La facture d'eau est-elle trop chère ?

La facture d'eau est-elle trop chère ?

Si votre facture augmente brusquement, il y a lieu de s'en inquiéter. Avant de vous lancer dans des recours, vérifiez si l'augmentation tient à une surconsommation ou à une politique de prix contestable…

Le coût annuel de l'eau pour une famille de quatre personnes varie, en moyenne, de 300 à 600 euros mais peut grimper jusqu'à 1 200 euros ! Une dépense suffisamment importante pour ne pas négliger de surveiller les sommes inscrites sur sa facture.

Et si la facture augmente de façon conséquente, interrogez-vous sur les raisons possibles de ce changement.

Une facture d'eau anormalement élevée

Vérifiez qu'il ne s'agit pas d'une fuite d'eau. Pour le déterminer, fermez tous les robinets et la chasse. Relevez le compteur une première fois et faites de même une heure après. S'il a continué de tourner, il y a fuite.

Si vous êtes locataire, prévenez le propriétaire. Les travaux sont à sa charge si les fuites n'ont pas pour origine une faute de votre part.

Il n'existe aucune fuite et vos habitudes de consommation n'ont pas changé ?

Vous disposez de deux ans pour contester la facture si l'eau est distribuée par une entreprise et quatre ans si elle est assurée par votre commune.

Conservez bien toutes vos anciennes factures d'eau pour appuyer vos arguments.

Présentez également les factures d'électricité, pour prouver que vos comportements n'ont pas varié (vous n'utilisez pas plus les appareils électroménagers, vous n'avez pas consommé davantage d'eau chaude, etc).

En cas de litige, vous pouvez recourir à une expertise amiable. L'expert sera choisi d'un commun accord avec le service des eaux.

Que faire en cas d'augmentation du prix de l'eau ?

Les communes sont responsables de la distribution de l'eau et fixent le prix en fonction des charges.

Si vous avez la chance d'habiter un lieu où l'eau est naturellement de bonne qualité et facile à capter, le prix sera généralement faible (en moyenne autour de 3 € le m3).

Si les points d'eau sont profonds, les sous-sols fortement pollués (en Bretagne, par exemple) et l'habitat dispersé… le prix du m3 d'eau peut atteindre près de 6 euros.

Des pratiques «  contestables » des services des eaux peuvent faire gonfler la facture : des abonnements sans lien avec les charges réelles, des provisions pour investissements bien trop élevées, des contrats « antifuites » imposés d'office, etc.

Hausse du prix de l'eau : information obligatoire des consommateurs

Tout nouvel investissement important entraînant une modification du prix de l'eau doit faire l'objet d'un courrier aux abonnés. Si le prix augmente sans aucune information, demandez des explications auprès de la mairie.

Si vous ne recevez pas de réponse, un recours auprès du tribunal administratif est possible.

Pour donner plus de poids à votre action, contactez les associations locales de consommateurs. Elles sauront mieux négocier.

Examinez votre « contrat eau »

Des clauses plus que discutables peuvent se glisser dans votre contrat et augmenter le prix : contrat antifuite obligatoire (assurance pour couvrir les dégâts en cas de fuite sur le réseau), dépôt de garantie supérieur à six mois de consommation, avance sur consommation dépassant le montant d'une facture annuelle !

Copropriété : une analyse de la consommation d'eau souvent plus difficile

S'il n'existe pas de compteurs individuels, difficile de connaître votre consommation et le prix du m3 d'eau.

Vous n'en avez pas moins le droit de recevoir un rapport annuel du service des eaux informant sur la qualité de l'eau, son coût et les investissements envisagés.

Si le poste eau a fortement augmenté dans vos charges, n'hésitez pas à réclamer ce document et à interroger éventuellement une association de consommateurs.

Installer un compteur individuel d'eau

Vous pouvez faire installer un compteur individuel d'eau dans votre appartement. Ce qui se justifie s'il existe de grandes disparités dans l'immeuble.

Pour aboutir, la demande doit recueillir l'approbation de la majorité des copropriétaires ou faire l'objet d'un accord bailleurs/association de locataires.

Vous devrez ensuite payer un abonnement pour la location du compteur. Mais surtout le coût des travaux d'installation peut être très variable : plusieurs centaines d'euros s'il faut modifier des canalisations (c'est souvent le cas notamment dans les immeubles anciens).

Un délai de paiement pour la facture d'eau

Si vous rencontrez des difficultés financières pour payer l'eau, sachez qu'il existe des possibilités d'étalement. Contactez immédiatement le service des eaux pour lui demander un délai de paiement. Pour plus de renseignements sur cette possibilité, adressez-vous à votre association de consommateurs.

Par ailleurs, une commission solidarité eau, chargée d'examiner et de statuer sur les demandes d'aide, existe dans chaque département. Présidée par le préfet, elle comprend des représentants de l'ensemble des acteurs concernés (communes, distributeurs d'eau, organismes sociaux etc).

Les Agences de l'eau

Les agences délivrent renseignements et documentation au grand public.