Échanger son logement pour les vacances

Échanger son logement pour les vacances

Découvrir l'Écosse ou les États-Unis sans se ruiner, c'est possible avec la formule de l'échange de logements. Une solution économique.

Troquer son appartement parisien contre une villa en Californie ou son chalet dans les Pyrénées contre un appartement au cœur de Prague… Une solution pour aller en vacances sans rien débourser d'autre que les frais de transport et pour partager plus intimement la vie des habitants des pays que l'on veut visiter.

Connaître la règle du jeu

Vous pouvez vous lancer dans l'aventure, à condition de connaître les règles du jeu. En effet, quel que soit l'organisme, il existe des règles immuables : l'échange est toujours gratuit (en dehors d'une cotisation à verser pour les frais de gestion du catalogue). Il est ouvert tant aux propriétaires qu'aux locataires.Pour ces derniers, il faut au préalable s'assurer que le propriétaire ne s'oppose pas à l'échange. Il peut s'effectuer dans le même pays ou à l'étranger. Il existe toujours une prise de contact préalable (par téléphone, courriel, lettres, etc.) entre les "échangistes" (c'est le terme consacré).

Tous types de logements

S'agissant du type de logement, tous les genres peuvent

s'échanger : château, maison, bungalow, appartement, studio et même péniche… En revanche, il est impératif qu'ils soient parfaitement propres, correctement équipés et pas trop bruyants. Une photo permet aux "échangistes" de se faire une première idée.

Une bonne préparation est indispensable

Pour trouver le bon contrat, il faut passer par un rituel immuable, bien connu des habitués : la consultation sur catalogue (ou sur Internet) des centaines de logements proposés par les organismes. Sont mentionnés la commune d'habitation, les destinations recherchées en échange, la surface du logement, le nombre de membres dans le foyer, la profession des parents.

Après sélection des familles correspondant aux critères (par vous et par eux), la première prise de contact s'effectue par téléphone ou e-mail. Par la suite, il ne faudra pas hésiter à poser un certain nombre de questions. Quelle est la localisation exacte de l'adresse ? Quel est l'âge des enfants ? Y a-t-il des animaux, des commerces à proximité ? La réussite de l'échange tient à cette bonne préparation. Car il n'existe pas de réglementation spécifique encadrant l'échange de logements. Le droit l'assimile à un prêt, c'est-à-dire à l'hébergement d'invités sans contrepartie financière, ce qui fait du contrat d'échange un contrat moral, sans valeur juridique.

Pas de garantie en cas de problème

Il n'existe pas de recours légal contre un "échangiste" qui

se désisterait au dernier moment, hormis des poursuites pour

obtenir le remboursement des frais de transport (avec les difficultés des actions judiciaires internationales). Il n'est pas possible non plus de porter plainte en cas de non-conformité du logement aux promesses du catalogue. Tout au plus l'organisme pourra-t-il le rayer de ses listes et vous trouver une éventuelle solution de rechange.

L'assurance ne couvre pas le vol

Par ailleurs, l'assurance ne couvre jamais le vol commis par une famille d'échange. Seule solution : confier à sa famille ou à des amis proches tous les objets ayant une valeur particulière. Et se rassurer : selon

les principaux organismes d'échange, ce genre de mésaventure est rarissime.

De même, les dégâts causés au mobilier par la famille d'échange ne sont pas pris en charge par les assurances. En revanche, vérifiez bien que votre multirisque habitation couvre "le tiers qui garde la maison en votre absence" : en cas de sinistre (dégâts des eaux, incendie), vous serez indemnisé.

Où s'adresser ?

Les deux plus anciens organismes proposent des adresses à la fois sur catalogue et sur Internet.

• Intervac (existe depuis 1953)

230 boulevard Voltaire 75011 Paris

Tel : 01 43 70 21 22

www.echange-vacances.com

Principales destinations : France, États-Unis, Canada, Espagne, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Suède, Italie, Irlande, Autriche, Suisse, République tchèque...

Cotisation annuelle : de 55 à 175 €.

• Homelink (existe depuis 1953) 19 cours des Arts-et-Métiers 13100 Aix-en-Provence

Tel : 04 42 27 14 14

www.homelink.fr

Principales destinations : Australie, Belgique, Canada, Caraïbes, Espagne, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas...

Cotisation annuelle : de 115 à 175 €.

On trouve sur Internet deux autres organismes ne disposant pas de catalogue papier :

Échange de maisons

a/s Mireille Levert

44 côte de la Capelette

81300 Graulhet

www.echangedemaison.com

Principales destinations : Amérique du Sud, Europe, États-Unis, Canada, Océanie...

Cotisation annuelle : 45 €

Échanges Bovilé

321 avenue Sadi Carnot84500 Bollène

Tel : 04 90 30 15 15

www.bovile.com

Principales destinations : Europe, États-Unis, Canada, Océanie.

Cotisation annuelle : 65 € avant l'échange, et de 160 à 180 € de solde après l'échange.