Téléphoner moins cher vers l'étranger

Téléphoner moins cher vers l'étranger

Les bavards, les globe-trotters ou les familles éparpillées dans le monde entier disposent de moyens variés pour se téléphoner : appels passés d'ordinateur à ordinateur, ou via des forfaits ADSL, des numéros spéciaux ou des cartes prépayées.

Il est possible de téléphoner gratuitement à des personnes situées à l'étranger, à condition que les deux interlocuteurs aient installé sur leurs ordinateurs respectifs le même logiciel, comme par exemple Skype ou WengoPhone. Désormais, les messageries instantanées - telles AIM, ICQ, MSN, Google Talk, Yahoo ! Messenger… - proposent le même genre de services.

"Il n'existe pas de différence entre logiciels communicants et messageries instantanées, si ce n'est qu'au départ ces dernières ont été créées pour échanger des messages écrits et qu'elles se sont ensuite ouvertes à la téléphonie ainsi qu'à la visiophonie", explique Jérôme Granger, chef de rubrique au magazine "Microactuel".

S'équiper pour téléphoner d'ordinateur à ordinateur

L'internaute qui souhaite téléphoner par l'intermédiaire de son ordinateur doit disposer d'une connexion ADSL (payante), télécharger le logiciel de communication proposé gratuitement sur www.skype.com ou www.wengophone.com, et suivre la procédure d'installation.

Si un microcasque (15 € environ) convient pour converser avec ses interlocuteurs, on peut améliorer le confort d'écoute en s'équipant d'un téléphone IP (Internet Protocol). Un modèle correct coûte environ 70 € et permet de téléphoner en conservant l'ordinateur allumé. Pour téléphoner ordinateur éteint, il faut compter de 150 à 200 €.

Associer le son et l'image

"Les messageries instantanées offrent souvent une moins bonne qualité audio que les logiciels communicants. Si Skype et WengoPhone se valent, le premier, plus ancien et mieux connu, est davantage utilisé que le second, bien que WengoPhone soit moins cher pour appeler un fixe ou un mobile", complète Jérôme Granger.

Si l'on souhaite ajouter l'image au son, il faut investir dans une webcam (dès 30 €). "Le confort de la communication dépend de la qualité du matériel. Si le micro intégré à la webcam capte la voix de l'interlocuteur, la conversation vire au brouhaha. Je conseille d'en choisir une équipée d'une fonction permettant de supprimer l'écho", poursuit-il.

Des tarifs plus ou moins intéressants

La téléphonie d'ordinateur à ordinateur présente des limites : l'absence de compatibilité entre les logiciels exige que les interlocuteurs utilisent le même. À défaut, ou pour joindre un téléphone fixe ou un mobile, il faut acheter des "crédits" par l'intermédiaire des sites Internet de Skype, WengoPhone, etc. Chez Skype, le montant minimal est de 11,50 € TTC.

Ensuite, les appels sont débités en fonction du tarif appliqué selon les destinations. Par exemple, une minute de communication vers un téléphone fixe via Skype est facturée 0,020 € TTC vers le Royaume-Uni, l'Espagne, l'Allemagne, l'Italie, les États-Unis ou le Canada. Au prix de cette communication, il convient d'ajouter 0,045 € de frais de connexion. Avec WengoPhone, le tarif est de 0,010 € TTC pour les mêmes destinations.

Conclusion : "si les tarifs des logiciels communicants et messageries instantanées restent plus intéressants que ceux de France Télécom, ils restent moins avantageux que ceux des box (Freebox, Neufbox, Alice Box, Dartybox, etc.)", constate Jérôme Granger.

Offres ADSL : les moins chères

L'offre ADSL est la solution la moins onéreuse. Elle demeure parfaitement adaptée à l'usage familial, surtout si la plupart des contacts disposent d'un numéro de téléphone fixe et si l'on appelle souvent à l'étranger.

Tous les fournisseurs d'accès à Internet (FAI) proposent un abonnement triple (ADSL + téléphonie fixe illimitée + télévision) pour environ 30 € par mois.

Ces offres de communications illimitées sont valables pour les appels vers les numéros fixes nationaux, vers les box concurrentes (sauf Neuf, qui surfacture les numéros en 08 et 09), vers certains numéros de postes fixes internationaux et même vers certains mobiles étrangers.

Les appels vers les postes fixes situés à l'étranger sont gratuits vers 60 destinations pour Alice, 40 destinations pour Neuf, Tele2 et Club Internet, et 70 destinations pour Free.

Relier sa box à un téléphone

De même que pour les communications d'ordinateur à ordinateur, la voix est transmise par Internet et non par une ligne téléphonique. Un modem, souvent appelé box, est raccordé à l'ordinateur et comporte une prise de téléphone standard.

Il est fourni gratuitement, sauf par Club Internet (3 €/mois ou 72 € à l'achat), Orange (3 €/mois) et Tele2 (2,5 €/mois). Afin d'améliorer le confort d'écoute, le particulier a intérêt à relier à sa box un téléphone sans fil avec plusieurs combinés (à partir de 60 €).

Connaître les zones de couverture

Cependant, les offres des FAI ne sont pas accessibles partout en France. "Il reste encore des zones isolées non couvertes par l'ADSL et, dans les zones couvertes, certains opérateurs ne sont pas présents", explique Frédérique Pfrunder, chargée de mission à l'association Consommation, Logement et Cadre de vie (CLCV).

Pour savoir si l'on peut bénéficier du téléphone avec l'ADSL et connaître les FAI présents sur la zone, il suffit de faire un test d'éligibilité (sur www.zoneadsl.com, par exemple). Cette opération permet également de savoir si l'on peut ou non profiter du dégroupage total.

"Avec le dégroupage, les FAI facturent à la fois l'abonnement Internet et la téléphonie, on peut donc être tenté de se désabonner de France Télécom. C'est très intéressant financièrement, l'économie pouvant s'élever à 16 € par mois. Mais le jour où il y a un problème sur la ligne, cela peut s'avérer compliqué.", poursuit Frédérique Pfrunder.

Numéros en 08, des formules sans engagement

De très nombreux opérateurs (lesminutesdirect.com, no-limit-telecom.com, telereduc.com, telerabais.com, etc.) proposent des appels illimités vers le monde entier au coût du tarif local France Télécom ou à coût réduit.

Ces formules sont dénuées d'abonnement, d'engagement et de facture. La connexion est immédiate depuis une ligne fixe France Télécom, une ligne dégroupée ou un mobile. Il suffit de composer un numéro commençant par 08, puis le numéro de son correspondant. Le tarif varie de 0,09 € à 0,337 € selon les pays appelés et les opérateurs.

Cartes prépayées : simples et peu onéreuses

Autre moyen simple et peu coûteux d'appeler à l'étranger : une carte prépayée, disponible dans les épiceries, les bureaux de tabac, mais aussi sur Internet (www.iradium.fr, www.boutique.universalmobile.fr, www.gratostel.com…). Ces cartes, qui coûtent entre 5 et 15 €, offrent des minutes de communication vers la plupart des pays du monde.

D'un poste fixe, il faut composer le numéro figurant sur la carte, choisir la langue et taper le code confidentiel. Ensuite, il faut composer le numéro du correspondant (00 + indicatif du pays + numéro).

Par exemple, la carte "Europe de l'Est" d'Iradium (0 811…), qui coûte 15 €, permet d'appeler 660 minutes vers la Russie, soit 0,022 € la minute. À chaque appel, il faut ajouter un coût de connexion allant de 0,30 € à 0,70 € selon la durée de communication.