À l'étranger, le consulat peut vous aider

À l'étranger, le consulat peut vous aider

La France dispose de 98 consulats, 130 sections consulaires et plus de 500 agences consulaires. Leurs services assistent les Français à l'étranger dans leurs démarches administratives.

Nommé par le président de la République, le consul exerce une mission de service public à l'étranger.

Il remplit à la fois les rôles de maire et de sous-préfet des résidents français à l'étranger, et un devoir d'assistance et de protection à l'égard des touristes français.

Si vous rencontrez des problèmes lors de votre séjour, vous pouvez vous adresser à lui.

Pour des problèmes administratifs

Si vous avez perdu vos papiers d'identité (passeport, carte d'identité, permis de conduire…) ou si on vous les a volés, vous devez faire une déclaration auprès de l'autorité de police locale, qui vous remettra un reçu.

Sur la base de ce document, le consulat peut vous délivrer un "laissez-passer" pour vous permettre de rentrer en France, ou vous établir un nouveau passeport.

Si vous avez un contentieux avec la police locale, par exemple une infraction au Code de la route, le consulat s'assure du respect de la loi du pays.

En cas d'arrestation, le consul est habilité pour s'enquérir du motif et pour alerter votre famille.

Si cela s'avère nécessaire, il vous fournit les coordonnées d'un avocat et d'un interprète. Leur rémunération reste à votre charge.

Pour la perte ou le vol de votre carte bancaire

Si vous vous trouvez sans argent après le vol ou la perte de votre carte bancaire, le consulat vous indique les moyens les plus efficaces pour que vos proches vous adressent de l'argent.

Si l'envoi n'est pas possible, le consulat peut vous accorder une avance de fonds à condition qu'un proche ait préalablement déposé un chèque de banque d'un montant identique au département des affaires sociales de la Direction des Français à l'étranger au ministère des Affaires étrangères, à Paris.

En cas de maladie, d'hospitalisation ou de décès

Si vous êtes malade au cours du séjour, le consulat vous met en relation avec un médecin agréé par ses services. Les honoraires médicaux restent à votre charge.

Si vous êtes victime d'un accident grave, le consulat prévient votre famille et envisage avec elle les mesures à prendre : hospitalisation ou rapatriement (à vos frais).

En cas de décès, le consulat conseille la famille au sujet des formalités légales de rapatriement ou d'inhumation.

Les limites de l'aide apportée par le consulat

Le consulat ne supplée pas aux défaillances de votre agence de voyage. Si elle fait faillite, le consulat ne peut pas vous venir en aide. C'est à l'assurance du voyagiste de prendre en charge votre rapatriement.

En matière de litiges avec des commerçants ou avec les autorités locales, les services consulaires ne paient pas à votre place une amende, la note d'hôtel ou les frais d'hôpital…

En cas de procès, le consul n'est pas habilité à intervenir dans le cours de la justice pour obtenir votre libération.

Par ailleurs, le consulat n'est pas en mesure d'assurer officiellement votre protection consulaire si vous possédez aussi la nationalité du pays dans lequel vous voyagez.