Gaz, électricité: comment réduire vos factures

Gaz, électricité: comment réduire vos factures
Pour réduire vos factures, vous pouvez changer de fournisseur d'électricité et de gaz. - © Lya_Cattel

EDF n’est plus le seul fournisseur d'électricité, et GDF-Suez Dolce Vita a perdu le monopole de la vente du gaz. Profitez de la libération des marchés de l'énergie pour payer votre consommation au plus bas prix.

Près d’un Français sur deux ignore encore qu’il peut changer de fournisseur d’électricité et de gaz. Pourtant, l’ouverture des marchés de l’énergie à la concurrence engagée par l’Europe date du 1er juillet 2007. Elle permet de choisir entre, d’une part, les tarifs réglementés proposés essentiellement par EDF pour l’électricité et GDF-Suez Dolce Vita pour le gaz et, d’autre part, les tarifs de marché établis par les acteurs historiques (EDF, GDF-Suez Dolce Vita) et les nouveaux fournisseurs (Direct Énergie, Lampiris...). Les premiers sont fixés par les pouvoirs publics (tous les mois pour le gaz et une fois par an pour l’électricité), les seconds, librement par contrat.

Pourquoi passer du tarif réglementé au prix du marché ?

Simplement pour réduire le montant inscrit sur votre facture d’énergie. Cette dernière (chauffage, eau chaude sanitaire, cuisson, usage électrique) s’élève en moyenne à 1800 euros par an et par ménage, selon le ministère de l’Écologie (chiffres 2013). C’est trop, ont estimé 3 millions de ménages (sur 31,3 millions), qui ont quitté les tarifs réglementés de l’électricité – soit 10 % d’entre eux –, d’après la Commission de régulation de l’énergie. L’offre de marché du gaz, plus attractive, a attiré 3,5 millions de ménages sur 10,6 millions (33 %). Pourquoi pas vous, aujourd’hui ?

Jusqu’à 12 % d’économies

Vous pouvez réaliser individuellement jusqu’à 8 % d’économies sur le coût de votre consommation d’électricité (vous n’agirez pas sur les taxes qui représentent plus du tiers de la facture), et jusqu’à 12 % pour le gaz. « Les particuliers qui ont souscrit l’option EJP (Effacement des jours de pointe) ou Tempo auprès d’EDF ont intérêt à la garder », nuance Stéphane Mialot, directeur général de la Médiation nationale de l’énergie. Tous les autres en quête de la meilleure offre doivent examiner à la loupe le marché qui, à l’évidence, manque de lisibilité.

Bien comparer les services

D’abord, il convient de se familiariser avec les acteurs, anciens et nouveaux, du secteur. EDF vend toujours de l’électricité au tarif réglementé, mais aussi au tarif de marché. De plus, l’entreprise a élargi son activité commerciale au gaz. GDF-Suez Dolce Vita – entreprise différente et concurrente d’EDF – continue de commercialiser du gaz, mais vend aussi de l’électricité... Il s’y ajoute de nouveaux fournisseurs. Ensuite, chaque prestataire propose une à plusieurs offres, présentant des caractéristiques différentes (100 % Web, tarif indexé au tarif réglementé ou fixe, prix garantis sur une durée déterminée à l’avance, etc.). « En général, l’offre numérique se révèle facialement la moins chère. Mais en contrepartie, elle est très souvent fortement réduite en services à valeur ajoutée, par exemple des conseils pour réduire sa consommation », met en garde Augustin Honorat, directeur des clients particuliers chez GDF-Suez Dolce Vita. Afin de comparer tous les contrats en fonction de votre profil, rendez-vous sur le site des pouvoirs publics energie-info.fr

Achetez "groupés"

Vous économiserez davantage si vous vous associez à l’achat collectif d’énergies. L’association de consommateurs UFC-Que-Choisir a bouclé sa deuxième opération « Gaz moins cher ensemble »,
en mars 2015. Résultat, 13 % d’économies par rapport au tarif réglementé. 60 000 personnes inscrites ont accepté l’offre de Lampiris, et celles qui quittent le tarif réglementé gagnent en moyenne 145 euros
sur leur facture de gaz.

Par ailleurs, des entreprises spécialisées organisent régulièrement l’achat groupé d’électricité et de gaz. En pratique, vous vous inscrivez gratuitement en ligne sur selectra.info, placedesenergies.com ou powerfoule.fr, par exemple. La société met en concurrence les fournisseurs, puis vous recevez l’offre la plus généreuse qu’elle a négociée. Libre à vous, enfin, de la souscrire ou de la refuser. « Nous avons obtenu une réduction de 15 %, la première année, par rapport au tarif réglementé de l’électricité avec GDF-Suez Dolce Vita », relate Olivier Tainmont, fondateur de placedesenergies.com.

Dans tous les cas, vous n’avez pas à craindre d’abandonner un fournisseur pour un autre. Celui que vous aurez choisi s’occupera gratuitement des démarches auprès du distributeur d’énergie (ERDF pour l’électricité et GRDF pour le gaz), et vous pourrez garder le même compteur. Par la suite, il vous suffira d’observer l’évolution tarifaire de tous les acteurs du secteur. Vous serez libre d’en changer quand bon vous semblera, sans frais ni coupures d’énergie.