Culture et spectacles : les bons plans

Culture et spectacles : les bons plans

Se cultiver est à la portée de toutes les bourses, à condition de connaître les offres de réduction et les astuces.

À l’origine, l’idée de louer des œuvres d’art a permis de satisfaire les besoins des entreprises qui décoraient ainsi leurs espaces d’accueil au public et participaient à la notoriété des artistes. Satisfaites de l’expérience, les galeries d’art ont ouvert leurs collections aux particuliers.

Agrémenter ses murs d’œuvres contemporaines ne manque pas d’allure. Surtout quand l’offre varie et ne nécessite pas un budget trop important !

Les prix de la location d'oeuvres d'art

Le prix de la location est fixé selon le type d’œuvre (les lithographies étant les plus abordables et les sculptures affichant les tarifs les plus élevés) et la durée de la location. Toutefois, les paramètres les plus déterminants s’attachent à la cote de l’artiste et la taille de l’œuvre.

Compter à partir de 100 € par an pour une lithographie, 150 € pour une photographie, 250 € pour une peinture et 300 € pour une sculpture. Les tarifs incluent en général la livraison, l’installation et l’assurance.

Où louer des oeuvres d'art ?

  • Art Actuel : 6 rue de Lisbonne, 75008 Paris. Tél. : 01 45 22 01 66. www.art-actuel.com.
  • Cyx-Art : 100 avenue Kleber, 75116 Paris. Tél. : 01 40 06 00 32. www.cyx-art.com.
  • Galerie d’art Clac : 3 rue Léon Bobin, 78320 Le Mesnil Saint-Denis. Tél. : 01 34 61 02 08. www.clac.fr.

Visiter un musée gratuitement

L’accès aux collections permanentes des musées nationaux de Paris et de province est gratuit chaque premier dimanche du mois (selon les musées, cette politique est pratiquée toute l’année ou uniquement du 1er novembre au 31 mars ou du 1er novembre au 30 juin par exemple).

L’occasion de (re)découvrir le Louvre, Orsay, Pompidou ou le musée du quai Branly, entre autres, à Paris mais aussi Chagall à Nice ou le musée de la porcelaine à Limoges.

Il en va de même pour la plupart des grands monuments nationaux : par exemple, l’Arc de Triomphe à Paris, les tours de la cathédrale de Reims ou encore la Basilique Saint-Denis.

Musées : gratuits pour certaines personnes

Les autres jours de la semaine, les musées nationaux appliquent la gratuité pour :

  • les moins de 26 ans de l’Union européenne (sur présentation d’un justificatif) et les enseignants ;
  • les moins de 18 ans dès lors qu’ils sont avec leur famille ;
  • pour les personnes handicapées ainsi que pour leur accompagnateur ;
  • les demandeurs d’emploi (sur présentation d’une attestation) ;
  • les personnes membres d’une structure d'utilité publique (ATD Quart Monde, Emmaüs, Secours populaire...) dans certains monuments nationaux.

Chaque année, "La Nuit européenne des musées" permet aussi de découvrir collections et expositions gratuitement, quelques 3000 musées dans 40 pays d’Europe (dont 1300 en France) restant ouverts, comme l’indique l’intitulé de cette opération, une bonne partie de la nuit.

Acheter des livres d’occasion

Acheter un livre dès sa sortie pour le dévorer et le commenter peut se révéler très coûteux lorsque l’on est un lecteur assidu. Ceux dont le porte-monnaie ne peut se permettre régulièrement ce luxe retrouveront des ouvrages récents, quelque temps après leur sortie, en seconde main.

Ils s’étalent sur les tréteaux des bouquinistes de marché ou se dénichent sur Internet. Économie : de 30 à 40 % par rapport au prix du neuf, souvent en très bon état.

Parmi les sites qui proposent le plus de références, citons www.abebooks.fr, www.amazon.fr ou www.livre-po-cher.com.

Autre astuce, attendre que l’ouvrage sorte en édition de poche, ce qui prend selon les éditeurs et le succès du livre, entre 6 et 12 mois en général, puis attendre que ce livre de poche se retrouve sur le marché de l’occasion à des tarifs très abordables (à partir de 1 euro).

Le site www.livrenpoche.com dispose ainsi de plus de 56 000 références à prix très réduits, auxquels il ne faut pas oublier d’ajouter les frais de port.

Des spectacles à prix sacrifiés

Côté théâtre, les Parisiens sont incontestablement privilégiés par la variété de l’offre, au risque que leur budget en pâtisse. Les amateurs qui cherchent un spectacle pour le soir même peuvent espérer une bonne place à moitié prix : "Le Kiosque" leur propose des billets à tarif réduit pour des théâtres, cafés-théâtres et cabarets prestigieux à Paris et ses environs.

Des places de théâtre bénéficiant de réductions de 30 à 70 % sont disponibles sur le site www.theatreonline.com.

Parmi les nombreux sites qui annoncent les spectacles et proposent des réductions de tarifs, nous avons sélectionné www.billetnet.fr, www.billetreduc.com, www.kiosquetheatre.com, www.ticketnet.fr, www.promotheatre.com.

De nombreux concerts et festivals ont lieu gratuitement ou à des prix modiques partout en France tout au long de l’année.

La culture à portée de tous

Partout en France, tout au long de l’année, quel que soit son niveau d’études, des conférences sont assurées gratuitement par d’éminents spécialistes. L’accès aux conférences est libre, parfois sans inscription préalable.

Collège de France

Les orateurs y abordent des thèmes aussi divers que variés : des mathématiques à la philosophie en passant par la sociologie ou la création artistique.

Universités populaires ou du Temps libre

On en compte une centaine réparties dans seize régions ainsi qu’en Martinique, qui proposent une grande palette d’enseignements, d’ateliers ou de conférences, sur toutes sortes de thèmes (l’obésité, un monde sans Wall Street, la musique celtique et ses instruments...). Par exemple, l’université populaire de Caen aborde les thèmes du jazz, de l’architecture, de la bioéthique ou encore du cinéma.

Cité des sciences et de l’industrie.

Pour la grande joie des Parisiens (et des touristes de passage), la Cité des sciences et de l’industrie organise des cycles de conférences sur un même sujet (www.cite-sciences.fr).

Universités interâges

Elles sont présentes dans la plupart des universités et elles organisent des cycles de conférences ouverts à tous. Il est alors généralement nécessaire de s’inscrire au préalable et de payer les frais correspondants (se renseigner auprès de chaque université ou consulter leur site).