Partir en vacances sans son animal de compagnie

Partir en vacances sans son animal de compagnie

Pas toujours facile d’emmener son animal en voyage… Pour passer ses vacances sereinement, vous pouvez choisir de le faire garder.

Ni votre famille, ni vos amis ne peut garder votre animal de compagnie pendant vos vacances ? Vous avez le choix entre plusieurs solutions de dépannage : famille d’accueil, pension, visite ou garde à domicile… Selon votre budget, le caractère et les habitudes de votre animal, vous opterez pour l’une ou l’autre.

L'idéal, confier son animal à une connaissance

Vincent Coupry, vétérinaire comportementaliste à Cholet, rappelle que "s’il est possible de laisser un chat seul le temps d’un week-end, voire une semaine entière (mais jamais plus), à condition d’organiser des visites une fois par jour afin de surveiller qu’il ne manque ni de nourriture, ni d’eau (attention au bol qui peut facilement se renverser), et que sa litière est propre, le chien, lui, ne peut pas être soumis à ce régime".

Quel que soit l’animal, l’idéal consiste à le confier à quelqu’un de votre entourage et qui le connaît bien.

Tester le mode d'hébergement

Cependant, si vous sollicitez les services d’un chenil, d’une famille d’accueil ou d’un garde à domicile, vous devez vous y prendre suffisamment à l’avance, un à deux mois avant de partir, surtout si votre départ coïncide avec les congés scolaires. Si cela vous est possible, testez le mode d’hébergement le temps d’un week-end.

"Attention aux structures qui imposent des créneaux de visite restreints ! Avant de se décider pour tel chenil ou telle famille d’accueil, le mieux est de s’y rendre à l’improviste et d’observer comment les animaux sont traités, la densité de population, la proximité des hébergements, la propreté du lieu, sa luminosité. Il faut discuter avec les personnes, jauger comment elles s’intéressent à votre chat ou votre chien, lui parlent, le caressent…", conseille Vincent Coupry.

Opter pour la pension

Partout en France, il existe un grand nombre d’établissements proposant de prendre en pension votre animal. Comptez entre 11 et 25 € par jour, nourriture comprise.

Renseignez-vous sur la nature des prestations proposées : hébergement en box individuel ou collectif chauffé l’hiver, ombragé l’été, alimentation sur mesure en cas de régime, sorties quotidiennes, enclos d’exercice…

Les chenils présentés comme les plus luxueux ne sont pas forcément ceux où les animaux sont les plus heureux. Un lieu simple mais plus chaleureux, plus humain, peut tout à fait convenir. Examinez le contrat, passez au crible les services fournis, les obligations de chacun, les conditions d’assurance et bien entendu le tarif.

Faire garder son animal chez soi

Si vous voulez ne pas trop bousculer les habitudes de votre animal, reste à trouver une personne qui s’occupera de lui à votre domicile. Vous pouvez solliciter les services d’une personne qui viendra le visiter, le nourrir, changer sa litière, voire le promener une ou deux fois par jour. Comptez entre 5 et 15 € le passage du visiteur (une demi-heure ou une heure).

Vous pouvez aussi demander à une personne ou un couple (souvent des retraités) de venir habiter chez vous. Non seulement ils s’occuperont de votre animal, mais ils arroseront également votre jardin et même dissuaderont d’éventuels cambrioleurs…

Tablez sur une dépense d’environ 70 à 160 € par semaine (à laquelle il faut parfois ajouter une indemnité forfaitaire de déplacement des gardiens, de 70 € par exemple). Les prix sont généralement dégressifs si vous partez plus longtemps.

Renseignements

• Pour trouver un visiteur à domicile :

• Pour trouver une personne logeant chez vous :

Choisir une famille d’accueil pour son animal

Si vous souhaitez confier votre animal à des particuliers, il est préférable de passer par une association ou une société spécialisée.

Elle se charge de trouver le foyer qui héberge votre animal en appartement ou dans une maison, avec ou sans enfants, mais généralement avec d’autres animaux. Mettez-vous d’accord sur le prix - entre 5 et 25 € par jour -, sans oublier l’adhésion à l’association (par exemple, 30 €).

Attention à faire préciser si la nourriture et la litière sont à votre charge ou à celle de la famille.

Plus d'informations sur les familles d'accueil

8 conseils pour partir tranquille

1. Demandez d’abord un devis.

2. Ne cachez rien et précisez si votre animal est fugueur, bagarreur, peureux…
3. Indiquez ses habitudes alimentaires et les soins particuliers (médicaments).
4. Vérifiez que ses vaccins sont à jour.
5. Traitez-le contre les puces et les vers avant son séjour en pension et dès son retour.
6. Laissez-lui sa couverture et ses jouets préférés.
7. Essayez de rester joignable par téléphone.
8. Demandez si le chenil ou la famille d’accueil accepte de venir chercher votre animal à domicile et de le ramener en voiture.