Démarches administratives : l’Etat lance un service de dématérialisation

Démarches administratives : l’Etat lance un service de dématérialisation
Les administrations vont pouvoir créer rapidement des formulaires en ligne. - © baona

L’ensemble des acteurs publics vont pouvoir créer leurs formulaires dématérialisés rapidement et sans frais via un nouveau service en ligne. Le gouvernement espère faire passer, dès cette année, 500 procédures administratives supplémentaires à l’ère numérique.

Alors qu’Emmanuel Macron a promis que la totalité des démarches administratives seront dématérialisées d’ici le 1er janvier 2022, 80 % se font encore actuellement sur papier. Pour accélérer la transition, le secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjoubi, a lancé jeudi 1er mars un service en ligne de dématérialisation.

Destiné à l’ensemble des acteurs publics (administrations d’Etat, collectivités territoriales, établissements publics et autorités administratives indépendantes), le site Internet demarches-simplifiees.fr va permettre de créer rapidement des téléprocédures sans frais.

Formulaire créé case par case

Une fois connecté sur la plateforme, l’organisme peut créer un formulaire en ligne case par case. Lorsqu’il est finalisé, il ne lui reste plus qu’à copier sur son site l’URL (l’adresse Web) du formulaire généré automatiquement afin de permettre aux usagers d’y avoir accès.

Après s’être créé un compte et avoir rempli le formulaire, ces derniers pourront suivre l’avancement de leur dossier sur leur tableau de bord et échanger avec le service instructeur à tout moment via une messagerie.

A noter : l’interface est reliée à France Connect, le dispositif qui permet de se connecter avec ses identifiants utilisés auprès d’Impôts.gouv.fr, d’Ameli.fr ou de La Poste. Ainsi, pas besoin de se créer un nouveau compte.

Le service a déjà permis de dématérialiser des documents comme « l’inscription au registre des professionnels du transport routier en Ile-de-France », ou la « déclaration de commerce d’objets en ivoire fabriqués après le 2 mars 1975 ».

Le gouvernement espère qu’au moins 3 000 nouvelles démarches administratives pourront être numérisées, dont 500 dès cette année.