Trouver un dog-sitter ou une pension pour animaux

Trouver un dog-sitter ou une pension pour animaux

Si vous partez en vacances dans un endroit où chats et chiens ne sont pas admis, vous devrez faire garder votre animal de compagnie. Dog-sitter, pension : conseils et bonnes pistes.

Des services gratuits pour garder chiens et chats

Comment faire lorsque vos proches ne sont pas disponibles pour garder votre animal ? Recourir à l’échange de services entre particuliers ! Ce système convient à des chiens et chats sociables acceptant les autres animaux. Vous pouvez laisser une annonce chez votre vétérinaire ou consulter celles du site de la Fondation 30 millions d’amis.

Autre solution : mettre votre logement à disposition d’une personne en contrepartie de la garde de votre animal :

"Lorsque je pars à l’étranger, je demande à mes amis de venir ­s’occuper d’Opium, ma chatte “sacré de Birmanie”, âgée de 13 ans, raconte Juliette Maurel, 78 ans, qui a échangé son appartement de 100 m2 avec terrasse, en plein centre de Toulouse, contre la garde de sa chatte.

L’été dernier, aucun n’étant disponible, j’ai cherché une personne pour venir s’en occuper pendant deux mois, en mettant une petite annonce sur www.zone-annonces.net. J’ai recruté une étudiante qui m’a séduite par sa gentillesse et m’a convaincue de son affection pour les chats. Elle s’est très bien occupée de ma “princesse orientale."

Contacts 

La pension pour animaux : pour se faire des copains

Je recommande de mettre son animal en pension, car il sera entre les mains de professionnels qui savent comment réagir en cas de problème (fugue, maladie, accident…) et sont assurés, conseille Gérard Muller, vétérinaire à Lille.

Tout établissement qui existe depuis plus de cinq ans est fiable. Mettre un animal en cage stresse davantage le propriétaire que l’animal. Les chiens qui ne voient leur maître qu’après le travail raffolent de la pension où ils se font des “copains” comme nos enfants en colo ! 

Pour trouver une pension, utilisez le bouche-à-oreille ou parlez-en à votre vétérinaire. Avant de choisir, visitez impérativement les lieux.

Le mieux est de vous rendre sur place à l’improviste pour vérifier l’état de propreté et de confort, et la qualité des services (promenades, jeux). Les prix vont de 9 à 15 € par jour.

Contacts

La garde à domicile des animaux

Deux dispositifs existent : une personne effectue des visites à votre domicile quelques heures par jour ou elle vient s’installer chez vous durant vos vacances. Le système des visites quotidiennes convient mieux aux chats qui aiment leurs habitudes ou aux rongeurs (hamsters, cochons d’Inde…).

Une personne vient nourrir votre compagnon, lui changer sa litière, le sortir et le câliner. Les visites à domicile, adaptées aux vacances courtes (1 à 2 semaines), sont facturées de 8 à 20 € par jour pour une demi-heure.

De nombreux retraités occupent leur temps libre en s’installant à domicile pour prendre soin d’un animal. C’est aussi un moyen idéal si vous ne voulez pas laisser votre maison vide pendant votre absence.

Parfois, les retraités sont bénévoles, mais les prestations sont facturées au maître de l’animal par la société de services : 156 € pour une semaine de garde avec Ani-Seniors, 159 € chez Homesitting, 150 € chez Home Company et chez Ilidor.

Contacts 

Une famille d’accueil pour chiens et chats

Triées sur le volet, ces familles aimant les animaux jouent les maîtres de remplacement en votre absence. Ce dispositif est particulièrement adapté aux animaux qui adorent être chouchoutés et qui ont besoin de présence.

Pour être sûr du sérieux du gardien, il faut vérifier s’il déclare son emploi, s’il est assuré et s’il ­possède un certificat de la Direction des services vétérinaires du département pour exercer une activité commerciale en rapport avec les animaux (document obligatoire au-delà de neuf pensionnaires).

Les pro­priétaires doivent fournir la nourriture nécessaire à l’ensemble du séjour.

Avant de choisir une famille d’accueil, demandez s’il y a d’autres animaux ou des enfants. Ne vous y prenez pas à la dernière minute et rencontrez la famille pour vous assurer que le courant passe bien.

Le prix de ce mode de garde varie de 10 à 40 € par jour.

Gardicanin, qui revendique 83 200 familles d’accueil dans toute la France, ­propose des gardes à ­partir de 11 € par jour.

Gardicanin comme Animado disposent également d’un service de visites et de gardes à domicile.

Contacts 

  • Gardicanin : 01 80 21 00 45 (prix d’un appel local d’un poste fixe).
  • Amimalin : 09 81 30 00 96.
  • Animado : 01 42 27 64 51 (Île-de-France).
  • Animal keeping : 09 75 65 73 70.

Le mode de garde dépend du comportement de l’animal

Claude Béata, vétérinaire comportementaliste et Président d’honneur de l’association Zoopsy des vétérinaires comportementalistes diplômés explique que : " Le choix du mode de garde dépend du comportement et de la personnalité de l’animal. Il est important d’en parler avec son vétérinaire qui pourra vous orienter vers la meilleure solution. Une pension ne sera pas adaptée à un chien très actif qui a besoin de beaucoup d’exercice.

Rester au domicile de ses propriétaires ne présente que peu d’intérêt pour un chien. Le placer dans une famille d’accueil est une bonne formule, mais il faut s’adresser à des personnes responsables.

Pour un chat, c’est le territoire qui est important. On peut donc plus facilement le laisser dans son milieu de vie habituel. Mais, si les maîtres partent plus d’une semaine, une visite quotidienne d’une demi-heure risque de ne pas être suffisante."

Les 5 points à vérifier avant de confier la garde de votre animal

  1. Assurance : vérifiez que les particuliers proposant ce type de service sont couverts par une assurance de responsabilité civile (assurance habitation) et les sociétés par une assurance de responsabilité professionnelle.
  2. Comportement : mentionnez le caractère de votre animal ainsi que ses habitudes.
  3. Contrat : un contrat signé par les deux parties vous garantira contre les surprises. Privilégiez les sociétés qui le proposent.
  4. Frais : sauf en pension, les tarifs s’entendent hors nourriture, litière et frais vétérinaires… à la charge du propriétaire.
  5. Santé : l’animal doit être identifié (tatoué ou avoir une puce), vacciné et déparasité.

Le chiffre

548 animaux de compagnie sont abandonnés chaque jour par leurs propriétaires en France, soit 200 000 par an. Source : SPA.

A lire

Pour avoir le bon réflexe, lisez le dossier "Animal perdu ou trouvé : qui prévenir ?".