Numéro surtaxé : à quels prix ?

Numéro surtaxé : à quels prix ?

Les numéros spéciaux, incontournables pour joindre certains services (réservation, renseignements réclamation...), peuvent être gratuits, ou surtaxés. Soumis à une tarification complexe, celle-ci va être simplifiée en 2015.

Il existe deux types de numéros spéciaux : ceux à 10 chiffres commençant par 08, et ceux à 4 ou 6 chiffres commençant par 1, 3 ou 118. Ils donnent accès à des services (réservation de billets, prévisions météo, caisses d’assurance-maladie...) et sont soumis à une tarification spéciale. Celle-ci peut être gratuite, basée sur le coût d’une communication normale ou surtaxée.

Ces numéros spéciaux souffrent d’une mauvaise perception du fait de leur hétérogénéité, explique Olivier Delclos, à l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), le gendarme des télécoms. C’est ce qui a motivé, en 2012, l’adoption d’une décision visant à simplifier la tarification de ces numéros. »

Certaines de ses dispositions sont déjà entrées en vigueur, d’autres seront applicables au plus tard le 1er janvier 2015.

Les numéros non surtaxés

Certains numéros gratuits (appelés numéros verts), commençant par 0 800 ou 0 805, lorsqu’ils sont composés de dix chiffres, ou par 30 ou 31 quand ils en comportent quatre, sont parfois facturés au prix d’une communication normale depuis les mobiles.

Quant aux numéros non surtaxés et facturés au prix d’un appel vers un fixe, depuis un mobile, ils peuvent, en fonction des offres des opérateurs, être décomptés hors forfait.

Ce qui change. D’ici le 1er janvier 2015, tous les numéros à tarification normale bénéficieront de la gratuité lorsqu’ils sont composés à partir des mobiles. Les numéros non surtaxés seront quant à eux décomptés dans les forfaits ou les offres dites illimitées.

Les numéros surtaxés

Ils permettent de joindre aussi bien des entreprises que des services publics, à l’exception des hot lines des opérateurs ainsi que des services destinés au traitement des réclamations.

Facturés jusqu’à 0,80 € la minute (prix auquel s’ajoute éventuellement le coût du service), ces numéros sont tarifés différemment selon qu’on appelle d’un fixe ou d’un mobile. En effet, un surcoût s’applique généralement à partir des réseaux de mobiles.

Bon à savoir : les appels vers les numéros surtaxés doivent être précédés d’une annonce indiquant leur tarif. Le prix d’appel de ces numéros est disponible sur le 30 08 (appel gratuit), le serveur vocal des opérateurs.

Ce qui change. Un seul modèle tarifaire s’appliquera au 1er janvier 2015 : le coût d’un appel surtaxé sera décompté sur la base d’un appel normal vers un numéro fixe, auquel s’ajoutera le prix du service défini par son éditeur. Cette surtaxe, identique pour tous les opérateurs, sera facturée soit à la seconde, dès la première seconde, soit au forfait.

La fin des pratiques abusives ?

Certains sites internet ont constitué des répertoires thématiques (professionnels de santé, services clients…), en remplaçant les numéros de téléphone usuels par d’autres, surtaxés, sans que les services concernés en aient exprimé la demande.

Il existe aussi des pratiques frauduleuses, appelées ping call, consistant à faire sonner brièvement les mobiles pour inciter leur propriétaire à appeler le numéro qui s’affiche, en 0 89, surtaxé au prix fort.

Ce qui change. Les numéros spéciaux ne peuvent plus être affectés à une personne physique ou morale sans avoir au préalable recueilli son consentement. Pour limiter la pratique du ping call, les numéros spéciaux commençant par 0 89 ne pourront plus être utilisés comme identifiants d’appelant.

De nouveaux tarifs en 2015

Types de numéros Numérotation Jusqu’au 31/12/2014 À partir du 01/01/2015
Numéros verts 0 801 à 0 804

Gratuit

Gratuit
0 800 et 0 805
et numéros courts commençant
par 30, 31 ou 1
  • À partir d’un fixe : gratuit
  • À partir d’un mobile : coût d’un appel vers un fixe
Numéros non surtaxés 0 806 à 0 809 et certains numéros courts commençant par 3 et 10
  • À partir d’un fixe : gratuit ou coût d’un appel vers un fixe
  • À partir d’un mobile : idem ou décompté hors forfait
Compris dans les forfaits mobiles ou les offres d’appels illimités
Numéros surtaxés 0 81, 0 82, 0 89
et certains numéros courts commençant
par 3 et 10
  • À partir d’un fixe : de 0,06 € à 0,80 € la minute ou de 0,15 € à 3 € par appel
  • À partir d’un mobile : idem + coût variable selon les opérateurs
Coût d’un appel vers un fixe + coût du service de 0,06 € à 0,80 € la minute, ou de 0,15 € à 3 € par appel