France métropolitaine et Pointe-à-Pitre, Fort-de-France, Cayenne, Saint-Denis de La Réunion : 75 €
  • Autres vols : 200 €

Les chiens d’attaque, de garde et de défense, mais aussi les rongeurs (lapin, cochon d’Inde, hamster…), sont interdits sur tous les vols. Le prix du billet dépend de la compagnie, de la destination et du poids de l’animal.

Dans les hôtels, campings, locations...

Le responsable de l’hôtel, le gérant d’un camping ou le propriétaire d’une location saisonnière peuvent refuser la présence de votre animal. Faites-vous précisez cette information au moment de la réservation. Très souvent, un supplément sera exigé. Il est, par exemple, de 5 € par nuit et par animal dans les hôtels Ibis et de 10 à 15 € dans les Novotel.

Voyager avec un animal de compagnie en Europe

Depuis juillet 2004, les formalités pour passer les frontières au sein de l’Union européenne sont harmonisées. Vous devez présenter le passeport de votre animal. Délivré par un vétérinaire, il comporte le nom de l’animal, ses vaccinations et vos coordonnées. Le vaccin contre la rage est obligatoire.

Certains pays, comme l’Irlande, le Royaume-Uni ou Malte, exigent que l’animal ait suivi un traitement antitiques et antiparasitaire (vermifuge). Votre compagnon doit pouvoir être identifié au moyen d’une puce électronique (obligatoire dans les trois pays précités) ou d’un tatouage (jusqu’en 2011).