Assurance auto : de gros écarts selon les régions

Assurance auto : de gros écarts selon les régions
Les écarts selon les régions peuvent aller jusqu’à 145 euros par an. - © thodonal

Assurer son véhicule coûte plus cher en Ile-de-France qu’en Bretagne. Selon une étude du comparateur LeLynx.fr, les écarts selon les régions peuvent aller jusqu’à 145 euros par an.

595 €. C’est le montant moyen de la prime d’assurance auto en 2017, en hausse de 2,6 % sur un an, selon la deuxième édition du baromètre du comparateur d’assurances en ligne, LeLynx.fr. Mais les disparités régionales sont fortes, les écarts de tarifs pouvant aller jusqu’à 145 €. Les chiffres sont basés sur un échantillon de 829 758 primes auto sélectionnées par les utilisateurs de LeLynx.fr.

Sans surprise, la région Ile-de-France enregistre la prime la plus élevée, atteignant 660 € par an. La Bretagne est, elle, en bas du classement, avec une prime moyenne de 515 € par an, même si les tarifs ont augmenté de 4,8 % sur l’année. Dans le détail, c’est en Seine-Saint-Denis que l’assurance auto coûte le plus cher avec une moyenne de 713 € par an. En Bretagne, ce sont les Côtes-d’Armor qui ont les tarifs les plus élevés, avec une moyenne de 505 € par an.

 

Marseille, où la prime est la plus chère

Concernant le classement des dix plus grandes agglomérations, Marseille est la ville où assurer son véhicule coûte le plus cher, avec une prime annuelle moyenne de 756 €. Nice enregistre une forte progression (+5,6 % sur un an) et se classe deuxième avec une prime moyenne de 693 € par an. Les villes où les tarifs sont les moins chers sont Toulouse et Nantes, avec des primes de respectivement 601 € et 574 €.

 

 

Les sinistres font augmenter les tarifs

Ce sont les petits accrochages et les sinistres liés au stationnement qui font grimper la facture. C’est ainsi le cas de Nice où les collisions déclarées ont crû de 6 points sur un an. Les assurances ont répercuté le coût des accidents sur les tarifs des primes auto qui ont augmenté de 5,6 % sur un an. De même en Ile-de-France, où la densité automobile favorise les accrochages.