Comment bien choisir ses lunettes de soleil ?

Comment bien choisir ses lunettes de soleil ?

Tendance oblige, les Français changent souvent de paire de lunettes de soleil. Mais, plus que l’aspect, la vraie question porte sur la qualité des verres. Objectif : protéger
les yeux des petits comme ceux des grands.

Le soleil ne vous veut pas que du bien ! Les rayons les plus dangereux sont invisibles. Pour s’en protéger une seule solution : utiliser des filtres ! Les verres des lunettes de soleil jouent ce rôle en atténuant la transmission des rayons les plus nocifs : les ultraviolets (UVA, UVB, UVC).

La réglementation impose, au travers du marquage CE obligatoire (gravé sur la monture ou apposé à l’extérieur du verre), que les verres des lunettes de soleil filtrent 100 % des UV.

Mise en garde :

  • Les affichages UV 400 ne sont que du marketing !
  • Il est interdit de vendre une paire de lunettes de soleil sans notice.

[R]Le marquage CE et la norme NF ne sont pas une garantie de qualité. Pour obtenir le marquage CE, il ­suffit que le fabricant fournisse deux ou trois modèles qu’il sait conformes.

La différence de prix entre les modèles s’explique par la conception, la fabrication et les contrôles. En dessous de 70 €, on prend le risque d’acheter un produit de mauvaise qualité qui ne protégera pas vraiment les yeux sur le long terme.

Lunettes de soleil : les mentions obligatoires

Catégorie de verres Pictogramme   Rayons non filtrés lumière/UVB Utilisation
0 Nuage 80 à 100 % / 8 à 10 % Esthétique
1 Soleil voilé 43 à 80 % / 4,3 à 8 % Confort et esthétique
2 Soleil 43 à 18 % / 1,8 à 4,3 % Ensoleillement moyen
3 Soleil, mer, montagne 18 à 8 % / 0,8 à 1,8 % Forte luminosité solaire
4 Soleil, mer, montagne + voiture barrée 3 à 8 % / 0,3 à 0,8 % Luminosité exceptionnelle (mer, neige) Interdit pour la conduite

 

Enfants : des verres de catégorie 3

Entre 0 et 10 ans. Les yeux des enfants sont très sensibles aux rayons ultraviolets (UV). Avant l’âge d’un an, le cristallin est en quasi totalité transparent. Résultat : 90 % des UVA et une grande proportion des UVB reçus par l’œil parviennent à la rétine.

Vers 13 ans. Environ 60 % des UVA et 25 % des UVB sont transmis, contre 20 % des UVA à l’âge adulte. La lumière bleue est la plus nocive pour la rétine, après les ultraviolets.

Verres. Catégorie 3 avec un traitement 100 % UV. Vérifier que la monture respecte l’écartement entre les yeux. Plusieurs marques proposent des verres traités pour filtrer la lumière bleue : Cébé avec un traitement à la mélanine ou certains modèles Décathlon, avec le logo « lumière bleue », par exemple.

Prix. De 8 à 50 €.

Adultes : des verres légers et résistants

Temps peu ensoleillé. Des lunettes de catégorie 2 suffisent.

Proctection par tous les temps. La catégorie 3 est la plus polyvalente. 

Pour les sportifs. Les montures doivent être enveloppantes et bloquer les rayons qui passent par les côtés.

Verres.  Les minéraux se rayent peu mais sont plus sensibles aux chocs. Les verres organiques, légers et résistants aux chocs (polycarbonates), peuvent subir différents traitements :

  • antireflet
  • miroité
  • photochromique (fonçant selon la lumière)
  • polarisant pour la mer et la montagne.

 Prix. De 20 à 100 €.

Et aussi sur Dossier familial