Label Rouge, AOC, AB... : que valent les labels ?

Label Rouge, AOC, AB... : que valent les labels ?

Les labels officiels comme AB (agriculture biologique), Label Rouge ou AOC (appellation d’origine contrôlée) sont les garants d’une certaine qualité nutritionnelle. Le reste n’est que marketing. Ne vous laissez pas impressionner !

Logo Agriculture biologique : des produits sans pesticides ni OGM

Un produit ayant le logo « agriculture biologique » est composé à plus de 95 % d’ingrédients agricoles biologiques. Des organismes certificateurs, comme Ecocert ou l’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao), ont pour mission de vérifier le respect du cahier des charges :

  • ces aliments sont garantis sans pesticides ni engrais chimiques ni OGM ;
  • les élevages recourent peu ou ne recourent pas aux antibiotiques ;
  • la composition de ces aliments, notamment en antioxydants (polyphénols), fibres et acides gras insaturés, de même que l’absence de nitrates et de polluants, est régulièrement contrôlée.

Encore limitée, en particulier au regard des surfaces cultivées, la production bio française pourrait s’étendre. Avec le programme Ambition bio 2017, le ministère de l’Agriculture table sur le doublement de la part de ces surfaces d’ici quatre ans (pour atteindre environ 8 %).

Le Label Rouge pour 500 produits

Créé en 1960 à l’initiative des volaillers qui souhaitaient se démarquer de la production industrielle, le Label Rouge est présent en boucherie, mais pas seulement. Ainsi, pas moins de 500 produits en bénéficient, dont la liste est publiée sur le portail labelrouge.fr.

Ils correspondent à un cahier des charges strict qui certifie une qualité supérieure, "résultant notamment de leurs conditions de production ou de fabrication"(art. L.641-1 du Code rural).

AOC, AOP, IGP : la marque d’un terroir

Autres signes de qualité, encadrés par les pouvoirs publics et contrôlés par des organismes agréés :

  • l’appellation d’origine contrôlée (AOC) pour les produits agricoles alimentaires (dont les vins), forestiers et de la mer ;
  • l’appellation d’origine protégée (AOP), déclinaison européenne de l’AOC ;
  • l’indication géographique protégée (IGP), notamment pour les viandes.

Ces labels sont l’expression d’un lien entre le produit et son terroir ou sa région : zone géographique, conditions de production.