Produits d'entretien : achetés ou faits maison ?

Produits d'entretien : achetés ou faits maison ?

Les produits d'entretien, qu'ils soient "verts" ou de marque, sont concurrencés par de nouveaux adversaires aussi efficaces et moins chers : les détergents faits maison.

En France, l’étiquetage des produits détergents laisse à désirer : la réglementation impose seulement aux fabricants d’indiquer la nature et les fourchettes d’agents tensio-actifs employés – moins de 5 %, de 5 à 15 %, de 15 à 30 % et plus de 30 %.

Les agents tensio-actifs employés sont des composés chimiques permettant de mélanger les corps gras, comme le savon, à l’eau.

D'origine naturelle ou chimique : impossible de savoir

Aucune obligation concernant l’origine – pétrochimique ou naturelle – de leurs ingrédients. En fait, la recette relève du secret industriel, et le consommateur doit se contenter de ce qui figure sur l’étiquette.

Pourtant, de nombreuses substances toxiques entrent dans la fabrication de ces produits :

Leur ­composition est un peu toujours la même, explique Fabrizio Pariselli, toxico­logue au CNRS-Prévention du risque chimique. On y trouve des tensio-actifs qui lavent, mouillent, adoucissent, lient les ingrédients ou produisent de la mousse ; des acides et des bases pour renforcer leur action ; des séquestrants pour retenir le calcaire ; éventuellement un désinfectant, un dérivé d’eau de Javel, par exemple, des conservateurs, des colorants et des parfums.

À l’opacité de l’étiquetage, on peut ajouter celle des prix. Au royaume des détergents « classiques », les écarts vont souvent du simple au quadruple entre le prix d’une marque distributeur et celui d’une marque connue : par exemple 0,99 €/l pour le liquide vaisselle citron de la marque Carrefour contre 4,44 €/l pour le Paic Excel Concentré Antibactérien. Marketing oblige !

Produits écologiques : comment les repérer ?

Concernant l’étiquetage, les fabricants de produits écologiques sont plus précis, car ils doivent respecter un cahier des charges rigoureux, notamment sur les mentions obligatoires à porter sur l’emballage.

Tous nos composants sont d’origine naturelle, comme nous l’indiquons dans la liste des ingrédients sur nos produits, explique Céline Herbaux, chef de produit détergence chez Étamine du Lys. En outre, nous sommes contrôlés par Écocert, ce qui nous oblige à préciser leur pourcentage d’ingrédients bio et leur proportion d’eau.

Mais cette certification a un coût : les prix sont souvent trois ou quatre fois supérieurs à celui des produits classiques.

Par exemple, le nettoyant vitres Étamine du Lys coûte 8,80 €/l, contre 2,84 €/l pour le vaporisateur Ajax Vitres triple action, mais il est garanti sans silicone et contient de l’huile essentielle de citron.

« Nous assumons complètement cette différence de prix, affirme Céline Herbaux. Nos produits sont issus de matières premières renouvelables, fabriqués en France sur un site Haute qualité environnementale et nous avons recours à des fournisseurs locaux. Cela a un coût, mais nos produits sont plus concentrés, ce qui fait baisser leur prix à l’usage. »

Des produits d'entretien à faire soi-même

Notre comparatif montre que la fabrication maison des produits détergents revient ­généralement de deux à dix fois moins cher.

Explication : les ingrédients de base sont peu onéreux, notamment le vinaigre blanc ou d’alcool (0,35 €/l), ou encore le bicarbonate de soude (2 €/kg). Ainsi, le nettoyant pour vitre revient à 0,08 €/l contre 1,63 €/l pour le produit premier prix d’une marque de la grande distribution.

Fabriquer soi-même permet aussi de connaître précisément la nature des ingrédients utilisés et de choisir des composants naturels.

C’est une option intéressante, estime Fabrizio Pariselli, qui a troqué ses produits ménagers pour le trio vinaigre-bicarbonate-citron. Le vinaigre, de l’acide acétique, est un détartrant très efficace pour la robinetterie, par exemple. Quant au bicarbonate, il a plutôt une action abrasive, ce qui en fait un bon produit à récurer. Et financièrement, le gain est incomparable. Mais, il faut quand même frotter un peu plus qu’avec les produits du commerce ! 

Des produits de nettoyage maison très économiques

  Produits conventionnels Produits écologiques Produits faits maison
Liquide vaisselle De 0,99 à 4,58 €/l De 3,36 à 5,90 €/l 0,49 €/l
Nettoyant sols De 2,02 à 5,06 €/l De 2,70 à 8,78 €/l 1,63 €/l
Nettoyant vitres De 1,63 à 4,62 €/l De 3,10 à 8,80 €/l 0,08 €/l
Nettoyant W.-C. De 1,84 à 4,28 €/l De 3 à 6,75 €/l 0,85 €/l
Produit antitartre, anticalcaire De 2,66 à 5,99 €/l De 2,86 à 7,11 €/l 0,17 €/l

Liquides vaisselle, nettoyants : des "recettes" à faire soi-même

  • Nettoyant pour les sols

Pour 2 l, mélangez 2 cuillerées à soupe de bicarbonate de soude (environ 2 €/kg) à 1 l d’eau chaude. Préparez dans un verre 1 cuillerée à soupe de vinaigre blanc (0,35 €/l), 40 gouttes (2 ml) d’huile essentielle de citron (environ 4,50 € les 10 ml), 40 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé pour ses propriétés désinfectantes (à partir de 6 € les 10 ml), 40 gouttes d’huile essentielle de pin (à partir de 6 € les 10 ml), versez dans le récipient et secouez bien. Un bouchon de ce mélange dans un seau d’eau suffit.

  • Liquide vaisselle

Pour 500 ml, 1 cuillerée à café de bicarbonate (2 € le kg), 1 cuillerée à soupe de cristaux de soude (environ 3 € le kg), 10 gouttes d’huile essentielle (au choix) et de l’eau.

  • Produit détartrant ou anticalcaire

Pour 1 l, mélangez 500 cl de vinaigre blanc et 500 cl d’eau. Pour le calcaire incrusté, utilisez du vinaigre pur chaud et laissez agir.

  • Nettoyant vitres

Pour 1 l, mettez 250 cl de vinaigre blanc dans 750 cl d’eau.

  • Nettoyant W.-C

Pour 1 l, mélangez 30 g de savon de Marseille râpé (3 € les 500 g), 30 gouttes d’huile essentielle de citron (1,5 ml) et 1 l d’eau bouillante. Agitez, laissez reposer une nuit.

La préparation ayant figé, vous la diluerez pour obtenir la texture qui vous convient. 2 cuillerées à soupe de ce produit par nettoyage suffisent.