Halte aux déchets sauvages sur les routes et les plages

Halte aux déchets sauvages sur les routes et les plages
En vacances, respectez la nature et jetez vos déchets à la poubelle. - © Ben-Schonewille

Mégots, canettes, bouteilles en plastique… Chaque été, les plages se couvrent de déchets. L’association Gestes propres lance sa campagne annuelle pour inciter les vacanciers à jeter leurs détritus à la poubelle.

Six tours Eiffel. C’est l’équivalent en poids des 63 000 tonnes de déchets sauvages abandonnés au bord des routes et sur les plages de France en 2016. En 2015, il y en avait 81 000 tonnes. Un progrès donc mais les vacanciers peuvent mieux faire, estime l’association Vacances Propres qui repart en campagne pour sensibiliser les Français. Cette année, elle a décidé d’agir au-delà de la période estivale et se dote d’une nouvelle identité, Gestes propres, plus en adéquation avec ses objectifs.

Pour l’association, il est urgent d’agir partout. L’an passé, selon les estimations, 43 000 tonnes de déchets ont été retrouvés sur les routes, 18 500 tonnes dans les cours d’eau, 1 500 jonchant les plages et 140 tonnes en montagne. Des déchets qui, selon leur nature et les conditions climatiques, vont mettre de quelques mois à des milliers d’années pour se biodégrader. Par exemple, il faut un à deux ans pour qu’un mégot de cigarette se décompose, cinq ans pour un chewing-gum, 50 à 100 ans pour une boîte de conserve, 200 ans pour une canette et 4 000 ans pour une bouteille en verre !

Campagne d’affichage et sacs de collecte relookés

Afin de traquer les déchets, l’association met à la disposition des collectivités des sacs, siglés « gestes propres ». En 2016, 22 000 tonnes de détritus ont ainsi pu être collectés. Pour sensibiliser les touristes, Gestes propres sera présente sur le Tour de France de cyclisme, le Tour de France à la voile, le Festival d’Avignon ou encore celui de jazz à Marciac. L’opération de prévention des déchets marins, baptisée « Je navigue, Je trie » sera déployée dans 50 ports de plaisance. Et des panneaux porteurs du message « Respectez la nature de ce lieu » seront affichés dans certains espaces naturels.

Une appli pour vous aider à trier

L’association veut surtout promouvoir trois réflexes : jeter ses déchets dans la poubelle, trier les emballages recyclables et ramasser aux moins un déchet par terre chaque jour. En cas de doute sur un emballage (à jeter dans les ordures ménagères ?, à recycler ? ou  à déposer à la déchetterie ?), téléchargez l’application le Guide du tri d’Eco-emballages, disponible sur Google Play et l’Apple Store.

Comment ça marche ? C’est simple, il vous suffit de saisir le nom ou la marque du produit, puis de vous géolocaliser pour obtenir la consigne de tri qui s’applique dans votre ville. Toutes les communes n’appliquent pas les mêmes règles, notamment sur le plastique. Au total, plus de 5 000 emballages et objets sont recensés. Vous pouvez même connaître les points de collecte de n’importe quelle commune de France. Pratique lorsqu’on est loin de chez soi !

Sachez par ailleurs que tout abandon de déchet sur la voie publique vous expose à une amende forfaitaire de 68 € à condition de la payer immédiatement ou dans un délai de 45 jours. A défaut de paiement ou en cas de contestation de la contravention, le juge fixera une sanction pouvant aller jusqu’à 450 €.