Rollers, skate : quelles règles doit-on respecter ?

Rollers, skate : quelles règles doit-on respecter ?

Simple loisir ou véritable mode de déplacement, la pratique du roller, de la trottinette et de la planche à roulettes répond à certaines règles, que Paul Barré, de la Prévention routière, nous détaille.

En l'absence de réglementation spécifique, les utilisateurs d'engins à roulettes sont assimilés à des piétons. En conséquence, ils ont les mêmes obligations que ces derniers et doivent rouler sur les trottoirs, utiliser les passages piétons et respecter les feux de signalisation. Les "voies vertes", adaptées à une circulation douce et non motorisée, sont également utilisables.

Réglementation spécifique dans certaines villes

En revanche, l'accès à la chaussée, aux voies de bus, aux pistes et bandes cyclables leur est interdit. En raison du danger qu'ils représentent pour les piétons, certaines villes peuvent avoir adopté une réglementation spécifique qui interdit ou limite l'usage des rollers et des planches à roulettes dans certains lieux, tels que des trottoirs très passants ou des sorties d'école.

Attention !

On ne peut utiliser les trottinettes à moteur que dans les espaces privés (allées du jardin, par exemple), et non dans les espaces publics. Leur circulation est interdite sur les trottoirs.

Quelles sont

les conséquences d'un accident ?

La réglementation ne limite pas la vitesse de déplacement des personnes à rollers, à skate ou à trottinette sur les trottoirs. Mais, en cas d'accident, leur responsabilité pénale peut être engagée s'il est prouvé qu'il y a eu "mise en danger d'autrui" du fait de leur comportement (par exemple, vitesse excessive à proximité d'une personne âgée).

Piéton à roulette...

De plus, même sans avoir commis de faute, un "piéton à roulettes" peut devoir réparer les dommages corporels et matériels causés à une personne qu'il aura blessée en la bousculant ou en la renversant. Il devra alors faire intervenir son assurance.

Ces piétons à roulettes sont-ils toujours protégés par leur assurance ?

En principe, l'assurance de responsabilité civile incluse dans le contrat multirisque habitation couvre la personne à rollers, en planche ou à trottinette pour les dommages qu'elle cause à autrui. Mais ce n'est pas systématique ! Certains contrats peuvent exclure la pratique de ces sports à roulettes. Il est donc indispensable de vérifier ce point auprès de son assureur, et de le faire modifier si nécessaire.

Interrogez votre assureur

Par la même occasion, il convient d'interroger l'assureur sur l'étendue des garanties dont on dispose et qui prennent en charge les conséquences des blessures que l'on peut se faire seul lors d'une chute ou de la rencontre d'un obstacle. Plusieurs contrats peuvent ainsi intervenir : individuelle accidents, garantie des accidents de la vie, assurance extrascolaire…

Quelles sont les précautions à prendre ?

Dans les sports à roulettes, huit accidents sur dix sont dus à des chutes plutôt qu'à des collisions.À rollers, ce sont avant tout les membres supérieurs qui sont touchés (deux cas sur trois) ; à trottinette, les genoux sont souvent les premiers blessés (44 %). Bien qu'il n'y ait aucune obligation, le port du casque, des coudières, genouillères et protège-poignets est vivement recommandé.

De même, il est important d'être

bien visible et donc de porter des vêtements clairs et des couleurs vives munis de bandes rétroréfléchissantes permettant d'être vu la nuit à plus de 150 m.