Se loger à bas coût pendant les vacances

Se loger à bas coût pendant les vacances

À côté de l’offre hôtelière classique, de nombreux moyens permettent de se loger avec un budget serré : échange de maison ou d’appartement, location entre particuliers, camping, auberge de jeunesse, village de vacances. Tout est possible !

Encore balbutiant en France, mais très développé dans les pays anglo-saxons, l’hébergement entre particuliers séduit de plus en plus de touristes soucieux d’économiser sur le logement. Une solution moins coûteuse que les chambres d’hôtel ou les chambres d’hôtes.

Le site anglais Airbnb recense les offres des particuliers dans le monde. En France, le site Dormir-pas-cher dresse la liste de tous les particuliers qui offrent une chambre avec une seule et même règle : ne pas faire payer plus de 25 € la nuit.

Vous trouverez aussi des offres dans le monde entier sur les sites Wimdu, Bedycasa, ou RootsTravel.

Echanger une maison ou un appartement

Encore plus avantageux, puisque gratuit par définition, échanger son logement pour une période donnée est une tendance forte. L’idée consiste à se retrouver ailleurs aussi bien que chez soi.

Chaque année, plusieurs dizaines de milliers de personnes échangent leur logement au moment des vacances, de manière simultanée ou en décalé.

Pour bénéficier de ce procédé qui permet d’éviter le coût d’une location, on peut s’inscrire sur des sites d’échange d’adresses gratuits, comme Craiglist, ou sur des plates-formes payantes, comme Intervac. L’échange suppose bien sûr de respecter quelques règles.

Mais vous pouvez aussi laisser la garde de votre maison à des personnes de confiance pour aller faire une virée ailleurs. C’est ce qu’on appelle le homesitting (gardiennage de maison). Une formule gratuite, là aussi, qui fait appel à des seniors.

Privilège de l’âge, ces derniers inspirent confiance et les propriétaires n’hésitent pas à leur laisser leur maison quand ils partent en vacances. Ni loyer, ni eau, ni électricité… aucune facture à régler pour les gardiens occasionnels, en échange de l’arrosage des plantes et de la garde d’un animal de compagnie. Beaucoup de couples de retraités visitent ainsi les régions françaises.

L’inscription sur les sites est la plupart du temps gratuite pour les seniors (0 à 45 € selon les agences).

Le couchsurfing ou l’hospitalité gratuite pour les voyageurs

Gratuit aussi, le couchsurfing (littéralement "passer d’un canapé à l’autre") est une nouvelle forme d’hospitalité. Les réseaux de couchsurfing mettent en relation des inconnus acceptant d’offrir gratuitement l’hospitalité à un voyageur, le temps d’une nuit ou plus.

Les adeptes de cette formule, souvent des jeunes, s’inscrivent sur des sites comme BeWelcome, Hospitality, Couchsurfing ou Route des SEL. Il est à noter que les cyclotouristes globe-trotters peuvent trouver la liste des hébergeurs gratuits sur le site Warmshowers.org.

De même, si vous avez l’esprit écolo et si vous êtes prêts à retrousser vos manches, le réseau des wwoofers propose le gîte et le couvert dans des fermes bio, en échange de travaux des champs. Les offres de wwoofing (World Wide Opportunities on Organics Farms) en France sont disponibles sur www.wwoof.fr. Il suffit de devenir membre en commandant, moyennant 20 €, le « livret WWOOF ».

C’est aussi une façon de découvrir les grands espaces américains, l’Australie, le Japon ou l’Amérique Latine.

Le renouveau des auberges de jeunesse

Elles ont pris un coup de jeune en ouvrant, à côté des dortoirs, des chambres individuelles. Bien qu’il faille (en principe) prendre une carte annuelle pour y accéder (11 € pour les moins de 26 ans, 16 € pour les plus de 26 ans en France), elles demeurent un hébergement très compétitif, d’autant qu’elles accueillent des familles avec enfants ou même des groupes.

En France, vous pouvez réserver sur www.auberges-de-jeunesse.comou sur www.fuaj.org. Par exemple, une nuit dans l’auberge de jeunesse de Cancale en Bretagne revient à 22 €, petit déjeuner compris, en été.

Encore moins cher, l’hébergement de plein air ! Le camping français offre près de 3 millions de places d’accueil.

Si 3 mm de toile de tente vous paraissent insuffisants comme protection, nombre de terrains proposent désormais des chalets, bungalows et mobile homes à des prix très raisonnables. Plusieurs sites Internet proposent un tour d’horizon des terrains de camping  : Gitotel, Camping Avenue, ou Camping France.

Les atouts des villages de vacances

Dans les villages de vacances, c’est du tout compris : hébergement, activités et nourriture, si vous avez opté pour la pension complète. 
Cela vous assure des vacances en famille ou entre amis à des prix abordables, même si les tarifs varient selon les saisons.

Certains d’entre eux acceptent les chèques-vacances (www.ancv.com) et les bons de vacances de la Caisse nationale des allocations familiales. La plupart proposent des réductions, voire la gratuité pour les enfants en fonction des tranches d’âge.

Infos +

Échanges d’appartement

Hospitalité gratuite

Garde de maison.

Location entre particuliers.

Camping et mobile home.

Villages de vacances.

Et aussi sur Dossier familial