Le pouvoir d'achat des ménages va baisser en 2012

Le pouvoir d'achat des ménages va baisser en 2012

La photographie de l'économie française développée mardi par l'Insee montre une forte baisse du pouvoir d'achat pour 2012. La faute aux hausses d'impôts votées par le gouvernement Fillon et par les mesures annoncées par le nouvel exécutif.

L’Insee a publié mardi soir ses previsions de croissance 2012 pour l'économie tricolore. Et elles ne sont guère réjouissantes, notamment pour le pouvoir d’achat des ménages. Il devrait enregistrer, en termes réels, un repli de 0,6 %, après une hausse de 0,5 % en 2011.

Mesuré au niveau individuel, c'est-à-dire rapporté au nombre d'unités de consommation par ménage, le recul serait encore plus marqué : -1,2 %, après 0,1 % l’an passé. Il faut remonter à 1984 pour enregistrer un tel recul du pouvoir d'achat. Après le "tournant de la rigueur" du gouvernement Mauroy, le pouvoir d'achat avait alors chuté de 1,9 %.

Ce qui fait chuter le pouvoir d’achat

Le pouvoir d’achat est affecté par la hausse du chômage mais aussi par la hausse des impôts.

Nous avons tenu compte des 11,2 milliards d’euros de hausse d’impôts sur les ménages déjà votées pour 2012, auxquels nous avons ajouté 2,5 milliards d’euros au titre des mesures déjà annoncées par le nouvel exécutif”, explique Eric Dubois à l’Insee. Et d’ajouter, des mesures telles que le relèvement du barème de l’ISF et des droits de succession, la suppression des exonerations des heures supplémentaires ou encore la hausse des cotisations vieillesse au 1er novembre".

Sans cette hausse des prélèvements obligatoires, le pouvoir d’achat aurait globalement augmenté de 0,4 %", calcule l’INSEE.