Manèges : comment est assurée la sécurité des attractions ?

Manèges : comment est assurée la sécurité des attractions ?
Les mauvais comportements des usagers sont le plus souvent la cause des accidents. - © kamisoka

Les accidents de manège mortels sont rares mais posent à chaque fois la question de la sécurité des attractions. Depuis 2008, la loi encadre plus strictement le contrôle des installations sur les fêtes foraines et parcs d’attraction.

Jeudi dernier, à la Foire du Trône à Paris, une jeune fille de 19 ans qui était à bord d’un manège à sensations a vu l’une des barres de sécurité de son siège se déboîter. Si aucun accident n’est à déplorer, cet événement survient alors qu’un père de famille de 40 ans a perdu la vie quelques jours plutôt dans un manège d’une fête foraine à Neuville-sur-Saône, près de Lyon. Il a été tué après avoir été éjecté d’une nacelle qui s’est détachée de l’attraction. Ces défaillances techniques posent une nouvelle fois la question de la sécurité des manèges.

Depuis 2008, une loi a renforcé la sécurité des installations pour les fêtes foraines ou parcs d’attraction. Tous les manèges doivent être soumis à un contrôle technique initial et périodique portant sur leur état de fonctionnement et leur aptitude à assurer la sécurité des personnes. Ce contrôle doit être effectué une fois par an pour les attractions à sensation, type montagnes russes, et tous les trois ans pour les manèges plus traditionnels comme les auto-tamponneuses. Il est réalisé par un organisme agréé par le ministère de l’Intérieur. Les résultats doivent être affichés à la vue du public.

Par ailleurs, à chaque installation dans une nouvelle ville, les forains doivent présenter leurs attestations de contrôle à la mairie, qui peut interdire la mise en marche d’un manège ou réclamer des réparations.

Les mauvais comportements : principale cause des accidents

Malgré ce système de contrôle, le risque zéro n’existe pas. La Commission de la sécurité des consommateurs recense en moyenne près d’une centaine d’hospitalisations par an consécutives à des accidents survenus dans les fêtes foraines et parcs d’attraction. Si les causes sont très variées (chocs sur la structure des attractions, chutes, bousculades dans la file d’accès, etc.), ils relèvent « le plus souvent d’un défaut de comportement ou de surveillance des utilisateurs », note un rapport parlementaire. Il peut s’agir d’un défaut de surveillance des parents, d’une position dangereuse sur le manège, du non respect des consignes de sécurité ou encore d’un défaut d’utilisation du système de retenue du passager.