Choisir un barbecue

Choisir un barbecue

Les Français adorent les barbecues mobiles et n’hésitent pas à investir pour s’offrir de belles grillades. Du coup, l’offre des fabricants est devenue pléthorique. Charbon, gaz, électrique… quel modèle choisir ?

Traditionnel et bon marché : le charbon de bois

Le barbecue classique au charbon de bois représente les deux tiers des ventes en volume.

Ses atouts : son prix de vente et des grillades au goût authentique. Ce modèle est en effet le moins cher à l’achat, avec un prix moyen de 70 €.

Son défaut : il se met en route plus lentement que ses concurrents à gaz ou électriques.

« C’est le favori dans le Nord et l’Ouest de la France, indique Aurélie Grenthe, chef de produit chez Castorama. Dans ces régions, le barbecue est un moment privilégié pour lequel on prend son temps, alors que dans le Sud, où l’on n’hésite pas à faire des grillades tous les soirs, on a besoin d’un démarrage rapide et on préfère le gaz. »

Les personnes pressées peuvent opter pour un appareil à charbon équipé d’un système d’allumage rapide, grâce auquel le barbecue est opérationnel en un quart d’heure.

Rapide mais cher : le gaz

Avec un prix moyen de 230 €, c’est le plus cher de tous les barbecues, ce qui ne l’empêche pas de rencontrer un beau succès. Il est très demandé, notamment dans le Sud où les braises générées par les barbecues au charbon peuvent provoquer des incendies.

Le gaz permet aussi de maîtriser parfaitement la cuisson, qui est plus saine car les graisses coulent sous la grille et sont récupérées.

Ceux qui regrettent le goût fumé du charbon peuvent utiliser du bois de fumage, c’est-à-dire des copeaux de pommier, hêtre, ou noyer, qui parfumeront les grillades, au risque de faire hurler les puristes.

Pratique sur un balcon : l’électrique

Un barbecue électrique (environ 150 €) monte moins haut en température que ses concurrents mais démarre plus vite que le charbon.

En revanche, la présence du cordon électrique et, bien souvent, d’une rallonge, ne permet pas de le laisser dehors en permanence. Il est très utilisé sur les balcons. Comme il dégage peu d’odeurs et de fumées, certaines copropriétés autorisent en effet son usage.

Tendance : la plancha

À gaz ou électrique, la plancha est une plaque de cuisson en inox, en fonte ou en acier. On en trouve à moins de 100 €. Pas de grille, donc, ce qui permet de cuisiner des petits légumes ou des crustacés qui, autrement, finiraient carbonisés.

« Une vraie plancha doit impérativement atteindre les 300 °C, explique Aurélie Grenthe. Ainsi, les aliments sont saisis et tous les sucs restent à l’intérieur. » Une puissance minimale est donc indispensable : 3 kW pour une plancha de 40 cm, 5 kW pour un modèle de 60 cm.

Côté matériaux, la fonte offre une bonne inertie, mais pèse lourd ; l’inox est long à chauffer mais robuste et facile à entretenir ; l’acier émaillé est fragile mais bon conducteur de chaleur… Un plus : les planchas électriques sont souvent utilisables en intérieur.

Voisinage : attention aux odeurs !

Les odeurs et les fumées dégagées par un barbecue peuvent être source de tension entre voisins. Mais les juges l’assimilent rarement à un trouble anormal de voisinage, car la gêne occasionnée est temporaire et aléatoire.

Parfois, le maire peut avoir pris un arrêté, consultable en mairie, réglementant l’utilisation du barbecue. En copropriété, il faut se référer au règlement qui peut soit interdire, soit encadrer son usage sur les balcons et les terrasses.

Dans tous les cas, dialoguer avec ses voisins permet de s’assurer que ces désagréments restent raisonnables.

Barbecue : quel impact pour la santé ?

Lors de la cuisson, si les aliments sont en contact direct avec la flamme, il se forme à leur surface des composés chimiques cancérigènes.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire recommande donc de toujours placer la grille à 10 cm minimum des braises, de ne mettre la viande à griller qu’une fois les allume-feu complètement consumés et d’éviter la chute de graisses dans les braises.

Pour cela, on peut recouvrir les braises d’un tapis de cendres ou dégraisser la viande avant cuisson.