La DGCCRF à la défense du consommateur

La DGCCRF à la défense du consommateur

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a mis en place, en juillet 2007, un baromètre des réclamations des consommateurs. L’analyse de ces données, au second semestre 2008, montre une stabilisation des réclamations des consommateurs (140 000 par an).

Le rôle de la DGCCRF

Créée en 1985, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a pour mission de contrôler la qualité et la sécurité des produits, et d’intervenir auprès des entreprises pour faire respecter les réglementations.

Moins de plaintes contre la téléphonie

Pour la première fois, le secteur de la téléphonie-Internet n’est plus en tête (23,5 % des plaintes). Il est dépassé par le secteur des produits non alimentaires (dont plus de 53,4 % des réclamations font suite à une vente à distance), du fait de la liquidation judiciaire de deux entreprises, dont la Camif.

Les consommateurs ont adressé 2 014 réclamations contre 111 au 1er semestre 2008.

Le premier motif de réclamation est le "non-remboursement malgré l’indisponibilité des produits". Le secteur de l’énergie, avec l’ouverture du marché à la concurrence, voit également le nombre de plaintes fortement augmenter (+ 53 %).

La difficulté d’exercer son droit de rétractation est en hausse : 388 au second semestre 2008 contre 70 au premier. Ainsi, 1 400 saisines du médiateur de l’énergie ont été enregistrées au second semestre 2008.

En septembre prochain, le ministère devrait mettre en place, sur le site Internet www.energie-info.fr, un comparateur des offres des opérateurs.

Comment contacter la DGCCRF ?

Pour interroger la Direction de la concurrence, téléphoner au 39 39 Allô service public (coût d’une communication locale à partir d’un poste fixe), du lundi au vendredi de 8 heures à 19 heures et le samedi de 9 heures à 14 heures, ou expédier un courriel en se connectant au site www.dgccrf.bercy.gouv.fr.

Une carte donne accès aux adresses des unités départementales.