Services moins chers : faites appel aux élèves

Services moins chers : faites appel aux élèves

Une coupe de cheveux, des soins esthétiques ou dentaires, un bon repas à petit prix, c'est possible : rendez-vous dans les centres de formation où les élèves se perfectionnent auprès de vrais clients.

Coiffeurs à petits prix

Ambre voudrait changer de tête. Cette jeune étudiante, qui dispose de moyens limités, a trouvé la solution pour s’offrir une nouvelle coupe sans se ruiner : s’adresser à un centre de perfectionnement en coiffure. Il est animé par des coiffeurs qui souhaitent se former aux techniques classiques (colorations, mèches, extensions…) ou aux nouvelles tendances imaginées par les créateurs des enseignes, telles Franck Provost, Jacques Dessange ou Jean-Louis David.

"J’avais le choix entre plusieurs coupes, raconte Ambre, qui n’a déboursé que 5 € en se rendant au Training Center Jean-Louis David à Lille. Le coiffeur m’en a suggéré une et je l’ai acceptée ! On m’a simplement mouillé les cheveux avec un spray, puis un coiffeur débutant s’est occupé de moi sous l’œil attentif d’un formateur. J’ai été ravie du résultat."

En vous adressant à un centre, vous paierez entre 5 et 11 € pour une coupe, et entre 5 et 15 € pour une coloration. Ces services sont même gratuits dans les centres techniques l’Oréal Professionnel en régions (voir contacts).

Prévoir des délais d’attente

Prenez rendez-vous par téléphone au centre de votre choix, mais attention aux délais d’attente qui s’élèvent parfois à un mois ! Il est préférable de bloquer une demi-journée pour se faire coiffer.

Les écoles de coiffure ont également besoin de modèles pour préparer leurs élèves au CAP ou au brevet professionnel en coiffure. Certains espaces sont configurés comme les salons professionnels et utilisent des produits de grandes marques, d’autres ressemblent davantage à une salle de travaux pratiques : tout dépend de l’établissement !

Il faut prévoir une demi-heure de plus que chez un coiffeur traditionnel, car l’enseignant vérifie régulièrement le travail de l’élève. Une participation est demandée aux clients pour financer les produits utilisés. Par exemple, le groupe Beauté formation, présent à Alençon, Laval, Saumur et Salon-de-Provence, demande 25 € pour un forfait comprenant un shampooing, une coupe, une coloration et un brushing.

Soins esthétiques ou dentaires

Les établissements qui proposent des formations aux métiers de l’esthétique (CAP, bac pro…) abritent également des instituts de beauté. Par exemple, l’école Marie-Claude Dumonceau, à Bourg-en-Bresse, fixe à 10 € l’épilation de la demi-jambe, à 15 € le soin du visage et à 10 € la séance de manucure comprenant la pose de vernis à ongles (adresses des écoles privées ou publiques dans les Pages jaunes).

La santé est un autre secteur où les élèves interviennent auprès du public. "Toutes mes dents se déchaussent. Sur les conseils d’une orthodontiste, je fréquente une faculté dentaire, raconte Séverine. Mes gencives et mes racines sont traitées par des étudiants de quatrième, cinquième et sixième année d’études. L’indication des soins et les différentes étapes du traitement sont validées par leur professeur."

Les seize facultés dentaires comportent chacune un centre de soins (voir encadré p. 64) ouvert à tous, sur rendez-vous, sauf en cas d’urgence. Les tarifs des soins conservateurs (carie, détartrage…) restent identiques à ceux du secteur libéral. Les prothèses, les implants et les soins d’orthodontie, coûtent moins cher.

Ostéopathie et podologie

En fin de cursus, les élèves en ostéopathie passent à la pratique et s’exercent sur de vrais patients au sein de la clinique de leur établissement. Le prix de la consultation varie selon les écoles. Par exemple, l’école d’Orvault (Loire-Atlantique) demande 16 € pour un adulte et 10 € pour un enfant, auxquels s’ajoute une adhésion de 30 € pour un adulte ou de 50 € pour une famille. Les étudiants, les demandeurs d’emploi et les handicapés bénéficient de tarifs préférentiels, voire de la gratuité des soins. Il faut prendre rendez-vous auprès de l’établissement.

Chacune de ces villes comporte une école agréée qui forme des bacheliers : Bordeaux, Labège (Haute-Garonne), Lyon, Lille, Limonest (Rhône), Marseille, Orvault, Saint-Étienne, Saint-Herblain (Loire-Atlantique), Vallauris (Alpes-Maritimes), et Paris, Cachan, Cergy-Pontoise, Émerainville, Lognes et Saint-Ouen en Île-de-France. Vous pouvez également contacter un établissement agréé qui prépare des kinésithérapeutes et des médecins au diplôme d’ostéopathe, à Cergy-Pontoise, Lognes, Meyreuil (Bouches-du-Rhône), Toulouse, Rennes et Paris.

Soigner un cor au pied, un ongle incarné ou un orteil mal formé est possible dans l’une des écoles de pédicurie-podologie de France (voir contacts). Leur centre de soins est ouvert à tous, sauf celui de Lille, réservé aux plus démunis. Un soin en pédicurie coûte entre 10 et 16 €, la réalisation d’une paire de semelles orthopédiques entre 35 et 70 €. Les soins sont gratuits à l’ESMKP (École supérieure de masseurs-kinésithérapeutes et pédicures), à Paris, où la tradition est de donner un pourboire, et à l’institut de Saint-Sébastien-sur-Loire, en Loire-Atlantique.

Repas de chef

Tous les centres de formation d’apprentis dans le secteur de l’hôtellerie ou de la restauration ainsi que les lycées hôteliers possèdent un restaurant d’application où les jeunes font la cuisine et assurent le service en salle sous la responsabilité d’enseignants.

"Nos clients, souvent des habitués, apprécient de voir la progression des élèves, commente Thierry Boyer, professeur et coordinateur du restaurant "La Caravelle", à Perpignan. Ils viennent aussi chez nous parce que nous utilisons des techniques en déclin aujourd’hui, comme le flambage ou le découpage. Le menu pédagogique change chaque jour. Par exemple, pour 14 €, il comporte une entrée, un plat, un poisson et un dessert." Là encore, il est prudent de réserver.

Coiffure : les coordonnées des centres

À Paris

  • Académie l’Oréal Professionnel : 01 40 20 60 00.
  • Camille Albane : 01 43 59 31 32.
  • Jean-Claude Biguine : 01 47 20 85 38.
  • Jean Louis David : 0 825 16 02 16 (0,15 €/min).
  • Jacques Dessange : 01 44 70 08 08.
  • Franck Provost : 01 56 21 10 50.

À Lyon

  • Académie l’Oréal Professionnel : 04 72 83 96 00.
  • Frédéric Moreno : 04 37 90 57 60.

À Marseille

  • Académie l’Oréal Professionnel : 04 96 11 06 50.
  • Jean-Louis David : 0 825 16 52 52 (0,15 €/min).

En régions

Académies et studio l’Oréal Professionnel

  • Clermont-Ferrand : 04 73 90 52 76.
  • Lille : 03 28 52 03 03.
  • Nantes : 02 40 89 70 75.
  • Nice : 04 93 01 55 52.
  • Toulouse : 05 61 63 00 05.

Les instituts de pédicurie-podologie

À Paris

  • École d’Assas : 01 48 56 09 12.
  • Efom : 01 43 29 95 27.
  • ESMKP : 01 48 74 62 47.
  • INP : 01 42 61 03 60.

En régions

  • Bordeaux : 05 56 79 54 36.
  • Lille : 03 20 92 06 99
  • Marseille (EPM) : 04 91 58 16 72.
  • Rennes : 02 99 33 15 74.
  • Saint-Sébastien-sur-Loire : 02 51 79 09 79.
  • Toulouse au CHU Purpan : 05 61 77 22 40.

Les facultés dentaires

À Paris et dans sa région

  • Hôtel-Dieu : 01 42 34 79 17.
  • Hôpital Bretonneau : 01 53 11 14 00.
  • Hôpital Louis-Mourier, à Colombes : 01 47 60 61 74.
  • Hôpital Albert-Chenevier, à Créteil : 01 49 81 31 35.
  • Hôpital Charles-Foix, à Ivry : 01 49 59 46 42.

À Marseille

  • Hôpital de la Timone : 04 91 38 59 55.
  • Hôpital Nord : 04 91 96 85 40.
  • Centre Gaston-Berger : 04 91 38 30 99.

En régions

  • Bordeaux : 05 56 79 58 25.
  • Brest : 02 98 22 33 30.
  • Clermont-Ferrand : 04 73 75 03 05.
  • Lille : 03 20 44 43 55.
  • Lyon : 04 72 41 39 52.
  • Montpellier : 04 67 33 67 10 (ou 20).
  • Nancy : 03 83 85 12 40.
  • Nantes : 02 40 08 37 10.
  • Nice : 04 92 03 32 70.
  • Reims : 03 26 78 77 11.
  • Rennes : 02 99 38 84 22.
  • Strasbourg : 03 90 24 39 01 (faculté dentaire).
  • Toulouse, CHU de Rangueil : 05 61 32 20 30.