Camping-car : acheter neuf ou d'occasion ?

Camping-car : acheter neuf ou d'occasion ?

Symbole de liberté, le camping-car fait de plus en plus d’adeptes. Mais cette autonomie a un prix ! Acheter d’occasion peut être la solution.

Tous les ans, il se vend quelque 65 000 camping-cars en France, dont pas moins de 47 000 d’occasion. La vente d’un véhicule de seconde main se justifie car un camping-car peut parcourir jusqu’à 300 000 km. Le prix d’un modèle neuf restant élevé, acheter d’occasion peut être la solution. Mais se fier au prix ne suffit pas pour réaliser une bonne affaire.

Au préalable, il faut définir ses besoins, contrôler la cote du véhicule et procéder à un certain nombre de vérifications. Une soixantaine de marques se disputent les faveurs des acheteurs, avec plusieurs centaines de nouveautés chaque année - souvent de simples évolutions. Sur ce marché très actif, l’offre d’occasion est pléthorique.

Camping-car : comment choisir le modèle

Le futur acheteur doit déterminer le type de camping-car adapté à ses besoins. « Entre un modèle capucine, un profilé, un intégral ou un fourgon, le choix est vaste, indique Claude Levêque, président de la Fédération française des associations de clubs de camping-cars (FFACC). La composition de la famille et le budget seront les deux critères de choix. »

- Le fourgon aménagé (ou mini-van), de petite taille, se révèle très maniable dans la circulation. Mais il n’offre qu’un équipement spartiate (petit réfrigérateur, petit réservoir d’eau…). Il est donc réservé aux voyages à deux et pour ceux qui savent se contenter du minimum. Prix moyen d’occasion : 12 000 €.

- Le « capucine » se reconnaît à sa visière située au-dessus de la cabine de conduite, abritant un couchage surélevé. Il convient aux familles de quatre à sept personnes. Prix moyen d’occasion : 15 000 €.

- Le profilé est en fait un fourgon dont l’intérieur a été aménagé. Il privilégie l’aérodynamisme - d’où son appellation - mais n’offre pas plus de quatre couchettes, des lits d’appoint pouvant se monter à l’étape en assemblant des coussins. Il s’adresse plutôt aux couples et aux familles avec de jeunes enfants. Prix moyen d’occasion : 20 000 €.

- L’intégral se compose d’un habitacle - une « cellule » - spécialement aménagé, greffé sur une base de fourgon, dont on ne conserve que le châssis et la partie mécanique. Il est richement équipé avec souvent un deuxième couchage escamotable au-dessus de la cabine de conduite. Revers de la médaille, c’est le plus cher. Idéal pour les familles de quatre personnes. Prix moyen d’occasion : 30 000 €.

Acheter un camping-car chez un professionnel

Dans les journaux spécialisés ou sur les sites Internet, les petites annonces sont déposées aussi bien par des distributeurs professionnels, représentant plusieurs marques, que par des particuliers. « J’ai préféré acheter mon camping-car d’occasion, un modèle intégral de six ans de la marque Hymer, en m’adressant à un professionnel qui apporte sa garantie et à qui je peux m’adresser en cas de problème, raconte Claude Levêque. Je l’ai payé 30 000 €, avec 30 000 km au compteur, alors qu’il valait neuf 60 000 €. »

L’achat à un particulier présente davantage de risques. Il est plus difficile de vérifier le bon état du véhicule et les vendeurs ont tendance à le surévaluer. « Les particuliers ne vendent pas un camping-car, ils vendent une histoire et ont donc tendance à surestimer la valeur de leur véhicule, analyse Pascal Arnoud, délégué général de la Fédération nationale des distributeurs de véhicules de loisirs (Dica). De ce fait, les prix ne sont pas forcément plus avantageux que ceux proposés par les vendeurs professionnels. »

En outre, depuis le printemps 2010, les camping-cars d’occasion estampillés « ProCampingCar » par la Dica et vendus par des professionnels offrent des avantages supplémentaires : 80 points de contrôle, un engagement « satisfait ou remplacé » dans les dix jours et une garantie minimale de dix-huit mois.

Quel que soit le vendeur, il est indispensable de consulter, tout comme on le ferait pour une voiture, la cote officielle des camping-cars mise à jour régulièrement par les magazines spécialisés. On peut la trouver dans deux publications, « Camping-car magazine » et « Le monde du camping-car », ou sur le site Internet www.lemondeducampingcar.fr.

Prendre le temps de tester le camping-car

Claude Levêque, président de la Fédération française des associations de clubs de camping-car donne les 7 vérifications élémentaires à effectuer avant un achat :

1. Contrôler la propreté du véhicule à l’intérieur comme à l’extérieur. S’il est bien entretenu, il a des chances d’avoir été bien traité.
2. Faire fonctionner les robinets, les toilettes, les évacuations d’eau et tous les équipements électriques. Si cela disjoncte, la batterie est sans doute en bout de course.
3. Tester le verrouillage des coffres.
4. Dresser une liste des options et des accessoires : climatisation, auvent, porte-vélos, parabole…
5. Faites un essai du camping-car. Après un choc du véhicule contre un trottoir, la direction a pu être endommagée, par exemple.
6. Vérifier le niveau des liquides et l’état des pneumatiques.
7. Contrôler que le nombre de couchages correspond au nombre de places indiqué sur la carte grise et au nombre de ceintures de sécurité.

Les documents indispensables pour acheter un camping-car

Une fois la transaction effectuée, l’acheteur doit récupérer plusieurs documents :
- la carte grise barrée avec la mention « vendu le… (date et heure) » et signée par l’ancien propriétaire (si la carte grise est récente, son coin supérieur est découpé) ;
- un exemplaire du certificat de vente, dit de cession, qui officialise le changement de propriétaire ;
- le certificat de situation administrative, dit de non-gage, délivré par la préfecture et prouvant que le véhicule n’est pas gagé (en cas de crédit impayé, notamment) ;
- le rapport de contrôle technique si le véhicule a plus de quatre ans ;
- le carnet de garantie si le véhicule a moins de deux ans, et la garantie « étanchéité » à jour si le camping-car a moins de cinq ans ;
- les factures d’entretien retraçant le passé du véhicule et l’indispensable livret d’utilisation.

Louer un camping-car avant d'acheter

Même d’occasion, l’achat d’un camping-car demeure un investissement important. Avant de se lancer dans l’aventure, louer un véhicule pendant au moins deux semaines vous permettra de vérifier que ce mode de transport et de voyage vous convient. Attention, les locations de camping-car sont relativement chères : environ 75 € la journée, soit de 600 à 1 000 € la semaine, selon la saison. Les revendeurs de camping-cars pratiquent souvent la location en parallèle.

Il existe aussi des réseaux spécialisés, comme :
- Avis Car Away Camping-car (01 47 49 80 40 ou www.aviscaraway.com) ;
- MotorHome Rent (0 805 800 600 - appel gratuit d’un poste fixe - ou www.motorhomerent.fr) ;
- Planète Holidays (0 826 141 341- 0,15 €/min - ou www.planeteholidays.com).

En savoir plus sur le camping-car

- Fédération nationale des distributeurs de véhicules de loisirs (Dica). Tél. : 05 57 29 17 17. Web : www.la-dica.com
- Fédération française de camping et de caravaning (FFCC). Tél. : 01 42 72 84 08. Web : www.ffcc.fr
 - Fédération française des associations de clubs de camping-cars (FFACCC). Tél. : 01 45 58 57 86. Web : www.ffaccc.fr