Acheter une piscine hors sol

Acheter une piscine hors sol
Votre enfant pourra s’amuser dans une piscine hors sol. - © ZoneCreative

Le budget varie selon les matériaux et la taille du bassin. S’y ajoutent des frais pour l’achat d’accessoires et l’entretien.

Piscine gonflable : 20 à 800 euros

Facile à installer et à ranger, la piscine gonflable est la moins onéreuse, mais aussi la moins durable (2 ou 3 saisons). Elle se compose d’un ou plusieurs boudins fixés à une toile en PVC qui constitue le liner, la poche assurant l’étanchéité d’une piscine. Elle se déploie en quelques minutes, de préférence sur un tapis de sol, en gonflant le(s) boudin(s). Comptez une vingtaine d’euros pour un modèle adapté à un jeune enfant (1,80 mètre de diamètre et 0,76 m de hauteur), jusqu’à 800 euros pour un modèle pour adultes (longueur de 6 m, largeur de 3,60 m, hauteur de 1,22 m).

Piscine en bois : 800 à 14 000 euros

Plus esthétique, la piscine en bois, hexagonale, octogonale ou rectangulaire, est livrée en kit. Deux bricoleurs peuvent l’installer en une ou deux journées, de préférence sur une chape en béton de 10 cm d’épaisseur. Selon la fréquence de l’utilisation, le liner dure 6 à 10 saisons.

Pour un modèle de 2,26 m × 2,26 m, hauteur de 1,14 m, les prix démarrent à 600 euros et atteignent jusqu’à 14 000 euros pour un bassin de 12,20 m × 6,20 m, hauteur de 1,44 m.

Piscine tubulaire en acier : 100 à 1 700 euros

Plus solide, la piscine tubulaire, en kit, rectangulaire ou ronde, est constituée de tubes en acier sur lesquels est fixé le liner en polyester. Prévoyez une bonne heure pour la monter sur un tapis de sol. Son prix varie de 100 euros (diamètre de 3,66 m, hauteur de 0,76 m) à 1 700 euros (9,75 m × 4,88 m, hauteur de 1,32 m). Le liner dure environ 5 saisons.

La réglementation

Les piscines hors sol ne nécessitent pas d’autorisation d’urbanisme (a fortiori pas de permis de construire) si elles ne sont pas installées plus de trois mois (quinze jours en secteur protégé). Si le bassin reste en permanence et mesure plus de 10 m2, une déclaration de travaux préalable à la mairie s’impose. La piscine n’étant pas fixée au sol, les impôts locaux n’augmentent pas. Les dispositifs de sécurité – alarme, barrière, couverture –, imposés aux bassins enterrés ou semi-enterrés, sont préconisés pour les piscines hors sol, mais pas obligatoires.