Passer ses vacances au vert

Passer ses vacances au vert

Passer de bonnes vacances, respecter les lieux que l’on visite et participer à la préservation de l’environnement… c’est simple : il suffit de choisir le "bon" endroit, d’adopter une attitude responsable et de l’enseigner à ses enfants.

Rien de mieux, pour des citadins curieux de découvrir la nature, qu’un passage par les fermes de notre territoire.

Exemple avec le sud de la France : à quelques kilomètres du littoral, à l’intérieur des terres, on pénètre une Provence authentique, très nature. Là, des agriculteurs conduisent des sorties pédestres familiales, une façon inhabituelle de découvrir leur savoir-faire, leur production, de comprendre un terroir à partir d’une pratique agricole, de susciter l’échange par la rencontre et d’achever la journée par une dégustation des produits du cru.

Cette rencontre s’organise aussi, plus simplement, à l’occasion d’un déjeuner ou d’un séjour dans une ferme ou alentour. Plus de 5 000 agriculteurs répartis sur toute la France font partager à des touristes leur métier, leur vie, leurs passions au travers de prestations de gastronomie (vente de produits de la ferme, repas traditionnels à partir des recettes du terroir), d’hébergement (fermes-auberges avec chambres d’hôtes, campings, aires d’accueil de camping-cars) et de loisirs (chasse, équitation, pêche, etc.).

Balades dans un milieu protégé

Où que vous séjourniez en vacances en France métropolitaine, en Guyane ou en Martinique, il existe un parc naturel à explorer. On en dénombre 45, de celui des caps et marais d’Opale dans le Nord à ceux des Pyrénées catalanes ou de la Corse dans le Sud, en passant par ceux d’Armorique ou de Brière dans l’Ouest, celui du Morvan dans le Centre ou encore celui du ballon des Vosges dans l’Est.

Des sites et des paysages exceptionnels, des kilomètres de chemins pédestres, des circuits de randonnée, des sentiers d’interprétation, des sites d’observation ornithologique, des sorties naturalistes de découverte, des espaces muséographiques vous y attendent.

Dans ces parcs où l’équilibre naturel, "fragile et menacé", est plus spécialement protégé, on se comportera en écocitoyen. Il s’agit de ne laisser aucun détritus, de ne pas cueillir n’importe quelle fleur sans s’informer sur les espèces protégées, de ne pas déranger les animaux domestiques et sauvages, de contrôler son chien, de ne pas allumer de feu pour éviter de déclencher un incendie, de ne pas jeter ses cigarettes n’importe où, de suivre les sentiers aménagés et balisés et de ne pas faire trop de bruit… car la pollution peut aussi être sonore.

Pénétrer le sanctuaire camarguais

Accéder à un espace naturel protégé comme celui des Marais du Vigueirat, au cœur des grandes étendues sauvages de Camargue ? Un rêve qui devient réalité à condition de suivre les 15 km de sentiers balisés avec observatoires sur pilotis équipés de jumelles pour ne rien manquer du spectacle de la nature. En toutes saisons, ils offrent la découverte de paysages variés, d’un concentré de vies avec des milliers d’oiseaux, quatre manades de taureaux et chevaux camarguais…

Même quand le mistral décoiffe les huppes, on s’émerveille dès le début du printemps des premières couleurs, des premiers chants, des premiers élans des oiseaux. Les vasières découvertes font la joie des nombreux canards, des barges à queue noire, des limicoles, des chevaliers et autres espèces. Le tableau, toujours haut en couleurs avec les ibis, les bécassines des marais, les vanneaux huppés, accueille les parades des tadornes, cormorans et sarcelles. Tous célèbrent le rendez-vous printanier des Marais du Vigueirat.

Dormir dans un parc

Autre approche, le gîte Panda. Il s’agit d’un hébergement "Gîtes de France" (gîte rural, chambre d’hôtes, gîte de séjour) situé généralement au cœur d’un parc naturel régional ou national, auquel le Fonds mondial pour la nature (WWF) accorde son label quand il répond à trois conditions : il doit être situé dans un environnement naturel de qualité, comporter un équipement d’observation de la nature (guides d’identification de la faune et de la flore locale, cartes, jumelles, etc.) et être géré avec le souci de la préservation de l’environnement.

Les gîtes Panda donnent accès à un réseau de chemins de randonnée et souvent à un sentier d’interprétation de la faune, de la flore et du paysage. Il en existe actuellement environ 300 répartis dans 31 parcs régionaux, 3 parcs nationaux et quelques sites naturels remarquables.

Pour loger dans un parc naturel, vous pouvez aussi choisir la chaîne Hôtels au naturel, une vingtaine d’établissements répartis dans sept parcs, qui conjuguent chaleur humaine et respect de l’environnement.

A la ferme

Accueil paysan

Tél. : 04 76 43 44 83
www.accueil-paysan.com

Bienvenue à la ferme

Tél : 01 53 57 11 44
www.bienvenue-a-la-ferme.com

Itinéraires paysans

Tél : 04 92 87 58 81
www.itineraires-paysans.fr

Voyages pour la planète

Tél. : 09 70 46 28 68
www.voyagespourlaplanete.com

Dans les parcs

Fédération des parcs naturels régionaux (gîtes Panda et hôtels au naturel)

Tél. : 01 44 90 86 20
www.parcs-naturels-regionaux.fr

Gîtes de France

Tél. : 01 49 70 75 75
www.gites-de-france.fr

Hôtels au naturel

Tél. : 04 92 74 02 47
www.hotels-au-naturel.com

Les Marais du Vigueirat

Tél. : 04 90 98 70 91
www.marais-vigueirat.reserves-naturelles.org

Les Relais du silence

01 44 49 79 00
www.relaisdusilence.com