Comment éviter l'achat d'un jouet dangereux

Comment éviter l'achat d'un jouet dangereux

Au palmarès des produits dangereux retirés du marché européen, les jouets arrivent en tête. Puisque le marquage CE est insuffisant, voici ce qu’il faut savoir avant d’acheter.

Vérifiez la composition des jouets

Toutes sortes d’ingrédients, et pas des plus inoffensifs, entrent dans la composition des jouets. Certaines substances nocives sont interdites depuis quelques années mais la législation reste imparfaite.

Ainsi, une directive européenne publiée le 30 juin 2009 interdit certains métaux lourds, une soixantaine d’allergènes et les substances CMR (cancérigènes-mutagènes-reprotoxiques) mais uniquement dans les parties accessibles des jouets. Les industriels disposent de quatre ans pour l’appliquer et il existe des dérogations.

Labels et marquage CE : quelles garanties ?

Les jouets vendus en Europe portent obligatoirement le marquage CE qui atteste leur conformité aux normes européennes. Mais il n’offre qu’une garantie théorique : ce n’est qu’une déclaration du fabricant ou de l’importateur qui affirment pouvoir fournir des preuves de la conformité du jouet aux normes européennes, si on les leur demande.

Les labels français NF Petite enfance ou NF Environnement (textile) offrent aussi des garanties supplémentaires.

En magasin, des vérifications s'imposent

Le consommateur a également la possibilité, en rayon au moment de faire son choix, de vérifier certains points.

Ainsi, les poils des peluches ne doivent pas se détacher, les yeux et le nez doivent être solidement fixés. Les jouets destinés aux plus petits ne doivent pas comporter de petites pièces ni de liens qui pourraient se détacher.

De retour chez vous, jetez immédiatement les emballages et les liens, laissez les jouets s’aérer quelques heures et lavez les peluches avant de les donner à votre enfant.

Sur un jouet ou son emballage doivent figurer l’adresse du fabricant ou de l’importateur et le marquage CE. Si les avertissements d’usage sont peu visibles ou mal orthographiés, c’est mauvais signe.

Enfin, vous pouvez écrire au fabricant pour savoir si le jouet que vous avez acheté contient des substances dangereuses. Il a l’obligation de vous répondre sous quarante-cinq jours, selon l’article 33 du règlement européen Reach, à condition que la substance figure dans le tableau publié au Journal officiel français du 25 janvier 2009.

Les jouets à éviter

Renoncez aux jouets parfumés qui peuvent être allergisants ou irritants. Une odeur forte est toujours suspecte. Soit elle est là pour en masquer une autre, soit elle signe la présence d’un produit nocif.

Les jouets qui ne sont pas aux normes mais qui ont réussi à passer la frontière sont, en général, rejetés par les circuits habituels de distribution. Ils se retrouvent sur les étals des vendeurs à la sauvette. Ne les achetez pas.

Évitez aussi les objets en plastique noir, susceptible de cacher du plastique recyclé "sauvagement". Pour finir, les objets de collection (voitures, poupées miniatures) vendus en kiosque avec leur fascicule ne sont pas catalogués en tant que jouets et ne sont donc pas soumis aux mêmes normes. Ils peuvent très bien contenir du plomb.