Jeux-concours : nos conseils pour gagner

Jeux-concours : nos conseils pour gagner

Participer à des jeux ou à  des concours peut s’avérer payant ! Certains passionnés en font même une activité à part entière. Tous nos conseils pour forcer la chance.

Cela vous dirait de remporter un séjour thalasso d’une semaine à Bandol, une voiture neuve, un lingot d’or de 250 g… ou un chèque de 1 500 € ? Même si les concours ne sont pas tous aussi généreusement dotés, cela peut vous donner l’envie de devenir, vous aussi, « concouriste ». Chaque jour en effet, plus de mille nouveaux jeux-concours apparaissent rien que sur Internet… sans compter les jeux sur bulletin, les jeux par téléphone et les jeux de la grande distribution !

Les jeux sur bulletin, papier libre ou carte postale

Pour quels gains ? Bien souvent les plus intéressants : des voitures, des scooters, des installations de home cinéma, des caméscopes, des chèques (de 100 à 500 €, voire plus), des séjours touristiques, des coffrets loisirs, des cartes cadeaux…

Où les trouver ? Dans la presse, au travers des offres de vente par correspondance, sur les emballages des produits vendus dans la grande distribution…

Les astuces. La mention « une seule participation par foyer, même nom, même adresse » n’empêche pas chaque personne d’un même foyer de participer, avec un prénom différent. Privilégiez les grandes cartes postales ou les enveloppes de couleur pour augmenter vos chances d’être tiré au sort.

À éviter. Abstenez-vous d’écrire en minuscules ou de façon illisible. Ne laissez pas passer la date limite de participation : c’est le cachet de la poste qui fait foi.

Les jeux sur Internet ou par téléphone

Pour quels gains ? Sur Internet : des séjours touristiques, des coffrets loisirs, des chèques, des équipements télé ou informatiques (iPad), des places de concerts… Par téléphone ou SMS : des chèques, des produits de beauté, des lecteurs DVD, des CD ou des DVD…

Où les trouver ? Dans les magazines, sur les emballages des produits alimentaires et ménagers, sur les sites Internet des enseignes de magasins, des marques ou des films…

Les astuces. Créez une adresse mail spéciale pour participer aux jeux sur Internet et être averti des nouveaux jeux mis en ligne, afin de ne pas surcharger votre adresse personnelle. Les gagnants aux concours par SMS rencontrent parfois des problèmes de validation de leurs coordonnées : il faut alors écrire au centre de gestion du jeu pour faire valoir sa participation.

À éviter. Fuyez certaines applications Facebook se présentant comme des jeux et qui peuvent être des pages malveillantes vous invitant à fournir des données personnelles. Elles vous demandent de cliquer d’abord sur le bouton « J’aime » avant d’avoir accès au contenu.

Les jeux de la grande distribution

Pour quels gains ?  Des séjours touristiques, des chèques cadeaux, des coffrets cadeaux, des DVD, un an de courses offertes…

Où les trouver ? Pour les jeux avec grattage ou les jeux à « instants gagnants » : sur les emballages des produits vendus dans la grande distribution. Pour les jeux avec loteries : dans les grandes surfaces, les magasins, les concessions automobiles…

Les astuces. Ciblez les jeux proposés par des produits à diffusion limitée et les urnes situées à l’écart des grands passages dans les magasins. Le nombre de participants en sera réduit et les chances de gagner plus importantes.

À éviter. Limitez votre participation aux jeux à « instants gagnants », peu intéressants et qui concentrent souvent les problèmes de non-réception de lots. N’hésitez pas à réclamer votre lot auprès de la société organisatrice, ainsi que la liste des gagnants.

Un « travail » à part entière

Ne vous y trompez pas : débusquer les jeux, trouver les réponses aux questions et y participer par courrier, téléphone, sur Internet ou en glissant un bulletin dans l’urne, nécessite une grande disponibilité.

On compte beaucoup de personnes âgées parmi les joueurs, mais aussi des salariés dont la profession implique d’être souvent d’astreinte », confirme Jérôme Calmettes, directeur du magazine Jeux-concours gagnants, qui recense chaque mois des centaines de jeux-concours dans la presse, sur Internet et dans la grande distribution.

Pour se donner le plus de chances de remporter des lots, il faut aussi jouer au plus grand nombre possible de jeux. Un joueur doit ainsi pouvoir investir quatre heures en moyenne par jour dans cette activité pour espérer gagner régulièrement, disent les « pros » des jeux.

Échange de bons tuyaux

Il existe toutefois des stratégies qui permettent de gagner du temps et de multiplier ses chances de gains. Certains joueurs choisissent de s’affilier à des clubs ou de s’inscrire à des « listes », chargés de centraliser les jeux et les réponses à partir des contributions de chacun, souvent en échange d’un abonnement payant.

L’idée est de mettre en commun nos compétences pour donner les mêmes chances à tous les participants, explique Blandine, 44 ans, férue de jeux-concours depuis une dizaine d’années. Normalement, il ne doit pas y avoir de concurrence entre nous, car les lots à gagner sont nombreux. Mais il arrive aussi que des joueurs profitent plus des informations qu’ils ne les partagent ! »

L’efficacité de ces clubs peut également s’avérer limitée si les responsables choisissent d’en restreindre l’accès à un certain nombre d’initiés.

Les petits clubs ont nécessairement des moyens d’investigation limités, note Jérôme Calmettes. Or, pour recenser tous les concours organisés dans les régions par les enseignes ou les journaux locaux, il est important de disposer de personnes relais sur l’ensemble du territoire. »

Aujourd’hui, les clubs se trouvent nettement concurrencés par les sites Internet spécialisés dans les concours diffusés en ligne, comme jeu-concours.biz et concours.fr. Gratuits et ouverts à tous, ils se rémunèrent en vendant les coordonnées des participants aux organisateurs des jeux.

Des forums Internet fonctionnent aussi sous forme de bourses d’échanges de jeux, où les joueurs se partagent les bons tuyaux.

À l’affût des « petits » concours

Les joueurs les plus malins recherchent les pépites rares, à travers les concours peu connus qui ne sont pas relayés par des pubs télévisées et compteront par conséquent moins de participants.

Il faut être à l’affût des magazines et des marques qui organisent ponctuellement des concours à l’occasion d’un anniversaire ou d’une actualité spéciale », explique Jérôme Calmettes, qui épluche pour le compte de ses abonnés l’ensemble de la presse et les catalogues publicitaires.

Avec parfois, à la clé, des lots très rares, comme ce voilier en bois, mis en jeu par un magazine spécialisé dans les bateaux, ou des cadeaux non commercialisables, tels un goûter d’anniversaire organisé par Disneyland Paris ou une journée passée en compagnie d’un artiste ou d’un musicien.

Une autre tactique consiste à cibler certains lots : chèques, voyages, coffrets-cadeaux…

Qu’ils soient organisés sur le Web ou dans la presse, les concours présentent des dotations de valeur identique, même si les magazines sortent parfois de grosses dotations pendant l’été, comme des séjours touristiques ou des camping-cars », remarque le directeur de Jeux-concours gagnants.

Gagner peu… mais souvent

On peut encore privilégier les concours par téléphone ou textos, qui ont pour particularité de mettre en jeu de nombreux petits lots : DVD, jeux vidéo, produits de beauté, places de concerts ou de théâtre, petit électro­ménager…

Rien d’exceptionnel, souligne Blandine, mais ces jeux permettent de ­gagner souvent. Et les gains qui ne nous intéressent pas peuvent être échangés ou vendus à d’autres concouristes, notamment sur les forums d’échange. »

De plus, la mise de départ reste minime. Hormis l’abonnement à un magazine ou à un site spécialisé, souvent indispensable pour accroître ses chances – comptez de 60 à 100 € par an environ –, les frais de timbres (à tarif lent), de textos ou d’appels (base forfaitaire) peuvent être remboursés sur simple demande à l’organisateur du jeu lorsque cela figure dans le règlement.

Certains groupes de presse invoquent toutefois la récente réglementation (article 45 de la loi n° 2011-525 du 17 mai 2011 sur la simplification et l’amélioration de la qualité du droit). Elle autorise l’organisation de jeux avec obligation d’achat pour ne plus rembourser les frais de participation, met en garde Pascal Tonnerre, président du Réseau anti-arnaques. Il s’agit pourtant de deux réglementations distinctes. »

Gare aux arnaques !

D’autres pièges attendent les concouristes.

Attention aux jeux SMS surtaxés, où les gains proposés ne dépassent pas quelques euros ou centimes d’euros pour la plupart, ce qui ne compense même pas le coût de l’appel ! », indique Pascal Tonnerre.

Certains jeux à « instants gagnants » (le joueur qui valide sa participation à un instant prédéfini par l’organisateur a gagné) et jeux à « révélation » (le joueur doit gratter une carte ou vérifier sur l’emballage s’il fait partie des gagnants) n’offrent aucune garantie que tous les lots mis en jeu seront réellement distribués…

Alors que le chiffre d’affaires de l’organisateur, lui, explose avec la multiplication des ventes dopées par l’attractivité du jeu ! », dénonce Pascal Tonnerre.

Enfin, prenez garde aux loteries commerciales organisées par certaines sociétés de vente par correspondance, qui vous annoncent que vous avez gagné avant même que vous ayez joué : elles sont surtout destinées à vous inciter à passer commande.