Le vrai prix des vols low cost

Le vrai prix des vols low cost

Les prix très attractifs des compagnies aériennes low cost cachent la facturation de frais annexes et de services additionnels. Nos conseils pour limiter les déconvenues.

La recette du low cost ? Réduire les coûts d’exploitation au minimum et facturer les prestations annexes, comme les excédents de bagages, la restauration à bord, choix du siège, ou l’embarquement prioritaire…

Résultat : ce que l’on appelle les services additionnels ou complémentaires au titre de transport représentent aujourd’hui une part non négligeable des revenus des compagnies aériennes.

Selon une étude réalisée en 2011 pour le compte d’Amadeus, la plate-forme de réservation des agences de voyage, ces revenus représenteraient plus de 20 % en moyenne du chiffre d’affaires de certaines compagnies low cost comme Ryanair ou Easyjet, contre 5 % environ pour les compagnies traditionnelles pour lesquelles cette source de profits est un phénomène plus récent.

Réserver à l’avance votre billet d'avion

Bien souvent, les compagnies low cost ne proposent les tarifs les moins chers qu’à l’ouverture des réservations, c’est à dire jusqu’à 6 mois à l’avance.

Par exemple, un Paris-Rome sur EasyJet peut coûter plus de 200 € si le vol est réservé quelques jours avant le départ, contre 47 € trois mois avant la date de départ souhaitée (recherche effectuée fin juillet 2014).

À condition que les jours de départ et d’arrivée ne soient pas très prisés des voyageurs (début de période scolaire, grands week-end...). Et à condition également de ne pas être trop regardant sur les horaires de vol, les tarifs les plus avantageux étant réservés aux vols les moins courus (tout début de matinée par exemple).

Acheter votre billet d'avion en ligne

Si la réservation des vols sur Internet revient en général moins cher que par téléphone (pas de numéro d’appel surtaxé), l’utilisation de la carte bancaire, indispensable pour régler les billets, est facturée par les compagnies low cost.

Sur Ryanair, il vous en coûtera 7 € par passager et par vol de frais de gestion, et si le billet est payé avec une carte de paiement classique, de type Visa ou MasterCard, 2 % de frais sur la valeur totale de la transaction sont prélevés en plus.

Ce principe est quasiment identique chez EasyJet : des frais de 2,5 % sur la valeur totale de la transaction s’appliquent aux réservations effectuées par carte de paiement de type Visa, MasterCard ou American Express notamment.

Renoncer à l’assurance-voyage

Attention également à l’assurance-voyage, souvent précochée au moment de la réservation... et qui n’est autre qu’un service additionnel et surtout une source de profits importante pour les compagnies aériennes.

Dans le même esprit, il existe désormais des assurances "vol manqué" ou encore des options de rachat de franchise de bagages, proposées moyennant une quinzaine d’euros. Avant de finaliser toute réservation, mieux vaut donc vérifier le total de la transaction.

Vol low cost : il faut payer les extras

Autre déconvenue : en instaurant une politique de placement libre, les compagnies low cost n’offrent pas aux voyageurs la possibilité de réserver une place spécifique à bord de l’avion. Toutefois, en réglant un supplément « accès prioritaire à l’embarquement », ils peuvent choisir leur place.

Coût de cette option également appelée "speedy boarding" : 10 € par passager et par vol aller simple chez Ryanair, si la réservation s’effectue par Internet (15 € à l’aéroport ou via un centre d’appel), et à partir de 4,10 € (tarif variable selon les rangées et le confort du siège) chez EasyJet par vol.

Accès prioritaire ou pas, il vous faudra dans tous les cas être très ponctuel.

Enregistrement des bagages avec les compagnies low cost

Les compagnies low cost ont toujours facturé les bagages en soute. Mais, depuis peu, les prix s’envolent : chez EasyJet, un bagage de 20 kg maximum est facturé 23,58 € si cette option est souscrite par Internet au moment de la réservation. Prise à l’aéroport, cette option est plus chère encore.

Chez Ryanair, un sac de 15 kg maximum est facturé 15 €, et pour 20 kg il faut débourser 25 €, avec un supplément de 5 € pour les vols ayant lieu pendant la haute saison.

Concernant les services à bord, les boissons chaudes ou froides, y compris le simple verre d’eau, les encas et sandwichs sont généralement payants sur ces compagnies. Ne cherchez pas non plus de magazine à bord : les compagnies low cost ne distribuent aucun journal.

Un supplément forfaitaire pour modifier le vol

Comme pour nombre de compagnies traditionnelles, le billet n’est généralement ni modifiable ni remboursable. Toutefois, certaines  compagnies low cost permettent de modifier le vol moyennant un supplément forfaitaire.

Ce changement est par exemple facturé 42 € par trajet chez Easyjet et entre 30 € et 60 € selon la date du vol chez Ryanair, s’il a lieu sur Internet. Si ce changement est effectué via le centre d’appel ou à l’aéroport, il en coute entre 45 € et 90 € toujours selon la date du vol initialement prévu.

Sans compter qu’il vous faudra régler en plus la différence de tarif si le nouveau billet s’avère plus cher que le premier ! Et pour une simple modification du nom du passager, à condition de ne s’être pas déjà enregistré en ligne, Ryanair facture 110 € via Internet et 160 € à l'aéroport.

Retard d’avion : une indemnisation désormais plus large

Contrairement aux annulations de vol, aucune indemnisation n’est prévue par le règlement européen en vigueur dans le domaine des transports (n°261/2004) pour les retards.

Mais la Cour de justice de l’Union européenne a estimé que s’il y a retard de plus de 3 heures à l’arrivée, un passager pouvait demander une indemnisation. Celle-ci est alors de 250 €, 400 € ou de 600 €, selon la longueur et la destination du vol.

Les compagnies rechignent cependant à appliquer cette  jurisprudence. Les passagers doivent alors faire une réclamation auprès du service client de la compagnie et, si elle n’aboutit pas, contacter la Direction générale de l’aviation civile (compagnie européenne et incident ayant lieu en France), ou le Centre européen des consommateurs (compagnie européenne et incident ayant lieu dans un État membre de l’Union européenne, en Norvège ou en Islande).

Dernière précision : cette indemnisation s’applique au vols directs arrivés avec plus de 3 heures de retard à leur destination, comme aux vols avec correspondance, également arrivés avec plus de 3 heures de retard à leur destination finale, quelles que soient les retards "intermédiaires".

Compagnies aériennes : le comparatif du prix d'un billet pour une même destination

Aller simple Nice-Paris pour une personne

Réservation effectuée le 21/07/2014 pour un départ le 27/07/2013

Air France : 181 € minimum (prix variable selon les horaires de vol et allant ce jour là jusqu’à 375 €), au départ d’Orly, avec un bagage autorisé de 23 kg maximum à loger en soute. 

EasyJet :111,16 € minimum (prix variable selon les horaires de vol et allant ce jour là jusqu’à 121,36 €) au départ d’Orly, sans bagage en soute (supplément de 15,38 € pour un bagage de 20 kg maximum pré-réservé en ligne).

Aigle Azur : 129 € minimum (prix variable selon les options proposées pour ce vol et allant jusqu’à 279 € en fonction des conditions plus ou moins  flexibles de modification ou de remboursement), au départ d’Orly, avec un bagage autorisé de 20 kg maximum à loger en soute.

Entre le billet le moins cher et le billet le plus cher, la différence est de 35 %. Elle serait moins marquée si la demande n’avait pas portée sur un simple vol aller, mais sur un aller/retour, la concurrence aérienne entre Paris et Nice étant particulièrement vive.

Aller-retour Paris-Madrid pour un couple 

Réservation effectuée 21/07/2014 pour un départ le 27/07/2014 et un retour le 02/08/2014

Air France : 618,76€ minimum, au départ de Roissy Charles de Gaulle (prix le moins cher pour les jours d’aller et de retour demandés), avec un bagage autorisé de 23 kg maximum par passager. Ces billets peuvent être modifiés avant le début de chaque trajet (70 € de frais par trajet et par personne). Ils ne peuvent pas être remboursés. 

EasyJet : 530,54 €, au départ de Roissy Charles de Gaulle. Ce tarif comprend 16,90 € pour le paiement par carte bancaire ainsi que 73,80 € pour que chaque passager puisse emporter un bagage en soute, à l’aller comme au retour, de 20 kg maximum.

Ryanair : 520,16 € au départ de Paris-Beauvais. Ce tarif se décompose de la façon suivante : 348,82 pour l’aller ; 171,34 € pour le retour. À ce montant, il convient de ne pas oublier le transport entre Paris et l’aéroport de Beauvais (16 € minimum par personne et par trajet, soit 64 € minimum l’aller/retour).

Iberia : 686,46 € minimum au départ d’Orly (prix le moins cher pour les jours d’aller et de retour demandés), avec un bagage autorisé de 23 kg maximum par passager. Ces billets sont modifiables ou échangeables avant le début de chaque trajet (50 € de frais par trajet et par personne). Avant le vol aller, ils peuvent également être remboursés : 75 € sont alors prélevés par billet.

Plusieurs éléments permettent d'expliquer ces différences de tarifs :

  • la possibilité éventuelle de modifier ou de se faire rembourser les billets avant le départ ;
  • le poids des bagages en soute autorisé (un élément à apprécier lorsque l’on part pour plus d’une semaine) ;
  • les horaires de vol proposés.
  • éventuellement, avec les compagnies régulières, l’attribution de sièges dès l’enregistrement et la possibilité de bénéficier d’une collation.